AccueilAccueil  GalerieGalerie  FAQFAQ  RechercherRechercher  S'enregistrerS'enregistrer  MembresMembres  GroupesGroupes  ConnexionConnexion  

Partagez|

« Ain't no sunshine » | Ft ;; Mike ::.

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas
AuteurMessage
Il a des droits sur son sourire
Elle a des droits sur ses désirs
avatarQuoi!!!
Darkness Falls est hanté par


▐ Mess'ges. :
41

MessageSujet: « Ain't no sunshine » | Ft ;; Mike ::. Ven 17 Déc - 2:13

  • &




    .:: Walk the streets for money ::.





    A nouveau, le manteau de la nuit à recouvert Darkness Falls. Et c'est un enchaînement sans fin qui recommence. Ces ténèbres qui l'entourent, cette élégance provocatrice. Cette dentelle sur sa peau. Cette démarche aguicheuse. Morgan travail. Morgan tapine.
    Et déjà elle s'éloigne au bras d'un homme. Elle monte dans sa voiture. Sa cuisse se découvre un peu, on devine le porte jarretelles. Il roule, l'emmène loin des regards indiscrets et voyeurs .. Ou peut être pas. Il s'arrête sur le bas côté d'une route, à demi garé sur le trottoir d'une rue un peu désertée. Il lui fait comprendre ce qu'il veut. Il veut qu'elle .. Que tout se passe sur le capot de la voiture. Lasse, elle pince les lèvres. Elle sait qu'elle ne peut refuser. Alors elle demande l'acompte. La réaction est aussi vive que directe. Il la plaque vivement sur la dure ferraille de son véhicule, ses mains puissantes exerçant une forte pression sur ses épaules. "Tu l'auras ton fric. Sale p**** ! Mais d'abord tu me ***** !"
    Pourquoi .. Pourquoi vous êtes si violents. Nos corps vous attirent, vos regards se perdent dans la contemplation de nos formes mises en valeurs. Nous sommes peut être des putes. Nous restons des femmes. Tu me fais mal, espèce de connard. Tu me fais mal. Dégage tes sales pattes ! Sale en****.
    Il est insistant. Ses mains se pressent encore sur les épaules de la jeune femme. Le froissement de ses vêtements. Le geste qui s'engage. Il se donne presque un air de conquérant. Mais cela ne dure pas. Bientôt il hurle, à un vif mouvement de recul. Morgan goûte le sang dans sa bouche. Alors qu'elle se relève, elle crache avec mépris ce liquide qui perturbe ses sens. C'est abject. Mais elle est satisfaite. Tu prends, pour tout tes copains, espèce de petit pervers frustré

    "Satisfait?" Et la seule réplique qui lui est faite est un violent coup de poing dans la mâchoire. Sous la surprise et la violence du geste la jeune femme titube. Ses côtes heurtent le muret de pierre qui limite le trottoir des habitations. Sa respiration se coupe un instant. Elle ferme les yeux. C'est pas certain que t'es choisi la meilleure des solutions cocotte .. Tu vas passer un sale quart d'heure..
    Il allait salement l'amocher. Se venger de cet affront, cette menace à son égo, sa virilité. Toucher un homme au niveau de son sexe, c'est comme lui planter un couteau en plein coeur. Du moins, pour ceux là. Morgan sait ce qu'il va se passer. Pour .. l'avoir déjà vécut? Malgré tout, elle jubilerait presque. Son regard se teinte d'une lueur de satisfaction, presque d'euphorie. Elle avait un peu de sang sur les lèvres. Il y avait une certaine intensité dans cette confrontation. Et il n'est pas certain que les passants auraient su désigner celui qui se faisait le plus menaçant..

;
Morgan .. Thoses days are not over
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
MIKE ▬ Que tout est noir...
avatarQuoi!!!
Darkness Falls est hanté par


▐ Mess'ges. :
61

MessageSujet: Re: « Ain't no sunshine » | Ft ;; Mike ::. Ven 17 Déc - 12:51

Soirée- Nuit

« - Hoy Castro tu viens boire un verre avec nous ?
- Non Merci Rick. J'ai encore des choses à faire.
- La paperasse, toujours la paperasse... La paperasse te tuera.
- Va en parler à ton stupide commissaire.
- Je crois qu'il ne t'aime pas trop.
- Naaaaaaaan tu crois. Tonto va. »


J'avais murmuré le dernier mot. Ce n'etait pas pour lui, non, c'etait plutot pour le gros vieux, le moche qui nous servait de patron... Ou du moins qui lui servait de patron, parce que je ne reconnaitrais jamais son autorité. Bon, il me donnait du boulot, mais ce n'etait pas lui qui signait les cheques à la fin du mois. Je me retrouvais donc quasiment seule dans le grand commissariat vide, consciente qu'a l'etage quelques S.T.A.R.S cette division d'elite dont je n'avais pas encore compris l'interet bossaient dur sur je ne sais quoi... Et je regardais les dossiers. L'homme que je cherchais n'était visiblement pas ici.

Je commençais à somnoler sur une pile de contraventions quand le micro se mit à gresiller... " On signale une agression à l'angle de la 3th Rue et de Maddison Square. Je repete... On signale une agression... " « Inspecteur Castro du central. J'y vais. » J'avais saisi le micro trés vite pour ne pas me faire voler la seule occupation de ma nuit, et laissant le commissariat aux mains d'un pauvre bleu qui pissait dans son froc d'être tout seul la, la nuit, j'etais partie. Ni en uniforme... Non, je n'en avais pas de toute maniere. NI en voiture de service... Je ne l'aimais pas elle n'était pas assez discrete. J'etais partie dans ma voiture a moi.... Blouson de cuir, pantalon noir. Hayyyy. J'etais sexy. Bien sur que j'etais sexy. Un peu trop pour être flic en fait. J'avais plutot des jambes de manequin. Mais ça... Je m'en fichais. Je preferais tenir un flingue entre les mains qu'une coupe de champagne. Niarf.

Ainsi donc j'etais partie. Les Rues de cette ville miteuse n'etaient pas bien eclairée, mais avec la polution qui regnait sur les states je ne voyais pas mes etoiles. Ces etoiles cheres à mon coeur. Ces ... Non. Stop. La melancolie. Je garais ma moto dans un coin, et je glissais une cigarette entre mes levres. C'était parti. Il y'avait une femme collée contre un mur , du sang dans la bouche, et un type qui la tabassait en la traitant de salope, de putain, et de je ne sais quoi.

Joder.

Deux choix s'offraient à moi. La maniere professionnelle. Ou la maniere humaine. Bon allez tant pis... Je me mordais les levres pour ne pas hurler, et je degainais mon flingue.

« Policia, de Darkness Falls... Lachez la tout de suite et levez les mains en l'air. » Bien sur. Cette merde, ça ne marche que dans les films... Le type me regarda, cracha à la gueule de la fille et se mit à partir. Il m'avait insulté mais je ne savais pas ce qu'il avait dit. Bon... Et bien. La methode professionnelle n'avait pas marché. En un rapide pas de course j'arrivais à coté de lui et je lui foutais une droite qui le mettait à terre. OOoh... J'aurais pas cru que ça marche. Il avait du être pris par surprise... « T'es vraiment un sale type toi. Et en plus tu sais meme pas te defendre.. » C'est en le relevant menottes aux mains que je remarquais la trace de sang sur l'entrejambe de son pantalon... « Bouge pas. » Sans menagement je le balancais dans ma voiture et je m'approchais de la femme.

« J'peux savoir c'qui s'est passé m'demoiselle ?. » Bon... Une part de moi voulait lui faire confiance, me dire... Oui c'est ce type qui l'a violé, et elle s'est defendue... Mais l'autre part de moi n'etait pas assez conne pour ne pas se rendre compte qu'elle etait fringuée comme... une pute.






Dernière édition par Mike D. Castro le Dim 9 Jan - 13:18, édité 1 fois
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Il a des droits sur son sourire
Elle a des droits sur ses désirs
avatarQuoi!!!
Darkness Falls est hanté par


▐ Mess'ges. :
41

MessageSujet: Re: « Ain't no sunshine » | Ft ;; Mike ::. Jeu 23 Déc - 22:29

  • « Policia, de Darkness Falls... Lachez la tout de suite et levez les mains en l'air. » Les coups allaient pleuvoir à nouveau lorsque ces paroles nous interrompirent. Nous étions comme figés, l'un et l'autre, comme des enfants qui jouent à "un, deux, trois, soleil !" Mais mon client d'un temps ne se fit pas prier. Après m'avoir administré un dernier coup de poing dans l'estomac duquel je n'eus pas le temps de me protéger, surprise, il détala à toutes jambes, abandonnant sa caisse et toute autre envie.. C'est dingue l'influence et le pouvoir que pouvaient avoir les forces de l'ordre dans cette ville. Je le regardais s'enfuir, amusée par la performance de la policière, au joli accent hispanique le rattrapais sans aucun mal. Se faire mater par deux femmes, coup sur coup, ça devait être un sacré coup pour son ego. Toujours avec ce même sourire, je regardais la demoiselle imposer son statut et le maîtriser. Les menottes, la voiture, etc ..
    Et c'est maintenant que les ennuis allaient commencé. Après tout, je n'étais qu'une prostituée, et je me savais bien assez peu appréciée par ces messieurs dames. D'autant plus que ce soir, c'était une catin qui se rebelle. Rien pour plaire. Dans les faits du moins. Je la regarde approcher, lui jetant ce regard peut être un peu aguicheur. Déformation professionnelle sans nul doute. « J'peux savoir c'qui s'est passé m'demoiselle ?. » Je laissais planer le silence quelques instants, un peu hésitante. J'essuyais le sang sur mes lèvres du revers de ma main, sur laquelle je portais mon attention avant de reporter mon regard sur le visage de la jeune femme. « Et bien .. Disons que je n'aime pas beaucoup ses méthodes. »

    Mon attention s'était détourné d'elle pendant que je lui avais répondu. Après un nouveau regard, je laissais échapper un soupir, face à son air peu satisfait. Après tout, elle m'avait tiré une belle épingle du pied, même si en parallèle, elle m'avait retiré mon défouloir de la soirée.. « Il m'a embarqué.. Pendant que je faisais le trottoir. Il m'a .. demandé de faire ça sur le capot. Blasée, je lui ai demandé le fric, comme une caution. Il s'est énervé et je me suis défendu.. Je suis peut être une pute, mais je ne suis pas une merde. » Mes derniers mots furent prononcés presque sur un ton de défi, de colère.. Comme pour la.. mettre en garde? Lui soumettre que je n'accepterais pas qu'elle me traite comme le premier des déchets parce que j'étais une prostituée. Mais mon ton pouvait passer aussi pour de l'énervement face à cet homme, ce qui n'était pas faux non plus.
    Elle .. Elle avait l'air plutôt gentille. Alors mon regard se fit un peu plus doux .. C'était celui de .. la Morgan qui vit le jour? J'esquissais un sourire timide..

    « Vous allez m'embarquer aussi .. Où bien j'ai une chance de m'en tirer autrement.. ? »

;
Morgan .. Thoses days are not over
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
MIKE ▬ Que tout est noir...
avatarQuoi!!!
Darkness Falls est hanté par


▐ Mess'ges. :
61

MessageSujet: Re: « Ain't no sunshine » | Ft ;; Mike ::. Mar 4 Jan - 11:52

En face de moi, elle est belle. Elle a l'air tendre, elle a l'air fragile. Mais elle a le sang d'un homme dans la bouche, et l'attirail d'une prostituée... de bas étage ? Nous n'aimons pas beaucoup ça chez moi, les filles qui vendent leur corps contre un peu de monaie... Mais parfois, certaines n'ont pas le choix... Alors dis moi, toi en face de moi, que non... Que tu n'a reellement pas le choix ? Dis moi ta vie peut être... Je pourrais t'aider ? Mais pour l'heure ce n'est pas un jeu, c'est une affaire de force , je suis le policier, et tu es le suspect... ? Et je l'ecoutais parler. J'avais raison, elle ... faisait le trottoir. C'etait moche comme terme, c'était moche comme vie aussi. Moi je ne supportais pas de voir les femmes reduites à cet état la. Ca ... ne me donnait pourtant pas envie de l'arreter ou quoi que ce soit. De l'emmener boire un café peut être... Je ne sais pas. Alors j'allais lui dire... Lui dire au revoir Guapa, ta soirée se finit mieux qu'elle n'a commencé.... Pourtant, je fus figés par sa derniere phrase. De la chance de s'en tirer autrement... ? C'était....? Une proposition ? Ou bien je me meprennais....

Je restais immobile un long moment. La part de fierté immense en moi, me disait de l'attraper, de lui passer a elle aussi une paire de menottes et de l'emmener au commissariat pour racollage. Mais il y'avait quelque chose dans son regard, qui me faisait esperer qu'elle ne l'avait pas dit comme ça.

Je souriais. Un peu. Tendrement peut être... Et je baissais mon arme. Peut être profiterait elle de ce moment de faiblesse pour s'enfuir... Tant pis. Je n'etais pas sure de vouloir la voir passer la nuit deriere des barreaux.

« Je ne suis pas du genre que l'on achete vous savez. »

Et les faveurs du corps ne m'interessent pas. Ne m'interessent plus. Pourtant ,j'ai cette boule en moi qui me pousse à proteger toutes les jeunes femmes. Pourquoi ? Je n'arrive pas à m'effacer son sourire.... ce sourire qui hante mon ame.... ? Moi. Je suis devenue flic un peu par hasard, beaucoup par amour je crois.... Et par manque d'amour je suis devenue agent special... Mais ça, c'est une autre histoire. Cela dit... Ca a un lien... Les histoires de la police ne me concernent pas vraiment. Non... Je crois que mon choix est fait.

« Voulez vous... m'accompagner au commissariat ? »

Leger silence, je laisse planer un doute, je laisse planer une angoisse... peut être ?

« Histoire que je depose votre nouvel ami.... Et ensuite... laissez moi vous ramener chez vous. S'il vous plait.... » Le s'il vous plait etait dit à voix basse... Comme si j'avais peur qu'elle l'entende... Mais comment lui dire ? Comment lui dire qu'elle ne me semblait plus en etat de travailler pour la nuit. Comment lui dire que je me ferais probablement engueuler demain par mon abruti de chef .... Comment lui dire aussi... Que j'avais quelque chose en moi qui me donnait envie de la prendre dans mes bras et de comprendre pourquoi elle en etait arrivée la...

Qu'importait... ? Je fermais ma gueule, je rangeais le flingue que je n'avais quand meme toujours pas laché, dans son holster.... Et j'attendais. Que pouvais-je faire d'autre ?


Dernière édition par Mike D. Castro le Dim 9 Jan - 13:29, édité 1 fois
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Il a des droits sur son sourire
Elle a des droits sur ses désirs
avatarQuoi!!!
Darkness Falls est hanté par


▐ Mess'ges. :
41

MessageSujet: Re: « Ain't no sunshine » | Ft ;; Mike ::. Dim 9 Jan - 2:29

  • « Je ne suis pas du genre que l'on achete vous savez. » Au moins, c'était une chose claire. Elle n'était pas un de ces agents corrompus. Et cela ne m'étonnait pas vraiment. Pas du tout en fait. Elle n'était pas.. Comme les autres. Elle paraissait.. Plus humaine? Et si ca avait été elle qui.. Non Morgan. Ne te laisse pas avoir par son doux sourire et son attitude pacifique. Ne sois pas naïve. Ca n'apporte jamais rien de bon. Jamais. Tu devrais le savoir non?
    Et je me sens seule dans le sombre de la nuit. Je cherche, de mon regard qui se perd, une vie à m'inventer. Je ne veux pas être.. celle qui arpente les rues et ses trottoirs pour quelques dollars. Pourtant, elle le sait, elle l'a deviner. Mes vêtements m'ont trahit. Elle à bien vu, la peau laiteuse de mes jambes que cette mini jupe ne couvre pas. Je me sens souillée de son regard, de cette nudité partielle, qui pour moi est similaire au costume d'Eve.

    « Voulez vous... m'accompagner au commissariat ? Histoire que je depose votre nouvel ami.... Et ensuite... laissez moi vous ramener chez vous. S'il vous plait.... » Il y avait eut un silence entre sa question et le reste de ses paroles. Un silence, pendant lequel j'étais restée silencieuse, cette même lueur d'égarement dans mon regard. Elle savait oui. Que je n'étais qu'une .. Et elle voulait m'enfermer. M'offrir des barreaux bien réels pour une nuit. Je ne .. suis pas.. que ça. Vous savez. J'ai l'air d'une poupée inanimé. D'un objet. Peut être avais je pris la forme de ce que j'étais aux yeux de tout ces hommes.. Je restais sans rien dire, toute l'assurance et la provocation des minutes précédentes ayant disparu. Et pourtant, il fallait bien que je lui réponde..

    "Emmenez moi .. au bout du monde." Ce n'est qu'un murmure que je doute qu'elle entendra. C'est pourquoi, pour assurer une réaction, je me dirige, après un regard reconnaissant, vers la portière passager de son véhicule, avec un peu d'hésitation.. J'ai le droit de monter là?..

    Puis les heures, ou du moins les minutes passent. Nous voilà devant mon appartement modeste. J'esquisse un sourire en imaginant mes compagnons m'attendant .. Ils sont.. bien les seuls. Mon regard quitte bientôt la fenêtre pour me tourner vers mon chevalier servant d'un soir. "Je .. Peux vous offrir un verre pour vous remercier.. ? Ou bien les obligations de votre travail vous attendent?" J'espérais qu'elle prenne la liberté d'accepter. Qu'elle ait la curiosité d'entrer. J'aimerai sentir .. son corps près du mien. Encore un peu. Avant qu'elle ne s'évapore.. Encore.

;
Morgan .. Thoses days are not over
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
MIKE ▬ Que tout est noir...
avatarQuoi!!!
Darkness Falls est hanté par


▐ Mess'ges. :
61

MessageSujet: Re: « Ain't no sunshine » | Ft ;; Mike ::. Dim 9 Jan - 13:28

Je ne sais pas vraiment ce qui se passe... Tellement fragile peut être ? Reviens sur terre Michaeëlla, ce n'est qu'une trainée, ce n'est pas cette femme pour qui tu aurais donné ta vie. Reviens sur terre petite fille, les reves n'existent que pour se briser. Ca fait si mal. La vie. Non. Certaines choses disparaissent, il faut les oublier. Il ne faut plus.... penser. Et si je veux oublier... J'oublie. Il suffit de bien fermer son esprit. Alors pour le moment je reste face a cette jeune femme me demandant ce que je peux bien en faire. Je n'ai pas envie de lui offrir une nouvelle cage, je voudrais la soutenir de mon mieux pour qu'elle prenne son envol loin des cages du monde. Ma decision est prise. Tant pis pour les consequences. C'est probablement une erreur. Peut être une erreur. « Emmenez moi au bout du monde » me dit elle... Et malgré moi je souris à en eclairer la nuit.

« Allons y. » Rester professionnelle... ? Ne me le dis pas deux fois jeune femme... Je t'emmenerais ou tu veux. Jusqu'a l'autre coté de l'arc en ciel, la ou les limites et les frontieres n'existent plus. Mais pour le moment... Il y'a autre chose à faire. Et nous marchons jusqu'a ma voiture, ce n'est pas une voiture de service, elle n'est pas faite pour ça a la base. Si il me saigne sur les sieges le pauvre con, il n'y'aura plus rien à mener au commissariat.... Ce n'est pas une grande beauté non plus. Non, juste une vieille ford avec beaucoup de gueule quand même. Je prefere les motos. Je souris. Et j'ouvre la porte passager pour elle. Gentleman jusqu'au bout.

« Prennez ça. » Mon blouson de cuir. Ses epaules sont nues, je ne voudrais pas qu'elle ait trop froid. Je suis peut être trop prevenante, peut être qu'elle va detester ça. Je ne sais pas. Monte, et nous verons bien... ? Le commissariat, les lumieres de la ville. Je depose l'homme... Stupide specimen de race humaine sans meme un regard, en quelques mots il finit deriere des barreaux... Nous reglerons ça plus tard. Je me ferais encore... engueuler... Mais qu'en avais-je a faire.

Modeste appartement, je me gare en bas. Et je descend... Juste pour lui ouvrir la porte. Juste parce que je me dis que peut être... se sentir comme une princesse une fois, ça ne pourrait que lui faire du bien. Juste aussi... Parce que j'ai envie. Et que je me maudis interieurement d'avoir envie. Ne t'attache pas Michaella... Ne t'attache plus. J'ai des visions de sang sur mes mains. Il ne faut plus que.... Et pourtant elle est la. Face à moi. Et je souris.

« Je vous suis. Mon travail est fini pour la soirée. » Et meme si ce n'etait pas vrai, ça le deviendrait sur le moment. Il fallait en être sur.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur

Quoi!!!
Darkness Falls est hanté par

Contenu sponsorisé


MessageSujet: Re: « Ain't no sunshine » | Ft ;; Mike ::.

Revenir en haut Aller en bas

« Ain't no sunshine » | Ft ;; Mike ::.

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut
Page 1 sur 1

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
« Darkness Falls '  :: .::Archives::.-
Sauter vers: