AccueilAccueil  GalerieGalerie  FAQFAQ  RechercherRechercher  S'enregistrerS'enregistrer  MembresMembres  GroupesGroupes  ConnexionConnexion  

Partagez|

>> Never Gonna Be | Lexie D. Horsley ft. Addison J. K' Sachs

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas
AuteurMessage
Invité
avatarQuoi!!!
Darkness Falls est hanté par

Invité


MessageSujet: >> Never Gonna Be | Lexie D. Horsley ft. Addison J. K' Sachs Lun 20 Déc - 14:28

« Never Gonna Be »

Lexie D. Horsley ft. Addison J. K' Sachs



    Les rues étaient bondées, comme à l'habitude. Se frayer un chemin relevait presque du parcours du combattant, chose à laquelle Lexie ne souhaitait pas être confrontée cet après-midi. Pendue à son téléphone portable, comme à son habitude également, elle se dirigeait vers le Starbucks le plus proche afin d'accorder une offrande de caféine et de crème fouettée à son organisme. Son pas se montrait plus insistant et rapide à mesure qu'elle approchait de l'échoppe, une réaction sûrement à son manque de sucre qui se faisait insistant. Elle profiterait de sa journée de libre à flâner, faire le tour des boutiques de luxe, mais sans carburants, pas moyen d'avancer convenablement dans cette jungle urbaine. « Si je leur tend un bras, ils m'emporteront en entier... Oh! Excuses-moi, je pensais très fort, tout simplement. Où en étions-nous ? Oui, ça concernait le dîner de jeudi dernier. Ah j'en étais sûr, tu l'as remarqué aussi, Sandy a pris du poids depuis la dernière fois, et quelque chose me dis que son mari y est pour quelque chose. Bien sûr que si elle est enceinte ! » C'est en s'exclamant qu'elle bouscula – très fort – un passant qui eu pour seul mauvais choix ce matin de marcher sur le même trottoir que Lexie. En tendant son bras, elle déséquilibra le pauvre homme qui chuta sur le bord de la route. « Oh mon Dieu ! Je dois raccrocher bye-bye ! » S'empressant de secourir l'inconnu, elle fit tomber son téléphone portable violemment sur le sol sans s'en apercevoir. L'écran se fissura mais il semble encore en état de marche. Avec tout ce désordre, toute la rue était maintenant au courant de la présence de Lexie et de l'accident qui venait de se produire. Heureusement pour elle, l'homme n'avait subit aucun préjudice : après de plates et conséquentes excuses, elle reprit sa marche en direction du café.


    Lui aussi était bondé; peu de places libres restaient disponibles et une file d'attente impressionnante se dessinait devant le comptoir. Les serveurs semblaient débordés et la masse de travail ne faisait qu'augmenter à vue d'œil, à tel point que Lexie se trouvait déjà coincé au milieu de la file, prise en sandwich par des clients qui venaient de faire leur entrée dans le Starbucks. Elle était tellement comprimée dans la foule qu'elle n'arrivait même pas à atteindre l'ouverture de son sac à main. * Foutu portable, jamais là quand il faut ! * Si seulement elle savait ce qu'il advenait actuellement de son pauvre petit téléphone... Un choix s'imposait : sortir de la file et perdre son avance pour consulter ses mails, ou continuer dans la chaleur torride et moite provoquée par ce rassemblement dans un local de 50m² pour espérer déguster une tasse de café ? L'attente lui ayant déjà volé dix minutes de sa vie, autant aller jusqu'au bout. Cinq bonnes minutes plus tard, le comptoir se dessinait enfin * Terre ! * Dans un élan fulgurant, Lexie bondit jusqu'au plan de travail, lançant son sac dessus. « Bonjour ! Un caffè latte macchiato avec supplément de crème s'il-vous-plait. » C'est en sortant le billet qui lui servit à payer son café que le drame pris alors place : le téléphone portable de la jeune femme s'était volatilisé. Son teint passa du rouge au blanc, au regard pris d'effroi et d'incompréhension. Impossible qu'elle perde son meilleur ami : tous ses numéros, contacts professionnels, envolé en moins d'un quart d'heure.


    Attrapant la tasse que la serveuse lui tendait sans la regarder ni même lui dire au revoir, elle pris place sur une chaise haute et retraça le cours de son début d'après-midi. Elle disposait encore de son téléphone avant que n'ait lieu l'accident... seule explication possible, elle l'a laissé tomber sur le trottoir en courant vers l'homme qu'elle avait précédemment bousculé. L'unique chance de le retrouver serait de retourner sur les lieux, du moins en temps normal. La tête entre ses deux mains et avec l'arôme de café en plein nez, elle se noyait dans son idiotie et sa maladresse, cherchant une cause sur laquelle pester pour se défouler. « Si seulement quelqu'un l'avait remarqué et pouvait me le ramener... » C'était son jour de chance : il y a des jours où Darkness Falls exauce les vœux les plus profonds de ses administrés.
Revenir en haut Aller en bas
SISTER MORPHINE ▬ Dis ça s'mange... Le bonheur...?
avatarQuoi!!!
Darkness Falls est hanté par


▐ Mess'ges. :
638

{ & You'
▐ $ [Vos points]:
165/200  (165/200)
▐ Ego-Centré:

MessageSujet: Re: >> Never Gonna Be | Lexie D. Horsley ft. Addison J. K' Sachs Lun 20 Déc - 22:24

Flot ininterompu des gens et des pensées... Se fondre dans la masse... ? Encore une journée a passer sans rien faire. La mission de ce matin avait été une reussite. Encore... Encore quelqu'un de sacrifié sur l'autel des idées. Faire le sale boulot, quelques petites choses comme ça. Encore... ? C'est blasée que je traine mes guetres et mes rangers usées dans les rues de Darkness Falls. Bondées. Pas un regard pour les gens autour de moi, deux ecouteurs blancs / gris dans les oreilles, blouson de cuir ouvert sur une chemise blanche. Jean. Lunettes de soleil sur les yeux. Verres teintés. Je suis la foule. Fondue dans la masse. Cachée deriere la brume, je vois sans voir. Je erre sans marcher. Je trainer. Je me perds. Je ne sais meme plus l'heure qu'il est. La notion du temps m'echappe. Tout m'échappe. Plus rien... N'est. Tout existe pourtant. Qu'est ce que... je suis ? Ou est ce que ... je vais ? Et qu'est ce que.... je vois ? Je ne sais plus. Je me contente de tendre l'oreille sans ecouter, d'entendre, sans vouloir etre curieuse... De voir, sans meme vouloir regarder. Je voudrais me dissiper dans un tout, mais je n'arrive qu'a être un temoin muet. Singuliere. Solitaire.

Scene quasi banale encore, femme pressée, homme distrait. Bousculade. Pialleries dans un télephone mobile, qui tombe dans le caniveau. Je detournerais presque le regard mais la futilité de la scene m'attire. Je me sens humaine ... un peu voyeuse peut être... Comme devant un mauvais telefilm ? Et maintenant... ? Que va - t'il se passer ? C'est simple, elle l'aidera... Il se ramassera... La vie reprendra son cours... Probablement. Excuses... ? Je n'entends pas ce qu'ils disent. Je m'en fiche à vrai dire, je vais reprendre ma route, non sans glisser une cigarette consentante entre mes levres. Nicotine. Oxygene. Du carbone dans mes poumons. Quelques minutes de mort au gout amer. Je me fends d'un sourire qui disparait bien vite. Une lueur brillante attire mon regard dans le caniveau. Mobile de marque inconnue. Probablement derniere generation. La scene au ralenti, je le revois tombant des mains de la presque jeune femme. Je suis humaine et sensible. Les gens passent autour, le voyant sans rien faire. Un gamin, peut être un peu plus audacieux qu'un autre, se penche, le ramasse, le glisse dans sa poche. Quelque chose en moi, peut être un sens de la justice, peut être un profond ennui, me pousse à lui courir aprés. Quelques foulées, une clé de bras plus tard, et une gifle bien sentie, dans la tête du sale gosse, j'ai le saint graal telephonique entre les mains, et je ne sais plus trop quoi en faire. Allez... On est pas sur-entrainée pour rien, autant que la mémoire paye un peu... Les moindres details m'ont toujours marqués, et dans ma memoire c'est comme un vieux film en super 8 qui se joue. La femme, pressée, le telephone qui tombe, elle reprend sa route, et marche jusqu'a... c'est vert.... La devanture. C'est vert.

Je reprends ma route, l'objet entre mes mains, arrangeant l'ecouteur qui se barrait comme un lache de mon oreille distraite. Le Starbucks. Bien sur... Bien entendu, avec tous les cafés du coin, il avait fallu que ce soit dans le plus bondés que je devais rentrer. Et bien... Allons y Addison. On regretterait presque l'absence de la trainée matinale aujourd'hui non.... ? Bon allez... C'est pas grave. Une. Deux. Une. Deux. Ah. Blondie, prete moi ta force. Oui... C'est ce qui passe presentement sur les pistes de mon MP3. Detail inutile. Je pousse la porte. Etape 1 Franchie. Ne pas repartir en arriere.... Ne pas.... Je n'ai plus le choix, je me retrouve happée, entre un obese caricatural, et une replique de mode masculine dans le genre Ken, la peruque gominée et le torse probablement huilé. Je soupire. Ravale ma salive. Et je sors de la file sous les regards haineux. « C'bon, j'vais pas vous doubler hein... J'ai mieux a faire de ma vie. » Et surtout... je pourrais tous vous descendre. Certes, ça ne serait pas trés... gentil. Mais je ne suis pas ... trés gentille comme fille. Un peu perturbée en fait. Bon... Allez. Je l'admets. Beaucoup... ? Qui s'en soucie. Je sonde la piece... Ah, la voila. Les cheveux blonds, presques chatains clairs, un verre en carton entre les mains. Je m'approche. Comment aborder quelqu'un ? Je ne sais pas. Surtout pour ça. Allons au plus facile.

« Vous avez laissé tomber ça tout a l'heure. »

Leger sourire, j'enleve un ecouteur, et passe la branche de mes lunettes noires autour de mon cou. La politesse veut... Je respecte la politesse. Aujourd'hui. Demain sera peut être different. Je ne sais pas. ?
Je lui tend son mobile. En un sourire... ? Oui. En un sourire.

;
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Invité
avatarQuoi!!!
Darkness Falls est hanté par

Invité


MessageSujet: Re: >> Never Gonna Be | Lexie D. Horsley ft. Addison J. K' Sachs Mar 21 Déc - 19:27

    Une hallucination ? Lexie était morte et tout ce qu'elle vivait n'était qu'un simple passage onirique ? Non, la pièce sentait trop le café mêlé à la transpiration et la « presque » jeune femme fit vite le rapprochement; la bonté existait encore dans ce bas monde. Pour un après-midi plein en rebondissement, cela continuait sur une bonne lancée. Lexie n'en gardait pas moins un air incrédule et désemparée. La bouche ouverte, des yeux gros comme des boules de billards et les mains tenant son téléphone comme le Saint Graal, elle ne lança mot. Aucun son intelligible ne sortait de sa bouche, mise à part cette onomatopée d'individu béa proche d'un « Euuuh... » médium. Reprenant ses esprits quelques fragments de secondes plus tard, elle releva le regard vers cette bonne samaritaine qui venait de lui rapporter son téléphone, gratuitement et en souriant. « Et bien je... merci beaucoup ! Même si l'écran est fendu, j'ai enfin mon portable. J'espère que je ne vous ai pas trop pris de votre temps tout de même ! » Lexie ne savait pas vraiment comment prendre l'arrivée de la jeune femme, qui se trouvait toujours en face d'elle, esquissant un sourire bright, teinté de désinvolture et de nonchalance. Elle se leva donc et lui tendit la main; bonjour l'originalité. Une poignée de main contre un portable, cela suffirait-il ? « Hum désolé ! Je ne suis pas confronté à ce genre de situation souvent. » Et Lexie ignorait totalement qu'il en était de même pour son interlocutrice. Elle se rassit donc, débarrassant un peu la paillasse de la table et tendant un siège à la jeunette qui venait d'arriver. Fouillant dans son sac, elle en tira son chéquier et un stylo. Elle était tout sourire et souhaitait vraiment remercier cette inconnue; seulement, peut-être qu'elle n'aimait pas le café et qu'il faudrait trouver une solution alternative.

    « Votre prix sera le miens, dites-moi ! » On ne pouvait pas tout acheter, mais dans un cas pareil Lexie ne savait pas comment accompagner dignement un simple « Merci. » Peut-être aurait simplement fallut quelle lui dise de partir maintenant qu'elle lui avait rendu ce précieux service. Empoignant son stylo, elle remplit le chèque qu'elle avait en face d'elle. Bizarrement, ce n'était pas le morceau de papier qui semblait intéresser la jeune femme, mais plutôt le stylo qu'utilisait Lexie; un magnifique stylo à bille noir à mine rétractable, signée Umbrella Corp et dont le logo prenait une place prépondérante. Lexie en oubliait alors totalement les politesses d'usage; elle ne s'était même pas présentée. Enfin, son interlocutrice non plus, il fallait tout de même faire le premier pas. « Excusez-moi, je ne même pas pris le temps de me présenter. Lexie Horsley. Enchantez de vous connaître dans de telles conditions. » Rah ! Ce que c'était bateau et inutile, autant se passer la corde et cou et se faire tirer par un semi-remorque sur la voie rapide, plutôt que de tuer sa crédibilité en osant se présenter ainsi. Elle esquissa un petit rictus nerveux, sans vraiment savoir comment établir la discussion avec la jeunette. Celle-ci semblait un peu fatigué, tout comme ses vêtements qui avaient du voir du paysage. Il n'y avait pas non plus à la plaindre : paire d'écouteurs intra-auriculaires, lunettes de soleil d'une marque répandue, Doc aux pieds, le bout de ses doigts jaunis par la cigarette... Elle semblait beaucoup trop jeune pour vivre une vie de vagabonde.

    « S'il-vous-plait prenez place, vous me gênez à rester sur vos jambes. » Non ce n'était pas un ordre, juste une proposition à s'asseoir, encore fallait-il que la jeune femme comprenne le ton nerveux que Lexie avait. Replaçant ses cheveux derrière son oreille gauche, elle souhaitait instaurer une sorte de climat de confiance – et par là même avoir confiance en elle – peut-être qu'elle pourrait enfin en savoir plus sur « Elle ». En même temps, quelle idée de vouloir en savoir plus ? Dans ce genre de situation, la coutume voudrait que l'on lâche prise, que l'on se dise au revoir et que tout le monde reparte vaquer à ses occupations. Mais là, il y avait comme qui dirait des « atomes crochus ». La situation inspirait la crainte et la nervosité de Lexie dépassait très largement l'entendement, tout comme sa curiosité. Elle but donc une grande gorgée de café, sa gorge était très sèche et elle manqua même de s'étrangler en avalant. * Bon sang, pour avoir l'air débile, je crois que j'ai battu mon record aujourd'hui... * Le peu de réactivité de la jeune femme venait marteler Lexie : allait-elle partir sans rien dire, ou encore arracher le chèque précédemment signé ? Cela ne tenait que dans la simple réponse de la nouvelle arrivée. « Bip Bip ! Bip Bip ! » Le téléphone de Lexie se mit à sonner; un appel, non pas d'une amie, mais du Hive directement. Bizarre, pour que l'on essaye de la joindre à cette heure-ci, il fallait vraiment que le ciel leur tombe sur la tête, voir pire. Même si l'écran avait failli voler en un millier de petits éclats de verre, il était très facile de distinguer les lettres H I V E, qui s'affichaient actuellement.
Revenir en haut Aller en bas
SISTER MORPHINE ▬ Dis ça s'mange... Le bonheur...?
avatarQuoi!!!
Darkness Falls est hanté par


▐ Mess'ges. :
638

{ & You'
▐ $ [Vos points]:
165/200  (165/200)
▐ Ego-Centré:

MessageSujet: Re: >> Never Gonna Be | Lexie D. Horsley ft. Addison J. K' Sachs Mer 22 Déc - 19:29

Il fallait l'avouer, et je l'aurais d'ailleurs avoué sans peine et sans besoin de torture. La scene etait assez risible. La jeune femme - hmmm aprés reflexion elle n'était pas trop vieille, jeune femme lui irait bien - la jeune femme donc, me regardait comme si j'avais sauvé son enfant, ou je ne sais quoi. Relax', ce n'etait qu'un portbale. Portable qui devait certes, paraitre hors de prix, je ne le niais pas... J'en avais un quasiment similaire dans une des poches de mon blouson, mais quand même.... ? Comment pouvait'on s'arreter a un simple bien materiel et lui confier toute sa vie... ? Non. Je ne riais pourtant pas. Ni devant ses yeux emplis de gratitude... Ni devant sa bouche ouverte sans emettre de son. Je me contentais d'esquisser un sourire, ne sachant pas vraiment si je devais m'esquiver en silence, ou rester pour lui expliquer comment et ou j'avais trouvé la chose. Alors je ne bougeais pas. Je me contentais d'ecouter ce qu'elle me disait .. me prendre de mon temps... Blablabla... Je haussais les epaules. « Ne vous en faites pas pour ça, j'ai fini mon travail pour la journée. » Et ce n'était pas comme si j'avais eu quelque chose d'interessant à faire. Je serais peut être rentrée chez moi, dans mon grand appart vide et en desordre, et j'aurais rencontré mère neige et ses yeux kaleïdoscope. Ou peut être pas. Peut être que j'aurais continué mes errances, que j'aurais fais les boutiques comme quelqu'un de normal. En bref, je ne savais pas vraiment... Mais; je n'avais rien de particulier à faire. Donc... Ca ne m'avait pas trop derangé. Que de reflexions pour une vulgaire chose... Perdue dans le cours de mes pensées j'avais d'ailleurs loupée la suite de ce qu'elle disait. Ah si... Ca venait de faire tilt, c'etait quelque chose du genre... Pas l'habitude de ce genre de situation. Non effectivement... Passant mon poids d'un pied à l'autre dans un tic un peu nerveux, je jouais avec une des oreilles de mes ecouteurs. « Pour tout vous dire, je n'ai pas vraiment l'habitude non plus.»

Je ne savais pas trop quoi dire ou quoi faire... J'allais tourner les talons murmurant un « Je suis heureuse de vous avoir rendu service je vais.... » quand il m'interompit, commençant à remplir un ... cheque ? Euh... C'était vraiment surreel... J'étais tombée face a une femme qui pensait qu'un service rendu se payait ? Non. Jamais je n'accepterais son argent. En revanche son stylo me fit frissoner. Le logo de la corp... Hum. Kate avait un stylo similaire quelque part dans son bureau... Avant. Quand elle etait à la tête de la securité. Bon maintenant c'était une autre chose. Et de toute façon... Moui. Qu'importait. J'etais donc face à un des grands pontes d'Umbrella, ou quelque chose comme ça. Quelqu'un qui etait plus ou moins mon... patron ? Enfin.... Presque. Car même si je rendais des services à la société au parapluie et qu'en contrepartie, je recevais des cheques bien agréables... « Arretez ça. Je n'ai pas fais ça pour avoir de l'argent. » Je repondais vite. Pour arreter de penser à mon metier. Une chose etait claire dans mon esprit dés le debut. Ils m'avaient fait des choses qu'ils n'auraient jamais du faire à un être humain. J'apparaissais comme un alien a leurs yeux parce que je ne reagissais pas à leur virus... Ils me payaient pour tuer des gens. Je le faisais. Mais je n'y pensais pas. Au moins... Ca me permettait de dormir la nuit. Quand je n'avais pas des connaissances qui se pointaient sur le pas de ma porte en sang. Moui... Bon. Qu'importait. La femme venait de se presenter. Lexie Horsley. Non. Ca ne me disait rien. En même temps... Je me fichais un peu des gens qui travaillaient a la compagnie.. a part ceux que je frequentais directement et la jolie Jude , brillante scientifique à la tête de la recherche. Oui. Bien sur... Non... Bref. Je souriais un peu. La situation était un peu... etrange, je devais l'avouer. Mais comme un chat je retombais toujours sur mes pattes, et je m'adaptais à n'importe quelle situation. Meme quand je n'etais pas sous l'emprise de la dive héroïne. « Addison Sachs. Egalement enchantée, je suppose. Ravie d'avoir pu vous rendre un service en tout cas. »
Pas de leche bottisme aigue, ou quoi que ce soit. Ma voix respirait la sincerité... Et je me demandais encore pourquoi j'avais dis ça. Non vraiment... ? Bon c'etait pathetique. Allez on oublie, et on passe à la suite.

Je souriais, en m'asseyant sur la chaise qu'elle me montrait. « Je veux bien m'asseoir, mais je ne veux plus entendre parler de remmuneration d'accord ? » Grand sourire sympathique. Non mais. Je n'etais pas ce genre de femme moi. Vraiment pas. Je n'aimais pas l'argent de toute façon.. .Alors bon. Par contre le café... Non. Je levais un oeil vers la file ininterompue... Okay.. Et bien j'attendrais un peu avant d'avoir un café hein. Je vais me contenter de rester assise la. A faire connaissance avec la femme... femme dont le portable se mit soudain à sonner. Trop bruyant. Hum. Qu'importait qui ça pouvait être. Soucieuse de ne pas sembler curieuse, je regardais un peu partout autour de moi. Sans reellement savoir quoi dire. J'allais attendre qu'elle finisse sa conversation pour m'eclipser.

;
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur

Quoi!!!
Darkness Falls est hanté par

Contenu sponsorisé


MessageSujet: Re: >> Never Gonna Be | Lexie D. Horsley ft. Addison J. K' Sachs

Revenir en haut Aller en bas

>> Never Gonna Be | Lexie D. Horsley ft. Addison J. K' Sachs

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut
Page 1 sur 1

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
« Darkness Falls '  :: .::Archives::.-
Sauter vers: