AccueilAccueil  GalerieGalerie  FAQFAQ  RechercherRechercher  S'enregistrerS'enregistrer  MembresMembres  GroupesGroupes  ConnexionConnexion  

Partagez|

« & sur les blessures point de sutures... » {Pv}

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas
Aller à la page : Précédent  1, 2
AuteurMessage
    Psychic spies .. In the night sky

avatarQuoi!!!
Darkness Falls est hanté par


▐ Mess'ges. :
136

{ & You'
▐ $ [Vos points]:
20/20  (20/20)
▐ Ego-Centré:

MessageSujet: Re: « & sur les blessures point de sutures... » {Pv} Mar 21 Déc - 3:35

  • Je continue ma course éffrénée et pourtant si lente vers la sortie. Jamais je n'ai eu cette sensation je crois .. de ne pas oser avancer. De refuser les pas qui s'enchainent et m'entrainent. Je marche lentement, si lentement, parce que je ne veux pas partir. Je ne veux pas quitter ton appartement, ton univers. Elena.. Je soupire. Mon regard s'égare. T'avais je seulement dis une fois combien j'aimais.. chez toi? J'arrive si près de la sortie.. Mais mon attention s'attarde, mon corps s'arrête, mon coeur soupire. Cette photo .. Toi &.. moi. Je la prend doucement entre mes mains.. J'esquisse un sourire dans lequel se peint toute ma tristesse.. Cette complicité dont regorge cet instant figé. Ce sourire sur mes lèvres, que tu es la seule à savoir faire naitre. Plusieurs secondes je l'observe.. J'observe ta douceur, ta beauté.. Mon ange. Elena ..
    Plus lentement encore, je la repose, mon regard toujours fixé sur elle. Je la lâche, lui jette un dernier regard, presque avec respect. Relique du passé.. Que tu t'empresseras de déchirer? Avec hésitation, avec des gestes saccadés, j'ose un regard par dessus mon épaule.. Tu.. n'es pas là. J'aimerai que ces murs disparaissent, que je te vois.. une dernière fois. Je serre les dents. Mais ça ne retient pas les larmes qui se fraie un chemin amer sur mes joues..

    C'est tellement douloureux. Ca y est .. J'ai ouvert la porte. Je pose mon regard sur la petite plinthe sur le sol.. La délimitation de ta demeure... Le premier de mes pieds l'a dépassé. Je remarque à peine que j'ai de nouveau mes rangers. Je ne me souviens même pas les avoir remise.. Puis le .. deuxième pied. C'est fait .. A mon grand regret. Mais .. j'ai tout gâché, et je n'ai plus à souillé cet endroit, ce petit bout de paradis qui abrite une si tendre déesse..
    Finalement.. je n'avais pas .. gardé le silence. Je n'avais pas fait ce qu'elle m'avait demandé, de cet air si tendre, de ses yeux si envoutant.. Et je n'étais pas .. restée. Ce soir. Je ne serai pas près d'elle ce soir. Je ne la tiendrai pas dans mes bras. Je ne sentirai pas la douceur de sa peau dénudée contre la mienne. Je ne sentirai pas .. son rythme cardiaque ralentir, alors qu'elle se repose dans un sommeil mérité.. Je.. Plus jamais.
    La porte se referme, avec lenteur. Mon coeur se brise, ou bien ne sont que les éclats qui deviennent plus minces encore.. Je ne veux pas lacher la poignée .. Dernier contact.. Dernier filament entre mes doigts. Fil d'Ariane que je m'apprête à lâcher. Je m'en vais. Je me perds. Je descend les escaliers, hors de moi même, hors de mon corps. Mon esprit est ailleurs..Je ne suis plus qu'une marionnette. Umbrella à eut son compte.. J'arrive finalement dehors. Je lève le regard, ignorant les énormes gouttes de pluie qui s'abattent sans scrupule. Ta fenêtre côté rue .. Je .. Que fais tu ma douce Elena.. En toi ma vie s'est réfugiée. Tu en seras la gardienne. Si tu le veux bien. Sinon jette moi. Au gré du vent. Au gré de l'eau. Dans un caniveau.. Ca n'a plus d'importance. Je suis morte. Plus véritablement que jamais. Je.. Si un jours nos chemins se croisent à nouveau .. Tu ne verras plus que le pantin .. qui survit. Jusqu'à ce qu'on le laisse enfin mourir.

    Je suis trempée. Mon t-shirt me colle à la peau, souligne la courbe de mes seins.. Mes cheveux encadrent mon visage.. Mes bras ruissellent .. Je m'approche de ma voiture.. Je n'ai pas envie de.. Mon regard s'élève sur la vitre, pour essayer de voir le siège sur lequel tu .. Mais il fait trop sombre.. Mes doigts effleurent la carrosserie sur laquelle ton dos s'était .. appuyé.. La pluie a emportée ton odeur... Ton empreinte.. Mes mains retombent.. mes poings se serrent. Mon regard se rive dans le lointain. J'ai besoin de marcher, je ne veux pas me servir de cette voiture. Sanctuaire de.. ton souvenir. Souvenir de .. Cette dernière journée.. avant tout ..

    Je traverse la rue, il y a une sorte de petit parc.. Je m'y enfonce, j'ai envie de courir, de courir jusqu'à en perdre haleine. De crier, jusqu'à en perdre la voix. J'allais m'engager .. partir.. Mais je sens du mouvement derrière moi. Des gens qui semblent s'agiter, qui semblent.. Je me retourne vivement. Aussitôt je .. Je te reconnais. Je suis persuadée que c'est toi. Mais .. Que fais tu.. ? Non.. "Non!" Je tend la main vers toi et me précipite vers ta frêle silhouette au milieu de la rue.. Je cours et pourtant, je suis tétanisée. Car je vois bien cette voiture qui arrive sur toi.. Celle que tu ne semble pas avoir vu. "ELENA !" Je ne respire même pas. Je ne sais même pas comment ce cri est sorti de ma gorge.. Je prie, j'oublie, je cours, mon corps sur entrainé me parait si lent, si imparfait en cet instant.. Laissez moi le temps. Je vous en supplie. Si c'est la dernière chose que je dois faire.. Je vous en prie, laissez moi la sauver. La voiture nous frôle.. Mais enfin.. Enfin .. Enfin mes bras se referment autour de toi. C'est assez brutal, mais je .. Ca aurait été plus brutal encore.. Je te sens sursauter dans mes bras. Tu es surprise.. "Elena.. !" Moi je respire à nouveau.. Tu n'as rien .. Du moins .. Physiquement. Tu es intacte. Tu es en sureté. Et je remercie tout les Dieux pour avoir épargner cet ange. Pour ne pas l'avoir repris auprès d'eux..
    Je tremble. J'ai eu tellement peur. Je me recule un peu, juste un peu, assez pour écarter les cheveux de ton visage.. "Elena.. Elena.. Ma belle. Là.. Je .. Je suis là. Tu .. Tu es folle..?! Tu as failli te faire tuer.. Ma douce.." Et un peu précipitamment, mes lèvres trouvent les tiennes. Je suis maladroite mais j'ai si peur que ... J'ai eu si peur .. Mon coeur bat si vite. Je te serre contre moi. Embrasse avidement ta chevelure, ton front .. "Elena.." Je n'ai de cesse de le répeter. Sens tu.. L'amour que..
    Mais tu es .. trempée. Pieds nus. Nue sous ce fin tissu. Non, non, non.. Tu dois être frigorifiée. Je.. Qu'importe si tu dois me rejeter, si tu te débat pour que je te lâche.. Je te prend dans mes bras, comme une princesse. Tu es si légère. Dans un contexte plus paisible, .. Je serais.. charmée, attendrie. Pour le moment je remonte quatre à quatre les marches qui nous séparent de ton appartement. Je savoure intérieurement mon retour entre tes murs. La chaleur de l'appartement nous englobe toutes entières. Je ralentis un peu, prenant le temps de t'admirer. J'ose un léger sourire.. "Tu es si belle.. Amour". Le dernier mot n'est que le murmure d'un murmure. L'entendras tu? Je ne sais pas..
    Nous voilà dans ta salle de bain. J'attrape deux serviettes. J'engage un geste pour faire tomber ta robe de chambre.. Mais je.. Je ne sais pas si tu .. Alors je.. je passe derrière toi, doucement. Je la fais alors tomber délicatement. Je couvre tes épaules de la plus grande, relevant avec cette même délicatesse tes cheveux, afin qu'ils ne glacent pas ta peau .. Dans une gestuelle similaire, je les enroule dans la seconde serviette. Je prend mon temps. Je me veux la plus douce possible.. Puis je caresse un peu tes bras.. Pour te réchauffer.. ? Et mes bras entourent tes épaules, mon menton se pose sur ton épaule timidement .. "J'ai eu si peur .."

    Mais je sais que .. ca ne sera pas si simple .. Je t'ai blessée et je ne.. suis plus .. digne de toi? Je ne mérite plus la douceur de ton corps, sa beauté.. Je te souille en te touchant.. ?

    Quoi que tu fasses.. Je comprendrai. Quoique que tu fasses. J'accepterai..

;
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
« I Don't Know Why. I Don't Know How. »
avatarQuoi!!!
Darkness Falls est hanté par


▐ Mess'ges. :
129

{ & You'
▐ $ [Vos points]:
20/20  (20/20)
▐ Ego-Centré:

MessageSujet: Re: « & sur les blessures point de sutures... » {Pv} Jeu 23 Déc - 16:36

Je n'entends pas. La crainte des spectateurs autour de moi. Leur effrois. Ni le crissement des pneus contre l'asphalte humide. Le klaxon assourdissant du véhicule. La panique du conducteur. Je... suis sourde? Je... la vois pourtant. La voiture d'un gris métallique. Ses phares d'un jaune criard. Mais... je ne bouge pas. Mon corps est devenu bitume à son tour. Je suis... de sang et de... goudron? Je comprends cependant il me semble... L'urgence de la situation. Il faut... courir. Elena c'est... le moment de... fuir? Ce n'est pas nouveau pourtant. La fuite... c'est si familier. Si... amère lorsque j'y songe encore. Alors je me statufie. Je ne veux... Je ne veux pas cette fois. Prendre mes jambes à mon cou. Je refuse la facilité ce soir... Je... Rain!? Je la cherche de nouveau de mes prunelles enfantines. Irresponsable du danger à venir. Je suis comme les enfants. Je me déconcentre face aux obstacles de la ville. De la... vie? Rain!? Regarde! Regarde-moi! Je ne fuis plus! Regarde-moi... Je sais aujourd'hui. Malgré les doutes. Malgré les craintes. Malgré nos passés. Malgré... nos existences semées d'hésitations. C'est... Toi... Rain... Toi ma... Toi qui... Toi. Seulement. Uniquement. Toi... Alors... je ne bougerais pas... Je ne... Mais tout s'enclenche comme un ralentis soudain. L'engin de fer qui se rue vers moi. Je ne réfléchis plus. Je... n'y arrive plus? Rain?... « Non! » Je me retourne sous cette voix si familière. Rain! Il fait chaud à présent. Derrière la peau. Rain... Tu es... là... Et je reste immobile. Les bras ballants. A t'observer de loin. Je souris. Tu es là... Mais ton visage trahis l'inquiétude. L'abomination de ce qui se déroule malgré moi... Et je ne comprends pas, c'est vrai. Je ne comprends pas. Pourquoi... une telle vision d'horreur sur tes traits habituellement si doux? Rain?... Explique-moi... Pourquoi... « ELENA! » Je fais un pas hésitant. Les mains tendues vers toi. Rain? Tu... me fais peur? Qu'il y a t-il?... Et le temps reprend brutalement sa vitesse d'origine. Mon cerveau n'a pas le temps d'enregistrer la scène. Ton corps qui percute le mien avec brutalité. M'extirpant un hoquet de surprise. Tandis que le véhicule tente de reprendre le contrôle sur la route glissante derrière nous. Le tout semble enfin prendre un sens. Et sans pouvoir me contenir, je fonds en larmes contre tes bras comme deux tours autour de moi. Rain...

« Elena.. Elena.. Ma belle. Là.. Je .. Je suis là. Tu .. Tu es folle..?! Tu as failli te faire tuer.. Ma douce.. » Je regarde au fond de ses prunelles. Perdue entre la peur qui me broie l'estomac. Les larmes à mon visage. Les tremblements de mon corps incontrôlable. L'incompréhension également... « Rain... » Mais tes lèvres rencontrent les miennes. Me coupent le souffle. Je me serre davantage contre toi. Comme si ma vie en dépendait. Et si... c'était... le cas?... Si... je ne pouvais vivre sans toi?... Je chasse cette idée. Cette image de ma tête. « Je... désolée... Je suis... » Mais les mots n'ont pas de sens. Aucune chronologie. Et je ne parviens plus à les aligner correctement. Rain... J'ai eu... si peur? Pas à cause de cette voiture. Ni de ce qui aurait pu arriver si... tu n'avais pas été là. Non. J'ai eu si peur de... de ne plus jamais te revoir. D'avoir... laissé passer notre... notre chance?... Ne sens-tu pas Rain... La force avec laquelle je m'agrippe à toi. La force avec laquelle... je t'aime?...

Je resserre mes petits bras autour de ton cou, alors que tu me saisis entre les tiens. Et je pose ma tête contre ton épaule. Les paupières closent. Tu... peux bien m'emporter n'importe où à présent. Tant que tu restes là. Tant que... tu reste... avec moi?... Et c'est ainsi que nous retrouvons l'intérieur de mon appartement. Mon... Notre?... cocon? « Tu es si belle.. Amour. » Je plonge mes grandes prunelles enfantines dans les tiennes. C'est toi, Rain. Toi, l'Amour... Mon Amour?... J'appuie mon front contre le tien. Puis embrasse ta chevelure. Je savoure l'odeur de savon qui se dégage de la salle de bain. La chaleur sécurisante qui m'enveloppe, malgré ma nudité, maintenant que la robe de chambre trône à mes pieds. Je me frictionne entre les pans de la serviette, telle une fillette sortant de sa douche. « J'ai eu si peur .. » Je serre davantage ma silhouette contre la tienne. « Moi aussi... J'ai... eu peur... Peur... de... » Je ravale les pleurs qui menacent de nouveau. Et je me détache de toi doucement. Dos à toi. Je regarde les gouttes d'eau sur le parquet en bois. Les gouttes... de larmes? « Je... t'aime... »
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
    Psychic spies .. In the night sky

avatarQuoi!!!
Darkness Falls est hanté par


▐ Mess'ges. :
136

{ & You'
▐ $ [Vos points]:
20/20  (20/20)
▐ Ego-Centré:

MessageSujet: Re: « & sur les blessures point de sutures... » {Pv} Lun 28 Mar - 2:50

Si tu savais Elena, comme j'ai senti mon coeur battre quand mes bras se sont refermés sur toi. Sur ton corps. J'ai cru qu'il allait bondir, s'échapper de mon sein. La peur m'avait tué quelques instants. Je ne savais plus ce que c'était de respirer, d'expirer, d'inspirer, de sentir le rythme cardiaque, la cadence. La mécanique de la chair, de l'intérieur. L'invisible qui fait vivre. Tout ça, s'était arrêté, alors que tu.. Un long frisson courrait le long de mon dos à la simple idée d'y repenser. De revoir l'image de cette voiture qui fonce sur toi.. Elena.
Mais maintenant .. Tout va mieux n'est ce pas? Tu es.. chez toi, à l'abri. Au chaud. Et mon regard qui se perd dans le vide. Cette peur de te perdre qui me serre encore l'estomac, je ne remarque pas que je continu de caresser tes bras, afin de te réchauffer. Mais c'est ma faute n'est ce pas? Tout ça .. Tu dois m'en vouloir. Mais c'est plus fort que moi. Je veux te serrer contre moi. Me convaincre que tu es encore là. Je veux te protéger, laisser échapper la tendresse qui brûle mes veines. Qui brûle pour toi. Belle Elena..

« Moi aussi... J'ai... eu peur... Peur... de... » Tu t'écartes de moi, sans brutalité. Mais ma gorge se serre un peu, malgré moi. Mes mains glissent un instant contre tes bras. Je baisse la tête. Le silence s'installe. Est ce que ce sera lui? Notre assassin? Ce court instant, dehors sous la pluie. Je.. « Je... t'aime... » Et aussitôt, comme une électrocution, c'est une nuée de papillon sous le nombril. Mon visage se relève lentement. Mes yeux admirent les courbes de ton corps. Non, ce n'est pas un désir charnel. Juste un regard amoureux, sur tes jambes, et les traits de ton dos. Tu es un ange. Le plus beau des anges. Tombé du ciel. Est ce pour ça.. ton air si perdu, qui te rend si tendre.. ? Sans que je ne le contrôle vraiment, un sourire se dessine au coin de mes lèvres. Mais il ne dure pas. Ils ne sont jamais longs, mes sourires .. Mais tu as le secret, pour les rendre sincères Elena.
Ma main se tend vers la tienne et l'enserre avec douceur. Un geste, puis un autre, nous sommes de nouveau face à face, et nos mains, toujours entrelacées. J'ai posé sur tes épaules une nouvelle robe de chambre, pour ne pas que tu ais froid. Mes doigts viennent caresser doucement ton visage. Ta joue. Ta mâchoire si joliment dessinée. "Moi aussi .. Je.. Je t'aime. Elena." Et lentement, comme un film au ralenti, mes lèvres se rapprochent des tiennes. Elles ne font que les effleurer, à plusieurs reprises, alors que mes doigts ont trouvé leur place sous ton menton. Je me recule un peu et mes prunelles plongent dans les tiennes pour mieux s'y perdre. Dans ce regard qui nous appartient je pose ta main près de mon sein. Sens tu.. La vitesse. La force du battement? Ca n'a rien d'artificiel. C'est humain. Et c'est.. Toi. Il n'y a que pour toi qu'il peut battre ainsi Elena.

Mes lèvres sur ton front. Laisse moi te protéger ma douce .. S'il te plait. Offre moi une seconde chance. Je te prend dans mes bras, tandis que mes doigts se resserrent un peu sur la soie de ton vêtement. Parce que je voudrais que ce soit nous. Toi et moi .. du bout des doigts.

"Je ne partirai pas ce soir.. S'il te plait." Et avec douceur, je te soulève du sol. Nos regards encore, qui se trouvent, qui sondent nos âmes et s'épanchent en silence. Je te porte une nouvelle fois. Mes pas reprennent le chemin de ta chambre. Il y a une heure peut être. Deux heures à peine. Et si tout recommençait, pour mieux renaître. Rien ne se crée, tout se transforme parait il. Et moi je sais désormais, que je ne pourrai vivre sans toi. Elena.. Je ne sais pas si j'aurai la force de te dire tout ça tu sais. Ce n'est pas .. Je ne sais pas. Comment on fait. Et j'ai peur. C'est effrayant. Où est la femme solitaire, au coeur de pierre, bien protégée dans sa tour, recroquevillée sous sa carapace. Pourquoi tout s'envole avec autant de facilité sous tes doigts? Je crois que je me suis perdue. Je ne sais plus, Je m'étais habituée, au robot sous la peau. C'était un bon remède.

Mais quoiqu'il en soit. Quoiqu'il advienne. Je resterai là. Pour toi. Ma tendre Elena..

;
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
« I Don't Know Why. I Don't Know How. »
avatarQuoi!!!
Darkness Falls est hanté par


▐ Mess'ges. :
129

{ & You'
▐ $ [Vos points]:
20/20  (20/20)
▐ Ego-Centré:

MessageSujet: Re: « & sur les blessures point de sutures... » {Pv} Ven 12 Aoû - 13:38

Je me sens nue. Petite. Enfantine. Adolescente, face à l'aveu. Mon. Propre aveu. Et le silence après les mots. L'attente. Le coeur qui bat à tout rompre. Rain.. Ne me laisse pas dans l'absence. C'est si difficile, tu sais. Les sentiments au bord des lèvres. Si difficile de les cracher. Tu sais, ils ne sont pas dans le bon ordre. Ils ne sont pas accordés. Ils sont.. brouillons. Maladroits. Fragiles?.. Comme.. moi?.. Si désemparés, devant ce précipice. Puisque c'est cela, n'est-ce pas?.. L'amour. La prise de risque? Se jeter à l'eau. Se laisser écorcher lentement par le courant. Par.. le temps. Les désagréments. Et toujours attendre, en priant. Que le bonheur ne se laisse pas emporter par le vent..

Je frissonne. Ce n'est plus ma peau humide de pluie. Ni même la peur encore du souvenir heurtant la vie. Mais.. les doutes en pagailles. La.. faille?.. Alors, je ferme les paupières. Les bras balants. La tête lourde d'incertitudes. « Tu penses.. bien trop. Petit Bouton de Rose.. » La voix paternelle. Comme une ancienne caresse. Une éternelle tendresse. Un sourire. Leger. Imperceptible. Et c'est ta main dans la mienne. Ton âme au creux de moi. Je soupire. De soulagement. De plaisir. Oh, Rain.. C'est tellement doux. Tellement.. tout?.. Et je ne me retourne pas immédiatement. Je savoure les secondes qui défilent sans interruption. Le monde qui tourne sans prétention. Mais mon corps m'échappe entre tes doigts. Je suis pantin. Poupée de porcelaine. Eprise entre les agissements de son maitre.. Puisque tu es maitre de ma vie désormais, pas vrai? Le guide. Sagesse et bienveillance.. Je plonge mes prunelles grisâtres au fond des tiennes. Contemplant au loin. Au très loin. Le beau. Le tendre. Je devine une bulle de chaleur envelopper nos êtres. Un cloitre doux et sécurisant. Se dessiner sous ton index, qui effleure ma peau. Le ressens-tu, toi aussi? Cette sensation. Ce piquotement. Et je saisis ton poignet. Trace dans l'air un abri invisible, d'un geste enfantin. Mon sourire redevient celui d'une enfant. De l'enfant heureux. Aimer et protéger. « Moi aussi.. Je.. Je t'aime. Elena. » Un rire retentit. Le mien. Il s'accroche aux murs. Imprégne le plâtre peint. S'immisce dans chaque objets. Chaque recoins. Je sens alors les lieux revivre. C'est un.. second souffle? Rain.. Ne ressens-tu pas cette flamme vive? Cette existence qui reprend lentement ses droits?.. Regarde. Eprouve la chaleur. Submergée par un enthousiasme. Un désir. Une accumulation d'émotions étincelantes de joie. Je presse la paume de ta main contre la porte de la salle de bain. « Il y a de la vie.. » Je pose sur toi le regard d'une fillette. Celle qui.. n'a jamais cessé de vivre au fond de moi. Au creux de mes reins. Celle qui.. n'était qu'enterrée. Etouffée sous le poids. Sous.. le froid?..

« Je ne partirai pas ce soir.. S'il te plait. » Mes mains se referment autour de son visage. Et mes lèvres se pressent avec fougue contre les siennes. Non.. Non, ne pars pas ce soir, Rain. Pourquoi partir après tout?.. La vie ne vient-elle pas seulement de s'épanouir? De s'ouvrir?.. Je m'accroche à ton cou. Je me raccroche à.. l'oxygène? Au plaisir de.. vivre? Rain.. c'est toi dorénavant.. Toi qui fait battre mon coeur et oxygéner mes poumons. Toi.. le mécanisme de.. la vie?.. De.. ma. Vie.

L'ambiance feutrée de ma chambre. J'observe mon lit. Objet par le passé de torture. Subissant mes larmes et mes angoisses. D'être allongée toutes ces heures. Les yeux fermés. Telle une âme vide. Un corps éteint. Mais ce soir la fatigue est agréable. Ce soir la fatigue est.. belle?.. Rain.. ne vois-tu pas comme.. mon quotidien se voit bouleversé. Se voit.. changé depuis que tu es là.. Aujourd'hui la lumière me tend les bras. Aujourd'hui.. l'amour se glisse à mes pas. Et Madame La Lune, toujours. Souriante, je le devine. De ne plus avoir à veiller mes plaintes..
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
    Psychic spies .. In the night sky

avatarQuoi!!!
Darkness Falls est hanté par


▐ Mess'ges. :
136

{ & You'
▐ $ [Vos points]:
20/20  (20/20)
▐ Ego-Centré:

MessageSujet: Re: « & sur les blessures point de sutures... » {Pv} Dim 14 Aoû - 21:27

  • Les sentiments sont perfides. Lorsqu’ils vous mettent à nu. Je joue ma vie à pile ou face. Je ne l’ai jamais dis, je crois. Tu es .. la première Elena. Ne me brise pas. J’ai beau, paraître forte. J’ai beau .. n’être qu’un robot. Tu as le pouvoir de me briser. En quelques mots. J’ai presque peur, de ce que je deviens, sous tes doigts. Sous tes prunelles.

    Et j’ai l’impression, que tout recommence. Comme avant. Comme tout à l’heure. Avant la pluie. Avant le conflit. J’aimerai, que tout soit ainsi. Mais il restera évidemment des marques. Un gout amer .. N’est ce pas ? Je ne sais plus.. Ton rire me surprend. Face à.. Mais je crois, qu’il a quelque chose de positif. Il me fait sourire. Me voilà à nouveau attendrie.
    Et puis.. Ces gestes que tu as. Cette fougue dans ton baiser. Oui .. tu es attendrissante. Mais tout cela réveille la chaleur en moi. C’est peut être ça, la vie dont tu parles. Moi, je sens mon cœur. Qui bat. Qui bat la chamade.
    On s'éloigne de la fraicheur des murs de ta salle de bain. Pour retrouver celle de ta chambre. Je me fige un instant. Une hésitation. Une expiration difficile peut être. Mais je suis tout de même heureuse, de la retrouver. De.. Te retrouver ? Je sais que ce ne sera peut être pas si simple. Qu'il y aura quelque chose de différent. Que tu manqueras de confiance en moi. Je ferai tout, cependant, pour te prouver, que cette Alice, et notre liaison, appartient au passé. Et je n'en veux plus. De ce passé. Je ne suis plus.. Celle là. Je ne suis plus la Rain .. De 98.

    Et j'admire ta beauté. Allongée contre toi. Ton corps entre mes bras. J'estime. Plus que jamais, le bonheur, la chance, qui m'est donnée. Dos à toi, j'embrasse amoureusement la base de ta nuque, et mes lèvres esquissent avec tendresse la ligne de ton épaule. Les yeux clos, je soupire. De soulagement. Tu es là .. Près de moi. Elena. Je serai morte, sans toi. « Tue moi, si tu t'en vas » Ce n'est.. Qu'un murmure .. Comme prise d'une anxiété soudaine, je te serre plus fort contre moi, je froisse quelque peu le tissu de ton vêtement. Ne m'en veux pas .. Je t'en prie. Ne m'abandonne pas. C'est .. Umbrella. Je .. Veux m'en venger. Les arrêter. Arrêter leur machination. Et quelle meilleure place, qu'en étant à l'intérieur. Mais .. Il suffirait que tu me demandes. De m'en détacher. De .. Partir. Pour que je le fasse. Cependant .. Il me traqueraient.. Tu serais en danger. Je .. Tu es .. en danger près de moi.. Voudras tu toujours courir le risque. Lorsque tu le sauras ? Ou peut être t'en doutes tu déjà..

    Mes pensées se court circuitent cependant. Mon souffle régulier, calme, dans ton cou. Je m'enivre de ton odeur. Ma main, contre ta hanche qui brûle d'apprendre les courbes de ton corps. J'ai envie de t'embrasser. De goûter encore à tes lèvres. Je sens .. La chaleur, au cœur de moi même. C'est cela, le Désir, Elena ?..


;
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
« I Don't Know Why. I Don't Know How. »
avatarQuoi!!!
Darkness Falls est hanté par


▐ Mess'ges. :
129

{ & You'
▐ $ [Vos points]:
20/20  (20/20)
▐ Ego-Centré:

MessageSujet: Re: « & sur les blessures point de sutures... » {Pv} Mar 16 Aoû - 22:10

« Je serai.. la brise dans ta chevelure. La pluie contre ta peau. La main au creux de tes reins.. » C'est sa voix. Son regard. Et la douceur de ses caresses. Sa façon de bouger. Ou bien même de respirer. Le parfum de sa tendresse. Je me recroqueville. Apeurée par son souvenir trop présent encore. Par la chaleur illusoire de son corps. Non.. Je le vois pourtant. Ses bras tendus vers moi. Il me réclame. M'acclame dans cette ancienne folie. Non !.. Mes doigts se referment avec force autour de mes cheveux. Je pourrai bien me les arracher, tu sais papa. Je pourrai égratigner ma peau. M'écorcher jusqu'à l'os. Pour t'extirper du dedans. Fêler l'image. Ton empreinte. Alors je plante mes ongles dans mon avant-bras. Regarde-moi, papa.. Comme je te hais d'habiter encore l'ombre de mes pas. Et tu seras toujours là, n'est-ce pas ? Tu seras toujours l'intérieur de mes prunelles. La faiblesse de mes douleurs. La fêlure au cœur du cristal. Au cœur du.. « moi » ?..

J'admire sa beauté visiblement endormie. Les traits de son visage, par l'apaisement, adoucis. J'épouse les contours de sa silhouette. Du bout des doigts. Timidement. Je crains de retrouver une part de lui. Une miette de ce qu'il était auparavant. Et je ne peux m'empêcher de frémir. Sous sa peau que je ressens vieillie par le temps. Comme.. avant ?.. Je me redresse subitement. Quitte le lit, redevenue soudainement si hostile. C'est une confusion. De couleurs en déformations. D'étourdissements en horribles visions..

Les murs étroits de mon appartement enfilent la tenue de notre ancienne maison. Je retrouve par les fenêtres la Russie. Son épais manteau de blanc. Comment est-ce que ?.. Et la cheminée là bas. Le crépitement des flammes. Les larmes me montent aux yeux. Les larmes me montent.. à l'âme ?.. Tu es là toi aussi. Si.. souriant. Tellement.. vivant ?.. Papa ?.. Je fais un pas. Puis deux. L'image est hésitante. Floue. Mais je veux y croire ?.. Oui.. Je veux y croire. Ma main t'appelle. Mais.. n'effleure que le néant. Rien que.. le froid. Puisqu'il.. fait si froid désormais. Papa ?.. Le temps se gâte. Le temps..grisâtre ?.. Et l'inscription sur le marbre. Celle que je ne prierais jamais. Je la vois étrangement. Alors je me laisse tomber à genoux. Les doigts joints. Papa.. Mon.. papa.. Puis cette poigne. Tout droit sortie des enfers. Qui m'agrippe le poignet. Qui m'entraîne à vouloir céder. Non ! L'arôme nauséabond de l'hémoglobine. Ces insectes par milliers. Qui grouillent. Qui.. rouillent ?.. Le décor se tourne. Et moi je sombre. Je me replie sur moi-même il me semble. Je hurle.. Je tremble.

Il est tard, cette nuit. La lune est haute. La lune veille. Elle ne sait pas pourtant. Elle ignore tout sûrement. L'enfant qui réclame avec ferveur son biberon. La fillette serrant entre ses bras sa peluche. Ni même cette jeune femme, là. Qui tente d'échapper aux troubles de sa mémoire. Aux souvenirs effacés, retrouvant un peu de leur couleurs. Elle ne sait pas, non. Combien sa douleur est.. violente. Combien.. elle la hante. Mais, elle reste là. Droite. Inébranlable. Indifférente..

Je heurte les murs. Laisse derrière moi se briser des objets. Je fuis encore. Même si la réalité a retrouvé ses droits. Même si.. je suis de nouveau chez moi. Je trébuche. Titube. Hors de ma chambre. Je me sens tellement.. oppressée. Tellement.. désorientée ?.. Papa ?.. Mais ma course s'arrête là. Devant ce cadre. Mon index en effleure la surface. Une larme sur le rebord en bois s'efface. « Tue moi, si tu t'en vas. » Toi aussi tu me l'as dis, ne t'en rappelles-tu pas ? Il était tard, je me souviens. Et tes lèvres sur moi, je m'en souviens. La photo s'échappe. Ton reflet se brise. Une nouvelle fois, je crois, je retrouve la génuflexion. Rain.. Tu ne devrais pas. Rester.. près de moi.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
    Psychic spies .. In the night sky

avatarQuoi!!!
Darkness Falls est hanté par


▐ Mess'ges. :
136

{ & You'
▐ $ [Vos points]:
20/20  (20/20)
▐ Ego-Centré:

MessageSujet: Re: « & sur les blessures point de sutures... » {Pv} Ven 19 Aoû - 3:47

J'ai le coeur léger ce soir.. C'est.. Ce que l'on dit, parfois? Pourtant tu sais, Elena, le mien est artificiel je crois. A vrai dire, je ne sais pas. Je.. Ne me connais pas. Je ne sais pas. Ce que je suis. Mais.. Je sais. Qui je veux être. C'est.. Déjà.. Bien. N'est ce pas?.. Je veux être.. Près de toi. Je veux être celle.. Celle qui parvient, à t'extirper de ta tour de marbre. Celle qui essuie tes larmes, lorsque les maux tranchent l'âme. Celle qui connaît, l'éclat de ton rire. Celle qui savoure, la douceur de tes soupirs.

Et malgré mon calme apparent, je suis anxieuse. Car je te sens agitée.. Perturbée. Est ce ma faute encore? As tu peur de moi? N'oses tu me dire, que tu te méfie? Peut être est ce l'orée de ton sommeil, qui s'annonce prolixe en songes. J'essaie de me faire tendre. Rassurante. Présente, du moins. Je caresse ton épaule, puis ta nuque. Embrasse ta chevelure. Te serre un peu plus contre moi.
Ta réponse est.. Sensuelle. Douce. Tes doigts qui effleurent mes courbes. Je réprime un frisson. Il ne faut pas.. Que tu sois totalement maître de moi même. Mais brusquement, tu pars, tu t'eloignes.
Et moi, je me renfrogne. Vexée. Oui, je suis impulsive. Et je ne cherche pas plus loin. Tu me rejette. Je me recroqueville. Les sentiments s'évaporent. La carapace se dresse à nouveau. C'est rapide. C'est comme un réflexe de soldat entraîné. De soldat, face au danger. La couverture, contre mon corps. Je la serre avec force, et une pointe de colère. Seule, dans ton lit trop grand pour moi, j'écoute le silence. Ton absence. Que fais tu? Pourquoi es tu partie? Vas tu seulement revenir?.. Constate. Toi même. Ce que tu fais de moi. Je ne suis qu'un robot. Raté.

Mes sourcils se froncent pourtant, lorsque quelque chose se brise. Chez toi.. En toi?.. Tes murs s'animent, sous le halo de la Lune. Ils résonnent. Il.. Se passe quelque chose. Sans attendre, je me lève, hésitante et vive à la fois. J'appréhende peut être ce qui m'attends.. Qui me dit que tu ne vas pas m'assommer avec une batte de baseball quand je vais sortir de ta chambre? Je l'aurai bien mérité, certes.. Mais tout de même . Trêve de plaisanterie. Je suis inquiète.

Un regard au sol. J'évite les bris de je ne sais quel objet. Et lorsque je relève la tête, je te vois. Immobile. Fragile. Je l'approche lentement. J'ai peur de briser quelque chose a mon tour. Un souvenir. Un instant. Mais quelque chose me dit de ne pas renoncer. Alors je continue. J'avance. M'approche. Pose mes mains sur tes épaules et embrasse la base de ta nuque dénudée. Je t'enveloppe. M'accroupis au sol. Je suis là, mon Amour. N'aie pas peur de moi. Je veux simplement.. T'aider. Ne veux pas.. T'étouffer.
Je m'apprête à briser le silence, lorsque je remarque ce cadre. Cette photo. Sur le parquet. Solennellement, je la saisie. Un soupire entre mes lèvres et je repose cette relique de ton passé. Je t'en laisse seule possesseur. D'un geste doux, je t'invite a te laisser aller contre moi. Fais moi confiance. Je suis là. Pour te protéger. Et t'aider, à te relever. Mes lèvres à ton oreille. Et je te parle avec douceur "Tu auras ta vengeance, ma Douce. Je'en fais la promesse. J'exterminerai. Ceux qui ont osé te souiller. Toi et ta famille. Laisse moi.. T'aider. S'il te plait.."

Et au coeur de la nuit, face au combat des maux. Je te berce légèrement entre mes bras. "Tu veux.. Retourner te coucher? Ou bien.. Boire quelque chose?.. Je peux.. M'en aller. Si tu veux être seule." Je parle aussi doucement que lentement. Mes questions, mes phrases sont espacées.. Pour ne pas te brusquer.
Je t'aime,Elena. Si tu savais..


;
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
« I Don't Know Why. I Don't Know How. »
avatarQuoi!!!
Darkness Falls est hanté par


▐ Mess'ges. :
129

{ & You'
▐ $ [Vos points]:
20/20  (20/20)
▐ Ego-Centré:

MessageSujet: Re: « & sur les blessures point de sutures... » {Pv} Mar 23 Aoû - 14:34

Je suis là. Recroquevillée. Terrorisée. Mais je suis là. Voûtée sous le poids des souvenirs. Sous sa voix encore. Qui broie l'estomac. Entaille la chaire illusoire. Et cette douleur, quand la brise, son souffle. Comme une gifle. Une crucifixion. Toi. Le Dieu de mes songes. Pieds et poings liés. Je t'imagine. Saigné aux quatre veines. Tes larmes amères. De n'avoir pu m'aimer encore. De n'avoir pu.. mutiler de nouveau mon sort. Il fait si froid soudain. Quand la réalité revient. Qu'elle.. reprend avec force ses droits. Moi qui, ai ressenti la fièvre de ce délire m'emporter. La fièvre de ce délire.. me rêver ?.. Voilà, que désormais, elle me laisse seule. Seule, avec la fraîcheur du parquet qui, paradoxalement, semble me brûler la peau..

Une aiguille au creux de ma main. Vivement implantée. Un bout de verre. Le cadre tombé. J'observe alors ma peau s'ensanglanter lentement. Ce liquide pourpre réchauffe ma peau glacée. Je souris, un peu. Je crois. Je ne sais plus.. Je n'ai jamais su. Sourire. Rictus d'un instant agréable. Ils sont si peu. Trop. peu. Que je ne sais de quelle façon les reconnaître lorsqu'ils surviennent. Je les confonds d'ailleurs quelques fois. Souvent ?..

Je serre le poing. La douleur en est que plus belle. Regarde Papa.. Regarde ce que tu as fais de moi. Je cherche un peu de toi dedans. Un peu de ton essens dans mon propre sang. Es-tu là ? Sous le tissu qui recouvre l'intérieur. Hein ? Dis-moi Papa.. as-tu seulement quitté l'endroit ?.. Je passe ma main sur mon visage. Et ce rouge sur mes traits blafards. Voilà.. tu es partout. Sur moi. Mes yeux. Mon nez. Ma bouche..

Cette présence soudaine. Cette étreinte si tendre. Je m'accroche à ses épaules. Comme si j'étais à me noyer. Comme si.. ma vie en dépendait. Rain.. Dans la pénombre je reconnais la douceur de ta gestuelle. Le sifflement de ta respiration. « Rain.. » C'est un susurre inaudible entre les murs, ce soir, si imposant de mon appartement. Je m'agrippe au tissu de ton vêtement. J'ai peur d'étouffer sous l'assaut des souvenirs cette nuit, Rain. Pourtant il y a si longtemps. Que j'ai oublié de quelle manière soufflait avant le vent. Alors, pourquoi maintenant ? Pourquoi.. après tant de temps ? Ma mémoire n'aurait-elle pas pu louer encore le néant ?..

« Tu auras ta vengeance, ma Douce. Je t'en fais la promesse. J'exterminerai. Ceux qui ont osé te souiller. Toi et ta famille. Laisse moi.. T'aider. S'il te plaît.. » Je suis une fillette apeurée. Les paupières fermement fermées. Oui.. Laisse toi m'aider, Rain.. Laisse.. Je redresse alors mes prunelles douloureuses vers les tiennes. « Rain.. » J'appuie mon front contre tes lèvres. Aspire la fièvre, Rain.. Efface la souffrance qui mutile. Rends-moi douce. Rends-moi la douceur d'avant. La douceur d'antan..

Je te contemple encore une fois. Suppliante. Implorante. Puis me blottis contre ta poitrine. Pour un peu de chaleur maternelle. Un peu de chaleur.. « Reste.. »
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur

Quoi!!!
Darkness Falls est hanté par

Contenu sponsorisé


MessageSujet: Re: « & sur les blessures point de sutures... » {Pv}

Revenir en haut Aller en bas

« & sur les blessures point de sutures... » {Pv}

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut
Page 2 sur 2Aller à la page : Précédent  1, 2

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
« Darkness Falls '  :: « Darkness Falls :: ▌Quartiers Sud ▌ :: ;; L'Eglise & son cimetière-
Sauter vers: