AccueilAccueil  GalerieGalerie  FAQFAQ  RechercherRechercher  S'enregistrerS'enregistrer  MembresMembres  GroupesGroupes  ConnexionConnexion  

Partagez|

Un Ami ? || Kilik ||

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas
AuteurMessage
|| Say If It's Worth Savin' Me ||
avatarQuoi!!!
Darkness Falls est hanté par


▐ Mess'ges. :
239

{ & You'
▐ $ [Vos points]:
20/20  (20/20)
▐ Ego-Centré:

MessageSujet: Un Ami ? || Kilik || Ven 29 Avr - 6:50

    Neige, douce neige, pourquoi n'acceptes-tu pas de m'emporter vers un sommeil éternel ? Pourquoi refuses-tu que mes yeux sois clos à tout jamais ? N'ais-je donc pas faite assez d'erreurs ainsi ?

    Asella semblait devenir folle. Ses yeux, rivés vers la route, semblaient s'y perdre parmi ces flocons qui bloquaient la vue du fou osant s'aventurer dans un blizzard pareil. Dehors, on se gelait les pattes, mais dans sa voiture, on aurait eut l'impression de fondre. La mission de la Pinta avait faite basculer la vie de notre pauvre Asella. D'abord contrôlée par un certain Wesker, elle avait tuée trois innocents, dont un S.T.A.R.S et deux civils qui auraient pu survivre, qui auraient put s'en sortir. La chance leurs avaient souris, jusqu'à ce qu'ils croisent le chemin d'une S.T.A.R.S qui n'avait sut faire le bon choix. Ce souvenir, cette femme la suppliant à genoux de lui laisser la vie sauve, Fearless qui tentait de la retenir, mais rien n'y faisait. Elle voyait encore le sang de la pauvre jeune femme coller à ses mains, alors qu'elle venait de froidement lui trancher la gorge. Ce cauchemar la rongeait comme jamais alors qu'elle priait Dieu pour qu'il la pardonne de ce terrible crime. Jamais ne se pardonnerait-elle, elle-même, mais elle espérait au plus profond d'elle-même que Dieu, lui, le ferait. Qu'il ferait que Kilik et Jill lui fasse toujours une petite place dans leurs cœur.
    La route était glissante, alors que nombreux furent les appels qu'elle essayait d'envoyer à Kilik. Des messages d'excuses, remplis de larmes, de voix tremblantes, apeurée de perdre une amitié qui avait été si proche, si serrée, maintenant brisée par un simple manque de jugement de la part de la belle brunette, et elle savait au plus profond d'elle même qu'elle l'avait mérité très justement.

    Il fait à présent sombre. La nuit était tombée depuis un bon moment, et la belle avait aperçut à un certain moment un infecté au coin de la rue qu'elle n'avait fait que tirer de par sa fenêtre, atteignant avec une agilité rare le milieu de son nez. Ils étaient de plus en plus nombreux, ces connards, cela devenait vraiment inquiétant. Mais pour l'instant, la belle n'avait pas trop la tête à se questionner sur ce genre de chose. Elle savait où elle s'en allait.
    Chez ce très cher Kilik. Elle lui devait d'énormes excuses. Même si il avait l'air de ne pas trop lui en vouloir, elle savait qu'au fond de lui, quelque part, une rage folle s'était déclenchée a cause de tout cela. C'est pourquoi, vêtue d'un jean noir et délavé, un chandail de laine blanc, une grosse doudoune d'un gris de plomb et des bottes de cuir noir, elle décida de rouler malgré la température dangereuse, les routes glissantes la faisant déraper plusieurs fois et manquant même de finir dans la faussée. C'est pourtant après ce long périple qu'elle allait devoir affronter la verité, le visage de cet homme qu'elle aimait comme un grand frère. Débarquant de la voiture, elle resta un bon cinq minutes à observer la maison du jeune asiatique avant de finalement s'avancer. C'est lorsqu'elle cogna à la porte et que celle-ci s'ouvrit que tout bascula. Elle posa doucement sa main sur les épaules du jeune homme, mais cela en était trop. Son propre dégout la fit tomber instinctivement à genoux, le regard bas et les mains sur les cuisses. Elle avait honte, elle n'osait défier son regard. Elle lui demandait pardon, à genoux.


    "Kilik.. J'suis tellement désolé.. Tellement... J'ai tout perdu.. A cause d'un manque de jugement, je.. Je mérites ta colère.. Mais je t'en prie... Pardonne-moi..."

Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
    .:: Tonton Kilik ::. Gentil', Sexy', & Tombeur... What Else' ?

avatarQuoi!!!
Darkness Falls est hanté par


▐ Mess'ges. :
758

{ & You'
▐ $ [Vos points]:
62/200  (62/200)
▐ Ego-Centré:

MessageSujet: Re: Un Ami ? || Kilik || Sam 30 Avr - 1:22

"Putain de journée de merde". C'était la manière la plus objective que j'avais trouvé pour qualifier la ribambelle d'heures qui venait de s'écouler.
Dans un geste machinal qui dénotait une habitude, j'avais déposé les clefs de ma moto sur le meuble près de la porte d'entrée. En revanche, chose plus rare, j'avais accompagné le tout d'un soupire qui exprimait ma lassitude face aux activités du jour. On m'avait envoyé sur le terrain aujourd'hui. Et je m'étais montré d'une nullité à toute épreuve. Sur le plan physique notamment. Au moment capital, alors qu'il m'était demandé, plus que jamais, de veiller sur la vie des autres, j'avais été pris de sueurs froides, de vertiges. Tant de maux qui m'avait valu une déconcentration qui n'était pas passée inaperçue aux yeux de Jill et des autres. Ils ne pouvaient se voiler la face. Depuis la Pinta, je n'étais plus le même, je n'étais plus aussi compétent. Je n'avais plus ce sang froid qui me caractérisait. J'étais moins perspicace et moins vif. Alors on me recalait dans les bureaux, prétextant que j'étais éprouvé et que mes compétences pourraient servir pour des dossiers complexes. Mais quoiqu'Umbrella m'ait fait subir, ils ne m'avaient pas rendu con ! J'étais bien conscient qu'ils m'éloignaient des interventions afin d'éviter toute bavure qui pourrait venir noircir le tableau des STARS déjà sur le déclin.

Alors pour se détacher de tout ça, éloigner ces frustrations diverses et l'énervement qui en découle, je m'étais presque précipité dans ma salle de bain, pour savourer un bain bien chaud, oubliant tout le reste. Même jusqu'au rendez vous que j'avais de prévu un peu plus tard dans la soirée.
Je restais à me prélasser de longues minutes, savourant la chaleur de l'eau, la legerté du corps totalement immergé dans cet élément apaisant. Je m'éloignais volontairement du monde, avant que ce ne soit l'inverse qui se produise. Et malgré tout, j'entendais les vibrations de mon téléphone, resté dans la poche de ma veste. Au vu de l'insistance, ma curiosité laissa bien vite place à l'exaspération. Ca devait être cette fille qui souhaitait confirmer notre rendez vous.. Une telle banalité. Non .. Ce ne pouvait être rien d'important, de grave. On ne me faisait plus confiance pour ça. N'est ce pas.. ?

Ce n'est que lorsque j'entendis sonner à la porte que je réalisais que la situation pouvait être grave, ou du moins, digne d'un certain intérêt qui n'incluait pas nécessairement mes qualités d'agent des STARS. Un rien blasé néanmoins, je m'extirpais de ma baignoire. Je me séchais en vitesse, enfilant boxer et jean à la va vite, tout en marchant, je sautais dans mes docks mal lacées et me dirigeait vers la porte sans avoir le temps de boutonner ma chemise. Au passage, une poignée de secondes avant d'ouvrir, j'attrapais mon portable et y jetais un rapide coup d'oeil, pour y voir un écran saturé du nom "Ashou". Que ce soit pour les messages ou les appels manqués. Mes sourcils s'arcquèrent l'espace d'une seconde, sous l'étonnement. Puis j'ouvrais enfin, pour voir .. Asella, presque en larmes, dans ce froid glacial.

"Kilik.. J'suis tellement désolé.. Tellement... J'ai tout perdu.. A cause d'un manque de jugement, je.. Je mérites ta colère.. Mais je t'en prie...Pardonne-moi..."

Je restais prostré un instant, à demi dubitatif devant .. l'extravagance? de son comportement. Après une inspiration suivit d'une expiration profonde et bruyante, je me penchais pour l'inviter à se relever. Peut être avec un peu moins de douceur que ce qu'elle avait pu connaître auparavant.

"Allez .. Rentre. Reste pas là. Tu vas avoir froid.." Et dans un léger sourire, peut être un peu triste, je calais ma main dans son dos et refermais la porte sur nos deux silhouettes..

;

.::when will those dark clouds disappear::.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
|| Say If It's Worth Savin' Me ||
avatarQuoi!!!
Darkness Falls est hanté par


▐ Mess'ges. :
239

{ & You'
▐ $ [Vos points]:
20/20  (20/20)
▐ Ego-Centré:

MessageSujet: Re: Un Ami ? || Kilik || Sam 30 Avr - 3:33

    Il avait un de ces regards. Quelque chose qu'elle n'avait jamais vue chez Kilik. Du moins... Pas à son égare. Il l'avait toujours traité comme une petite soeur, une petite poupée de porcelaine comme si elle était aussi fragile qu'un bibelot. Mais aujourd'hui, ce qu'elle voyait... Il n'y avait rien du jeune Ichiro qu'elle avait connue au par avant. Celui qui venait faire ses rondes avec elle, qui lui enlevait ses clopes d'entre les lèvres en disant que ce truc était 'un engin tueur', celui qui, il y a encore peu, l'appelait sa Belle, était toujours là à la câliner, la faire rire. Mais maintenant, il n'y avait plus rien. Il semblait... Dégouté par la façon dont elle agissait. Il semblait la trouver pathétique. Mais pourtant, Asella avait tentée de réfléchir, tentée de trouver une autre manière de s'excuser, mais elle les avait toutes déjà fait. Il ne restait plus que la solution suivante qui était de s'agenouiller et de supplier.

    "Allez .. Rentre. Reste pas là. Tu vas avoir froid.."

    Ce sourire qu'il avait, il sonnait si faux. Cela en était presque insultant. C'était limite très hypocrite de sa part. Comme si il lui disait 'C'est que tu me déranges, là.' ou encore 'J'en ai rien a foutre, t'as tué mon meilleur ami, tu fais pitié'. Cela fait mal. Mal de voir que ce qu'Umbrella lui avait fait l'avait sans doute changé à tout jamais. Depuis la Pinta, il était plus dur à aborder, plus difficile d'approche. Mais en même temps, peut-être étais-ce sa faute aussi. Depuis qu'elle avait été mêlée à un triple homicide, une accusation de voie-de-fait sur un policier, soit Jill, ainsi que violence envers les animaux de manière dangereuse et excessive, le patron d'Ase avait une plus grande difficulté à faire confiance à son agente. De plus, la famille du pauvre Jason, celui qui était mort de ses propres mains, ayant portée plainte contre elle, son chef n'eut d'autre choix que de donner à cette famille ce qu'ils voulaient, l'argent qu'il voulait et paya même les obsèques du (trop) jeune S.T.A.R.S, tentant au mieux d'éviter de salir le nom de la Special Tactic and Rescue Squad.
    Mais là, pour ce qui était de Kilik, il avait juste.. Changé. Si bien qu'on l'avait mit dans les archives, les placements de dossiers, bref, le boulot nul. En fait, la Pinta avait changé tout les membres ayant été envoyés sur le terrain lors de cette mission. Allait-ce redevenir comme avant ? Elle n'y croyait pas vraiment. Ou du moins, elle pas pour le moment.
    Jill la haïssait, Fearless avait du mal à lui faire totalement confiance, son patron de même, bien qu'il savait au fond de lui-même que les intentions de notre jeune brunette n'avaient jamais été mauvaises, qu'elle avait simplement été au mauvais endroit, au mauvais moment, peut-être même dans la mauvaise vie. La malchance la poursuivait.
    Mais pour le moment, tout ce qui importait, c'était Kilik. Son pardon, sa volonté d'à nouveau la voir comme la Asella qu'il avait connût.
    La belle brunette se redressa très lentement, hésitant entre courir à son véhicule et partir loin, très loin, ou alors d'entrer à l'intérieur pour tenter de regagner le jeune asiatique à qui elle tenait autant qu'à la prunelle de ses yeux.
    La deuxième solution était la meilleure.
    Acceptant sa main dans le creux de son dos, elle garda tout de même le regard bas, tel un chien battu à la merci de son maître. D'un pas lent, elle entra à l'intérieur, prenant bien soin de retirer ses bottes pour éviter de salir le plancher. Déjà qu'il ne devait sûrement pas la porter dans son coeur, elle n'allait pas lui faire passer la serpillère en plus. Sa chevelure, couverte de milliers de petits flocons de neige commençait déjà a friser sous l'humidité de ceux-ci lorsqu'ils fondirent, prenant des courbes mal coiffées. Elle n'allait pas passer par quatre chemin. Trop, c'était trop. Elle avait déjà attendue au moins quatre mois. Quatre mois à pleurer chaque soir, à tenter de trouver un moyen de se faire pardonner. Mais ce soir, cela serait cartes sur tables, et le sort de leurs relation s'y déciderait ici et maintenant.
    C'est pourquoi dès qu'il ferma la porte, la belle fut prise d'un mélange de rage, de tristesse, de douleur. Non pas à cause de lui, mais à cause qu'elle ne pouvait plus attendre. D'un mouvement quelque peu violent, mais pourtant assez bien calculé pour savoir qu'elle ne lui ferait pas mal, la belle l'agrippa vivement par le chandail, le poussant jusqu'au mur le plus proche derrière lui, l'y plaquant seulement pour être sûre d'avoir son attention. Et puis de toute façon, si il le voulait, il pourrait la soulever et la stopper d'une seule main.


    "Maintenant écoute moi. Peut-être tu me trouvera rude, mais ça fait maintenant quatre mois que toute cette... Merde s'est produite. Quatre mois que j'essaie de me faire pardonner par tout les moyens possibles. Quatre foutus mois à me rendre compte que tout le monde me haïssait, que j'avais perdue tout ce que j'avais, même l'amour de mon propre chien. Tu m'évites, tu m'ignores, quand je te croises, je ne vois même plus ce rayon de soleil qui mettais un soupçon de joie dans ma vie... Il y a juste..." Elle prit une pause, ses yeux comme perdus dans le vide, alors que ses joues se recouvrirent de larmes. "De la froideur.. Je sais mes torts, je sais ce que j'ai fais, et j'en ai honte car je ne suis plus digne de rien à ce stade. Mais ton pardon, je.. Je dois l'avoir. Je serai jamais en paix en ne sachant pas ce qui advient de notre complicité d'avant..."

    Avec délicatesse, et retrouvant cette attitude faiblarde, presque soumise, ses mains qui soutenaient son chandails dans ses poings quelques minutes plus tôt se laissant à présent glisser contre ses pectoraux avec plus de douceur, alors que son regard s'abaissa.

    "J'ai besoin de savoir si tu seras toujours là..." Fut sa dernière phrase, s'échappant de ses lèvres tel un soupire, un faible chuchotement.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
    .:: Tonton Kilik ::. Gentil', Sexy', & Tombeur... What Else' ?

avatarQuoi!!!
Darkness Falls est hanté par


▐ Mess'ges. :
758

{ & You'
▐ $ [Vos points]:
62/200  (62/200)
▐ Ego-Centré:

MessageSujet: Re: Un Ami ? || Kilik || Mar 10 Mai - 22:33

  • En ouvrant la porte, je ne peux pas dire que je ne fus pas surpris. Cela faisait des semaines qu'Asella et moi nous nous n'étions pas trouvé si proche physiquement l'un de l'autre. Oui, je l'évitais autant que je le pouvais. Mais j'avais mes raisons, et ça ne regardait que moi. Mais cela aurait été un mensonge que de dire que l'accablement qui semblait être le sien, ne me serrait pas le coeur. C'est pourquoi, malgré moi, je fus pris d'une certaine tendresse alors que je l'invitais à entrer. Dans un clignement de paupières, je retrouvais nos instants passés, notre complicité révolue et je m'efforçais d'étouffer un soupire qu'elle aurait pu mal interpréter. Parce que je savais qu'elle était sensible, je savais qu'elle avait l'interprétation facile. Oui .. Je la connaissais. Je crois même que .. J'étais celui qui la connaissait le mieux ici. Mais qu'importe, ce n'est pas vraiment le sujet.

    Elle m'extirpa bien vite de mes réflexions en me plaquant contre le mur. Laissant s'évanouir la surprise engendrée par ce geste, je plongeais mon regard dans le sien, me faisant doux et bienveillant. Juste .. Mes yeux dans les tiens Asella. Souviens toi. De nos regards. De nos souvenirs. De notre passé. Ne sois pas triste Asella..
    Je l'écoutais, avec intention. Je sentais qu'elle se débarrassait d'un poids qui pesait lourd sur son coeur déjà meurtri. Et alors qu'elle relâchait la pression de ses phalanges et sur le tissu de ma chemise, je posais mes mains sur les siennes, pour la rassurer, comme pour anticiper sa dernière phrase. "J'ai besoin de savoir si tu seras toujours là..." Oui .. Oui je serai toujours là Asella. Pardonne moi. Ce n'est pas.. Ce que tu crois?

    D'un geste délicat et doux, avec lequel j'avais presque perdu l'habitude, que ce soit avec elle ou les autres je relevais son visage, exerçant une légère pression sous son menton, à l'aide de mon index. "As', écoute moi. Je serais là. Oui je t'en ai voulu pour Jason. Oui la rage à était plus forte que la raison pendant un temps. Mais j'ai profité de cet évènement pour m'éloigner de toi, parce que je ne suis plus le même depuis la Pinta. Oui, je suis plus faible, moins efficace, mais ça, ça reviendra surement. Ce qui ne changera plus en revanche, ce sont mes accès de violence, d'agressivité. Cela peut durer une poignée de secondes comme plusieurs heures. Et peut être trouveras tu ça égoiste, mais je voulais te protéger de moi même. Parce que j'ai peur de te faire du mal. Vraiment .. Et je ne me le pardonnerai pas. De faire du mal aux gens que j'aime. Alors je m'éloigne. Pour que vous me détestiez, m'oubliez. Pour que ce soit plus facile .. La solitude. Votre absence. La tienne, et celle des autres .. "

    Puis sans ajouter quoi que ce soit, je la prenais dans mes bras, resserrant mon étreinte avec force un instant, sans vouloir lui faire mal, simplement savourer ce contact, trop longtemps oublié. Asella .. Ton parfum, ta douceur. Mes repères ..

;

.::when will those dark clouds disappear::.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
|| Say If It's Worth Savin' Me ||
avatarQuoi!!!
Darkness Falls est hanté par


▐ Mess'ges. :
239

{ & You'
▐ $ [Vos points]:
20/20  (20/20)
▐ Ego-Centré:

MessageSujet: Re: Un Ami ? || Kilik || Lun 23 Mai - 21:57

    Ces bras si puissants, si protecteurs... Ceux m'ayant tant manqués. Voilà qu'ils m'entouraient, me protégeaient de nouveau, me berçaient. Et puis son ténor de voix, aussi doux que la plus belle des berceuse, bien que ses mots ne faisaient que m'arracher le cœur. L'oublier. Le détester. Chacun de ses mots lui firent resserrer ses poings autour du pan de la chemise qu'elle tenait dans sa paume.
    Lors de son absence, elle avait tant essayé. Essayée de le détester, de l'haïr, de tout faire pour oublier ce que Kilik avait été pour elle. Plus qu'un ami. Plus qu'un allié. Plus qu'un camarade. Il avait été un frère, un protecteur, il l'écoutait comme personne ne l'aurait écouté. Lorsque Jill avait tentée de la suspendre, il s'était battu bec et ongles pour l'en empêcher, pour qu'elle reste. Mais pourquoi ? Qu'est-ce qui l'avait poussé à se battre pour elle, même lorsqu'elle en était venue à tuer le meilleur ami du jeune asiatique.
    Puis doucement, à la fin de sa phrase, alors qu'elle sentait son visage se poser contre sa tête pour respirer son parfum, ses doigts glissèrent dans une lenteur intentionnelle jusqu'à son cou, remontant peu à peu à sa mâchoire, ou elle se stoppa un moment, alors qu'elle releva timidement les yeux, incertaine de ce qu'elle retrouverait comme regard. Mais au plus grandes de ses surprises, elle ne trouva que de la tendresse, de la douceur, et de la compréhension.
    Ce même regard qu'à la Pinta, lorsqu'il l'avait serré dans ses bras alors qu'elle était en larme. Ce même regard paternel qui lui arrachait chaque fois un soupçon de bonheur, d'amour et de douceur.
    Son menton se souleva, alors qu'elle se sentait perdre tout contrôle, tout maintient. Dans un geste d'hésitation, elle se mit délicatement sur la pointe des pieds, son regard toujours fixé au sien, ne faisant que parfois regarder vivement ses lèvres, pour rapidement revenir à l'interieur de ces pupilles sombres. Elle devait se stopper.. Elle ne pouvait... pas... Faire une telle... chose...
    Trop tard. Leurs lèvres s'approchèrent l'une de l'autre, hésitèrent, se frôlèrent puis s'unirent.
    Etait-ce mal ? Cette pulsion, ce besoin d'être près de lui, ce besoin d'être près de lui, de sentir ses bras autour d'elle, de l'avoir ,près d'elle, ses lèvres contre les siennes, que pour elle. Juste ce soir. Juste pour un seul soir.


    "Juste... Un soir... Un seul... Kilik..."

    Furent ses seuls mots entre deux baisers. Elle le suppliait. Juste un soir, elle voulait savoir qu'il était réellement redevenu le même. Juste un seul et unique soir. Juste un seul. Kilik... Tout ce qu'il lui restait... Une des seules personnes ayant un soupçon de confiance pour elle.


HJ : Désolé du poste court
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur

Quoi!!!
Darkness Falls est hanté par

Contenu sponsorisé


MessageSujet: Re: Un Ami ? || Kilik ||

Revenir en haut Aller en bas

Un Ami ? || Kilik ||

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut
Page 1 sur 1

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
« Darkness Falls '  :: « Administration & Blah d'usage :: Dans le Rp Liens Etc :: La pensine de Tashou-
Sauter vers: