AccueilAccueil  GalerieGalerie  FAQFAQ  RechercherRechercher  S'enregistrerS'enregistrer  MembresMembres  GroupesGroupes  ConnexionConnexion  

Partagez|

« Tu sais que ta vie, c'est la mienne aussi... » {Pv}

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas
Aller à la page : Précédent  1, 2
AuteurMessage
    « Baby Alone in Babylone ;; noyée sous les flots de tes larmes

avatarQuoi!!!
Darkness Falls est hanté par


▐ Mess'ges. :
2487

{ & You'
▐ $ [Vos points]:
1000/400  (1000/400)
▐ Ego-Centré:

MessageSujet: Re: « Tu sais que ta vie, c'est la mienne aussi... » {Pv} Mer 3 Nov - 20:17

Et maintenant.... ? Que reste t'il de nous ? Que restera t'il dans quelques mois... Dans quelques jours. Dans quelques heures. Que pourra t'il rester si il ne reste plus rien. Le temps est ephemere. Seule la vie compte. Ma vie je ne sais plus... Tendre la main vers l'indicible, franchir les pas de l'invisible. On se retrouve... Fou ? C'est l'inextinguible soif. Le battement des heures. Aléas de la vie... Qui s'éteint. C'est. Je suis ici. Ailleurs... ? Et maintenant. Si je serre ta main Elena, viens de l'autre coté du monde avec moi. Horloge stupide. Parques mortelles. Cessez vos oeuvres et vos fuseaux. Juste à l'instant. Juste pour un temps. Le monde autour de moi s'arrete. Des gens... De la vie, peut être. Nous somme au milieu d'un bar. Peut être un peu... peuplé. Il y'a de la musique je crois. « Don't leave me now » Supertramp. Le choix... La coïncidence. Le hasard n'aurait pu mieux faire... Don't leave me now.... Pas maintenant. Non... Ne me quitte pas. Mais... Cette fois s'il te plait. Non... Ne me regarde pas comme ça Elena. Ce soir je ne serais pas celle qui part. Ca sera toi au bout du compte. Luka... On se lasse vite du prince charmant... Surtout quand celui ci c'est moi. Je ne regarde plus ailleurs, il n'y'a que ses yeux dans les miens. Ne me quitte pas.... ? ... Tant qu'il n'y'a pas d'au revoir. Je serre encore plus sa main et je passe l'autre... sur sa joue. Douce joue, pour ... essuyer les larmes qui ne coulent. ... pas ?

Tant qu'il n'y'a pas d'au revoir... Pas d'adieu non plus. Que peuvent faire les dieux dans une si belle histoire. Quelle histoire? Qu'en sais je ? Meandres. Je m'égare. Ma pensée s'evapore. Je ne sais . Plus. Perdue... ? Non, tant qu'elle est la. Fil d'Ariane. Je ne me perdrais plus.
« Pourquoi un au revoir... ? » Et pourquoi... Ma tendresse ? Et je serre sa main, l'entrainant au dehors, sur le pavé battu par la froide pluie.... Quel mois sommes nous ? Quelle saison.. ? Quel jour... Je ne sais plus... Qui je suis ? Ou je vais... A quoi bon? Ces pages de ma vie ne se tourneront plus. Il pleut. Sur la ville qui s'endort. Quand la nuit se leve. Le vent la suit de prés, et quelques particules d'eau viennent fouetter nos visages. Je passe ma main sur sa joue. Arranger deux trois cheveux. Profiter de sa douceur. De ma douceur aussi. Je t'... ? Je l'ai... ? Non. Mon coeur cesse de battre un instant je te prie. Tais toi. Mais tais toi donc. Objet de ma douleur. Et mon ame assassine. Arrete de pleurer. Arrete de taper. Arrete de lutter. Laissez moi être femme. Juste... Une femme ce soir.

« Reste... Avec moi ? » Ou Viens.... La je serre sa main, et mes levres se deposent, sur les siennes, en un eclat de coton. C'est comme... de ... la barbapapa... ? Comme un nuage , un nirvana que l'on frole. C'est comme.... ? Un rève qui eclate. Mais les rèves ça n'existe pas... On revient toujours à la cruelle réalité. Aux gens absents, à ceux qui ne sont que trop presents.

J'ai peur... J'ai froid. Peut être que je tremble. « Vous voulez... Venir boire un verre à la maison... ? » Dans l'immensité vide... ? Dans mon néant. Mon antre ? Dans le trou noir de mes angoisses... ? Dans ce loft froid fait de métal et de verre, dans ce lieu hanté par mes effluves d'alcool et de peine... ?
Et puis je realise. Je ne suis pas subtile. Il n'y'a rien dessous. Juste une proposition. En tout bien tout honneur. « Enfin je... » Et je rougis. C'est brutal. Je rougis... Ca viendrait jusqu'aux yeux... Blamons le froid peut être.

Blamons le froid oui... Ca vaudra toujours mieux....



;



Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://moonday-girl.skyblog.com
« I Don't Know Why. I Don't Know How. »
avatarQuoi!!!
Darkness Falls est hanté par


▐ Mess'ges. :
129

{ & You'
▐ $ [Vos points]:
20/20  (20/20)
▐ Ego-Centré:

MessageSujet: Re: « Tu sais que ta vie, c'est la mienne aussi... » {Pv} Sam 6 Nov - 22:28

Tant qu'il n'y a pas d'au revoir... Je me le répète encore tout bas. J'imagine sa fuite pourtant. La fuite en avant. Ou peut être en arrière? Je ne sais pas... Mais cette idée m'entaille la poitrine. Griffes acérées fissurant le velours de la nuit. Griffes acérées fissurant ma combinaison de glace. Je me brise sous le poids de ce songe. C'est la décomposition des membres. Les genoux qui cèdent. Et le sol qui se dérobe sous le corps. Je ne sais plus si je tombe. Je ne sais plus si c'est réel. Quelle est la réalité? Quelle est... Je crois que je ferme les yeux à cet instant. Je crois... Que j'attends. Un coup contre ma petite masse vide. J'aurai pu me pincer. Mais le geste me semble bien trop épuisant. Et je ne peux plus bouger. Le marbre a fini par prendre l'enveloppe finalement. Le marbre a fini par devenir béton. Je suis le noir et la dureté des surfaces bitumées. La cause des écorchures à votre peau. Le mal... L'enfer. Je suis l'abomination. La créature impassible. L'intouchable. Le fond du puits. Le... « Pourquoi un au revoir... ? » Je sursaute. C'est la bouffée d'oxygène, quand ses doigts retrouvent consistance entre les miens. Je reviens à moi. Pas de malaise. Aucune douleurs à ma tête pleine. Je suis immobile. Encore debout sur mes deux jambes. Mon regard se pose de nouveau sur ses prunelles d'acier. Pourquoi?... Je porte ma seconde main vers mon visage. Parce que... J'ai les mains vides, Luka. Je n'ai pas les paumes solides. A force de ne toucher que du bout des doigts. A force de ne savoir que garder les blessures. J'ai les mains vides. Et je ne sais comment peuvent-elles t'appartenir. Pourtant je les aimes au fond des tiennes. Pourtant... Pourtant.

Je chasse les idées bleus nuits de ma mémoire. Un hochement de tête. Je les extirpe. Les oblige à quitter leur éternelle refuge. Je ne veux plus les écouter. Elles me font croire tellement d'horreurs. Elles... sont mon pire cauchemar. Je suis ma propre ennemie. Est-ce possible de lutter contre soi-même? Luka... Dis-moi... Est ce que... Je peux gagner ce combat? Et si c'est le cas, vais-je m'éteindre également? Luka, s'il te plait, dis-moi... Non. Mais parle-moi. Dis-moi les mots qui rendent ivres, Luka. Dis-moi... Que le monde est beau. Et que c'est beau d'aimer. Mens-moi. Je ne veux pas de vérité. Mais un mensonge. De l'imaginaire. Oui... Invente-moi notre utopie. Un monde qui ne serait qu'à nous. Dans lequel je pourrais me réfugier, lorsque le véritable deviendra trop violent. Luka, je t'en prie... S'il le faut je me damnerais. J'offrirais mon âme au diable. Mais, raconte-moi une belle histoire ce soir. Raconte-moi, une autre vie...

Nous voilà dehors. Je frissonne un peu sous l'humidité du temps. La pluie a cessé de torturer le sol déjà blessé. Et si l'eau sur son dos n'est en réalité que son sang? Je me hisse sur la pointe des pieds. Bien que cela soit ridicule, je crains d'appuyer sur ses plaies encore vives. Mais le bitume ne ressent rien Elena... Mais... Si j'en suis moi aussi, je ne devrais pas ressentir cette purée d'émotions? Pourtant... « Reste... Avec moi ? » Rester?... Et si je réponds « oui ». Si je réponds « toujours ». Maintiendras-tu ta demande? Seras-tu sans craintes? Les interrogations s'effacent sous ses lèvres. Je ne sens plus mes bras. Je crois qu'ils ont fondu. Je crois... Que je deviens eau à mon tour. C'est une angoisse idiote qui me broie l'estomac soudainement. Alors je saisis son visage. Ses joues contre mes paumes apaisent cette petite névrose passagère. Je plonge mon regard emprunt de tourment dans le sien. « Je reste... Je reste... » Nos fronts l'un contre l'autre. C'est mon souffle court qui vient s'échouer contre sa bouche. Je reste...

« Vous voulez... Venir boire un verre à la maison... ? » Je recule un peu de son visage. Un peu surprise. Pas outrée, non. Au contraire. Touchée peut être par sa gêne. J'étouffe un petit rire. Enfantin. Derrière mes doigts serrés. C'est déroutant le rire. C'est... Mais je ne m'y attarde pas. Je caresse sa lèvre inférieur de mon pouce. « Bien sur. »
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
    « Baby Alone in Babylone ;; noyée sous les flots de tes larmes

avatarQuoi!!!
Darkness Falls est hanté par


▐ Mess'ges. :
2487

{ & You'
▐ $ [Vos points]:
1000/400  (1000/400)
▐ Ego-Centré:

MessageSujet: Re: « Tu sais que ta vie, c'est la mienne aussi... » {Pv} Dim 7 Nov - 1:43

Et c'est plus fort que moi... Tu vois je n'y peux rien, ce monde n'est pas pour moi.... Ce monde n'est pas le mien ? Ce monde n'est pas le tien non plus Elena ? N'est ce pas .... ? Qu'est ce que c'est cette chose... qui vibre la ? Entre mes omoplates, où je ne sais pas... ? Un je ne sais quoi... Je n'ai jamais été douée en anatomie... Je n'ai jamais su dire non plus... Les choses tu sais. Mais oui... Tu dois savoir... Perçée jusqu'au... ? Perçée jusqu'a mon ame, jusqu'au fond du coeur comme la vieille Chimène. Desuette héroïne d'une tragédie sans fin. Je m'égare. Bien sur. Je me perds dans tes yeux... Sont ils des assassins. ? Et si... Si je ne te lache pas. Si je ne te lachais plus.. Qu'est ce qui... ? Qu'est ce qui se passerait pour nous ? A quoi nous mène cette nuit ? A quoi ... nous mène cette vie ?

Elena. Je crois que j'ai peur. Suis-je coupable ... ? Les heures nous font défauts... Et les rues sont humides. Verlaine. Vieux poète. Obsolète. Il pleure sur la ville... ? Lentement. Le ciel aussi déploie ses larmes parfois. Et les humains deploient leurs armes. Qui blessent en plein coeur... ? Qui tranchent les bonheur. C'est ... Comme une lame. Celle que l'on glisse non plus sur une feuille, mais sur une veine. Celle qui s'insinue sous la peau. C'est comme... Une lame ? Comme un passage pour l'ame... Aussi ? Mon âme... ? Nos âmes... ? Qu'est ce que je... ? Qu'est ce que... c'est Je ?

Reste avec moi. Reste avec moi. Reste.... Avec moi.... ? Je me briserais en me repetant. Poupée Brisée. Desarticulée.... ? Reste... Ne me ... Pas maintenant ? Je reste sur ma position. Reste... Au moins ce soir ? Pour avoir l'impression que ma vie n'est pas si sombre.. ? N'est pas si solitaire. Promis... Je serais sage. Je laisserais le Martini loin de mon lit cette nuit. Promis je... je suis innofensive.... Si tu ne t'attache pas trop. Si je... ne m'attache pas trop? J'ai peur... Un non, pourrait tout casser. Un simple mot peut briser tellement de choses... ? Qu'en sais -je ? Et ce sont ses mains contre mes joues. Je me sens si... Froide. Si vivante. Si Pleine... ? Comme si j'étais humaine. Est ce que.... Est ce que tu... me fais vivre ?

Qu'est ce que c'est sur mes levres... ? Je ne parle pas de ton souffle.... De tes levres non plus. Je parle de ce sourire. Elena... ? Qu'est ce que c'est un ... sourire ? Qu'est ce que... ? Je fais avec ça. Pourquoi ? Je ne ... me comprends pas? Raconte moi.

Et tu me dis que tu restes. Je crois que c'est... bien ? Je crois que je souris. Mais tu reste.... Où ? Avec moi... Qu'est ce que c'est ... ?Ce petit gresillement en moi. Heu... Heureuse... ? Je ne sais meme pas le dire ce mot. Pas en une seule fois. D'une seule traite. C'est ça... le bonheur ? Je suis proche d'elle. Tellement proche que cet air que j'exhale est le meme que le sien. Respirer ton air pour vivre... ? Reste...

Puis c'est l'erreur... Non. Ca n'en est peut être pas une... ? Viens ... Juste boire un verre. Tout est chaste chez moi. Je ne suis pas ... comme ça ? Je souris. Elle semble surprise... ? J'ai dis une mauvaise chose. Je m'apprete à parler. Me confondre en excuse. Je m'apprète à ... partir en courant. Non... Je ne l'abandonnerais. PAS. Jamais.
Et je souris. ... Pour rattraper la chose ? Je suis... Nouille. Mais c'est chou une nouille parfois. Je suis.... Chou ? Peut être.

« Merci... » Ca se perd dans le vide. Il ne fait pas si chaud... J'aimerais pouvoir te proteger... Du froid aussi. ? Et sa caresse est douce à mes levres. Je ferme mes yeux acier. Je ferme le voile qui revele mon ame. Je me perds un temps dans l'obscurité. Et quand le jour se fait, elle est toujours la. Le jour est ephemère... Dehors il fait bien nuit, c'est la pale Phoëbé qui etincelle, Hélios n'est plus. Hélios ne sera plus d'ailleurs avant quelques heures. Tant mieux... Je prefere la nuit.... Et ma nuit s'illumine parce qu'elle est face à moi. C'est... Stupide. Ces choses la ne se disent pas.

« J'aurais aimé pouvoir... Vous proteger du froid. » Quel froid... ? Celui qui à l'emprise sur nos corps... Ou celui qui ronge nos êtres. Je t'ai reconnue... L'Autre... ? Toi aussi... Tu as froid dedans n'est ce pas ?

;



Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://moonday-girl.skyblog.com
« I Don't Know Why. I Don't Know How. »
avatarQuoi!!!
Darkness Falls est hanté par


▐ Mess'ges. :
129

{ & You'
▐ $ [Vos points]:
20/20  (20/20)
▐ Ego-Centré:

MessageSujet: Re: « Tu sais que ta vie, c'est la mienne aussi... » {Pv} Mer 10 Nov - 23:40

« J'aurais aimé pouvoir... Vous protéger du froid. »  J'aurais aimé... Étouffer le froid, ce soir moi aussi. Celui qui n'est jamais loin. Qui part souvent en faisant semblant. Puis la douleur lorsqu'il revient en riant. Parce que ça n'est jamais réelle. Le vide. Le vide n'abandonne pas l'éternelle proie. Le vide... Ne disparaît pas quand vient le jour. Non, c'est tenace. C'est un virus. Il prend le corps à sa guise. L'esprit surtout, derrière les larmes. La lame au fond de soi. Et je soupire je crois. Un peu lasse, c'est vrai. Le mal ne quitte jamais son refuge. Bien que l'envie de l'évincer soit des plus puissante. Non. Ce n'est pas si simple en vérité. Il ne suffit pas d'y croire. Il ne suffit pas d'avoir la volonté. Ni de le répéter en litanie devant un miroir. L'espoir n'y change rien là non plus. C'est lui qui le décide. Lui, qui un beau jour signe ces adieux. Mais c'est rare l'au revoir. C'est... L'improbable. Du moins, concernant ma pauvre petite personne. Pauvre petite poupée fêlée de tout côtés. Je remue la tête. Le regard inexpressif. C'est mort les émotions visibles. Il faut gratter maintenant. Il faut... Chercher. Une partie de « cache-cache », Luka? Vas-tu trouver les sentiments colorés de mon âme? Tu sais... Ceux qui sont enfouis quelques parts. Ceux... Qui me sont étrangers depuis tellement d'années maintenant. Et si... En fin de compte je ne savais plus les reconnaître, lorsqu'ils sont là? Cette crainte me tiraille l'estomac. J'y presse les doigts. Si j'étais totalement imperméable? Est-se possible? Je n'ose y croire, pourtant... Pourtant cette éventualité me semble plausible. C'est affreux n'est-se pas? Dis-moi Luka... C'est inhumain de ne pas les voir? Suis-je inhumaine? Luka... Je t'en prie rassure-moi. Trouve encore un peu d'humanité au fond de moi...

« C'est difficile... De vaincre le froid. » Je ne sais pas si j'ai réellement parlé. Du moins, si un quelconque son s'est échappé. C'est venue comme une évidence. Des mots irréfléchis. Parfois, certaines choses ne se contrôlent pas. Parfois, on ne peut avoir une emprise sur l'autour. Comme la mort. Et les plaques de marbres posées sur l'herbe bien verte. Praire de pierres, comme pousserait des marguerites. La décomposition des chaires sous la terre. Papa, ver de terre. Ver de terre? Cette fois je me perds. Cette fois... Tes yeux verts clairs. Je m'en rappel, tu sais. Ceux qui me perçaient la peau. Le coeur en compote, lorsque tes mains... C'était une brûlure. Des seins jusqu'au bas des reins. Oui, bien sur! Quelle évidence à présent. Je suis devenue glaciale d'avoir trop brûlé sous tes doigts. Sous ta foi. Mais... C'est de ta faute alors? Les cendres à la place du sang? Et si... Dois-je t'en vouloir? Dois-je... Tu n'es plus là alors qu'importe. Tu n'es plus là alors que tout ça ne sorte...

De nouveau je retrouve mon corps. Mes membres écoutent les commandes. Et je relève un regard troublé vers son visage. Luka, j'ai peur... J'ai peur des pensées qui dictent leurs ordres. J'ai peur... De me perdre en tourment lorsqu'elles sont trop pesantes. Et si je cédais sous le poids? Si je mourrais dans leur bras? Luka... Aide-moi, s'il te plait... Je n'y arriverais pas seule. Luka... Voilà. Les larmes me montent aux yeux. Les larmes me coulent aux joues. Luka, c'est si difficile de vivre. C'est si... Fatiguant la lutte. Je n'ai pas la carrure pour, tu sais. Je... Luka! « Luka! » C'est un cri qui m'échappe. Ça me surprend. Ça me déstabilise. Et je m'agrippe à son cou. Mon front contre son épaule. Laisse-moi me reposer... Quelques secondes seulement... Juste, l'espace d'un instant...

« Je... Je suis désolée... » Je redresse lentement la tête. Mes prunelles grises au fond des siennes. Je cherche une lueur. Je cherche... Un peu d'espoir? Mais je ferme très vite les paupières. Sa bouche m'attire. C'est comme un aimant. Une évidence. Une concordance. Mes lèvres se pressent contre les siennes. Un besoin oserais-je même dire? Je me détache un peu. Recule, également. Et lui fais dos. Je contemple les véhicules. Je... me perds? Je deviens phare luminescent. Je deviens... veloute de poussière d'ange? « Vivre est ce qu'il y a de plus rare au monde... » C'est un chuchotement lointain dans la nuit. Un souvenir. Une chanson égarée. Des mots pensés...
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
    « Baby Alone in Babylone ;; noyée sous les flots de tes larmes

avatarQuoi!!!
Darkness Falls est hanté par


▐ Mess'ges. :
2487

{ & You'
▐ $ [Vos points]:
1000/400  (1000/400)
▐ Ego-Centré:

MessageSujet: Re: « Tu sais que ta vie, c'est la mienne aussi... » {Pv} Jeu 11 Nov - 12:57

« C'est difficile... De vaincre le froid. » Je frissone à ces mots. Le froid encore le froid. Nuit tu me fais peur... Je ne suis pas une héroïne, pas comme je voudrais l'être. Mais Elena... Laisse moi peut être faire ça pour toi. Moi... Il m'a suffit d'une soirée pour trouver une amare, pour trouver une flamme qui chasse la tour de glace, permets moi de faire pareil. Je sais... Il fait froid. Dehors... Dedans. Les larmes du ciel qui tombent sur nos corps n'arrangent rien. Melancolie. Laisse moi te serrer contre moi. Peut être que le froid s'enfuirait... Mais j'ai toujours eu les mains froides, elles m'apportent la souffrance... Jamais le reconfort. Ca sera peut être different avec toi. C'est peut être une autre chose. Nouveauté absolu... ? C'est quand .... c'est quoi le bonheur dis.? C'est ce que l'on prétend capable de chasser le froid... ?
Et si .... Le froid ne disparaissait jamais... ?

Je ne veux pas y croire. « Permets moi... d'essayer. » Je bredouille mes mots. Peur de sa réaction. Ne te ferme pas à moi... J'ai peur... Du rejet je crois. Brillante ecrivain, femme à succés... Femme froide et forte. Je ne suis rien de tout ça selon les yeux dans les quels je me vois. Je suis l'enfant brisée, la fillette perdue. Celle qui pleure la nuit sans que personne ne vienne. Je ne suis plus celle qui balladait la tête haute fiere d'être ce qu'elle etait devenue. Je ne suis plus cette sublime femme aux yeux gris, innaccessible... Je suis encore enfant moi. Mon coeur n'a pas grandi...

Nous sommes deux. Nous avons.... Mal de nous. Je ne suis pas seule dans ma tête. Il y'a moi. Il y'a aussi elle, cette carapace sur mesure. Crée pour ... Crée par moi pour moi. Pour proteger Luka. Parfois elle se fissure... Ce soir... ? Alors ce soir... Je suis fragile. Je ne ... Ca fait mal d'être soi parfois... ? Laisse moi vaincre le froid... Juste une fois, et toutes celles d'aprés. Oui.. .S'il te plait Elena, permets moi d'essayer de ... Faire ça pour toi.

Elle se mets à pleurer. Qu'est ce que j'ai fais... ? C'est ma faute. Je ne... Supporte pas les larmes. Elles sont des fleches en plein coeur. Je serre mes bras autour d'elle. Elle s'aggripe... ? Je ne sais plus vraiment. Je me perds dans son etreinte. Laisse moi.... Te rassurer... ? Je ne sais pas vraiment faire. Mais je peux essayer. Il y'a un debut à tout. Mais les mots meurent dans ma bouche, elle m'embrasse. Ses levres contre les miennes. Delicates. Fragiles. Rien ne dure... Elle s'éloigne, s'excuse , se retourne. Peut être pas dans cet ordre. Je ne sais pas... Je pourrais rester la, les bras balants, à regarder le ciel, les yeux dans le vide à regarder son dos... Mais j'ose...

Je m'approche lentement. Demarche ethérée. Sommes nous deux fantomes dans ce monde trop las. Les voitures. Lignes blanches. Lumieres de leurs phares. Je ne sais pas... ne sais plus ? C'est un peu de nous la bas, nos ombres. Je glisse ma mien dans la sienne. Tendrement. Certains mots n'ont pas à être dit... Je suis la pour toi... Je suis la. Mes doigts cherchent les siens.... Dans le silence tout est dit.

Tout est dit... ?

;



Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://moonday-girl.skyblog.com
« I Don't Know Why. I Don't Know How. »
avatarQuoi!!!
Darkness Falls est hanté par


▐ Mess'ges. :
129

{ & You'
▐ $ [Vos points]:
20/20  (20/20)
▐ Ego-Centré:

MessageSujet: Re: « Tu sais que ta vie, c'est la mienne aussi... » {Pv} Jeu 11 Nov - 20:23

« Permets moi... d'essayer. » Un sourire. Discret. Triste peut être? Mélancolique. Mais je souris. Je te laisse essayer... Je te laisse... Fais ce que tu veux de mon âme. Ce que tu veux de mon être tout entier. Je me sombre entre tes doigts. Je me... meurs entre tes mains? Je reste confiante étrangement. Tu prendras les bonnes décisions je sais. Et, je ne crains pas de fermer les paupières contre ton coeur. Je ne crains pas de... De dormir vraiment. De m'abandonner pour un temps. En réalité, je redoute plus... Je redoute... Tu n'auras pas la patience... Luka... Il te faudra plus d'une vie. Plus d'une existence pour fondre la glace à l'intérieur de mon ventre. Et j'ai peur que le temps ne te fatigue davantage. Porter une peine, en plus de la tienne. Je ne veux pas être la cause de ta perte, Luka. Je ne veux pas... Être celle qui te fasse céder sous le poids du tourment. Au contraire... Si je pouvais... Absorber la tienne. Luka, si je pouvais... Être éponge là encore. Il me suffirait de t'étreindre. Les mains à plat contre tes omoplates. Les lèvres contre ton front. Et j'avalerais la douleur qui creuse tes reins. Je... Serais l'exutoire. Le sac de frappe. Là où l'on vient entreposer les cicatrices. La boite... de Pandore? Mais je ne serais pas comme Pandora. Je ne serais pas... Je garderais pour moi les blessures d'antan. Je ne les déverserais pas sur la terre. Pas sur toi. Promis, Luka. Elles resteront sous moi. Elles resteront... Pour moi...

Je me perds... Sous les phares jaunâtres des voitures. C'est reposant. Ces petites lumières qui défilent à vive allure. Elles n'ont pas conscience du monde les entourant. Elles n'ont pas... Elles n'existent pas... J'aimerais moi aussi, ne pas être. Un objet peut être? Simplement n'avoir aucun songe. Aucune sensation. Aucun... Être inhumaine? Mais si je crains de l'être... Pourquoi vouloir le devenir? Paradoxe... Est-se moi... Le paradoxe? Je ferme les paupières. Je m'emmêle. M'entremêle. Arrête de penser, Elena. Arrête de cogiter. Mais ma tête ne cesse jamais de tourner. Mais elle ne cesse jamais son manège. Mais... Je soupire bruyamment. Je donnerais tout pour l'esprit libre. L'esprit... vide? Le vide qui me prend déjà le corps? Encore une contradiction. Ma vie n'a pas de sens. JE n'ai pas de sens. Je suis... insensée...

Je serre les doigts autour des siens, tandis que sa main retrouve SA place. J'incline un peu la tête. Ça paraît simple ainsi. Glisser sa paume sur celle d'une autre. Contre la tienne. C'est un mouvement d'une simplicité déconcertante. Pourquoi la vie n'est-elle pas de la sorte, Luka? Pourquoi ne ressemble t-elle pas à l'eau qui goutte le long des vitres teintées? Qui a décidé de tout compliquer? Explique-moi... Le Monsieur tout en haut, tu crois? Il a bercé mon enfance, tu sais. Il a... Ça ne peut être lui. Là encore, cela serait trop simple. Parce que c'est facile, pas vrai, de reposer tout nos malheurs sur une seule et même personne? Je baisse la tête. Puis lui lance un regard implorant. Luka... Rend mon existence aussi simple que la pluie sur les rues... S'il te plait.... Seulement ce soir... Masque mes faux pas. Les éraflures sur mes bras...

« Vainquons le froid. A deux. » Je presse ses doigts. Mes prunelles grises au fond des siennes. Je suis un peu fébrile, c'est vrai. Mais, je peux y arriver. Je le sais. Je peux... Tant que tu reste là. Tant que tu me tiens la main. Tant que... Tu ne m'abandonne pas...
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
    « Baby Alone in Babylone ;; noyée sous les flots de tes larmes

avatarQuoi!!!
Darkness Falls est hanté par


▐ Mess'ges. :
2487

{ & You'
▐ $ [Vos points]:
1000/400  (1000/400)
▐ Ego-Centré:

MessageSujet: Re: « Tu sais que ta vie, c'est la mienne aussi... » {Pv} Ven 12 Nov - 12:17

[Screugneugneu, elle est courte celle la ]

Si je pouvais juste tu sais... Juste une fois... Juste te faire sourire comme si le monde autour n'existait plus, n'existait pas. Peut être que c'est... le cas ? Peut être que si.. ma main dans la tienne, tes doigts contre les miens. A deux c'est une force, invisible... ? A deux... c'est mieux ? « Vainquons le froid. A deux. » dit elle... ? Ne lui ais je pas déja proposée ? Les mots reviennent... ? Quelques mots dans le cours d'une nuit. Chassons, vainquons le froid. A deux... Nous sommes plus fortes. Et je sens ses doigts se resserer contre les miens. C'est beau cette image, deux ames perdues liées par leurs mains entrelaçées, sur le rebord du monde... ? Les phares eblouissant des voitures, le bruit des moteurs qui s'emballent... La vie... Court ? La vie est si bruyante. Ca m'en fait mal à la tête.

Une voiture trop près, des gerbes d'eau de pluie s'envolant vers nous, je reste un gentleman, fraction de seconde je pousse un peu la belle, pour me mettre devant elle... Aspergée. Arrosée. Je lui souris quand même. L'eau est un froid de plus du quel la proteger ? Je ne suis pas grande de taille, et quand je la regarde je dois un peu lever les yeux. Pas beaucoup. C'est imperceptible. C'est ... se rappeler que le monde est si grand. Garder la tête haute pour se noyer dans ses yeux. Je m'égare... ? Je crois. Me suis noyée peut être... ?

Est il déja trop tard ? C'est ma main sur sa joue. Mes levres sur les siennes... Je n'ai jamais autant... Je ne saurais décrire ? Tout est doux. Mes doigts ne lachent pas les siens. Jamais. Je ne ... saurais pas comment faire si je ne sentais plus la chaleur de sa paume, contre la mienne... Je me perdrais dans la nuit, dans l'obscurité ce soir.. ? C'est une plaie encore ouverte. L'abandon. Ca doit se lire au fond, dans mes prunelles fatiguées. Ca doit se voir... J'ai peur. Je ne suis pas si sure de moi, que l'image que je renvoit. J'ai mal... ? On m'a trop souvent laissé sur un bas coté... ? Si bien que je suis devenue celle qui laisse... Qui blesse...

Pas ce soir.

Non... Pas avec elle... ? Jamais. Tant qu'elle ne lache pas ma main. Ce sont nos mains liées qui en viendront à bout. Cruel froid interieur. Banquise des sentiments... Il fait moins froid dehors... Je crois ? « Tu crois... Qu'a deux c'est possible ? » Mes yeux cherchent les siens, une supplie cachée dériere mes iris. Fais moi rèver. J'en ai besoin aussi. Parfois il faut menter. « Le froid finalement... ne part pas comme ça... ? » Je crois.

Mais si... Mais si on reste comme ça... L'inertie. Elle laisse le froid rentrer... Il faudrait bouger ? Mais je ... suis pathetique. Je ne ... ? Je ne sais pas quoi faire. «Je crois que je suis perdue. » J'ai parlé à voix haute. Je voulais juste... penser .

;



Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://moonday-girl.skyblog.com
« I Don't Know Why. I Don't Know How. »
avatarQuoi!!!
Darkness Falls est hanté par


▐ Mess'ges. :
129

{ & You'
▐ $ [Vos points]:
20/20  (20/20)
▐ Ego-Centré:

MessageSujet: Re: « Tu sais que ta vie, c'est la mienne aussi... » {Pv} Ven 12 Nov - 20:57

Vainquons le froid. A deux. A deux? Et si on ne s'en sortait pas, Luka? Si... L'on sombrait sous le poids. Si... Je ne suis pas forte, tu sais. Je n'ai pas de ressource au fond de moi. Il n'y a pas de réserve sous mon estomac. Pas de dose de secours. Il n'y a que le vide. Parce que je suis vide d'espérance et de vie. Je n'ai rien dans les poumons. Seulement ce voile grisonnant de nicotine. Je n'ai que du goudron. Que de l'obscurité et de la noirceur à rendre. Tout est mort. Je pleure des cendres. Je ris du silence. Je souris des fausses notes. Tout est faux, Luka. Regarde-moi. Regarde-moi bien! Cherche un peu. Fouille derrière la pourriture. Je ne suis qu'un masque. Rien n'est vrai. Rien... Je suis un automate, Luka. Je me suis transformée de mon propre dégoût. Je n'ai plus rien d'humain. J'évite l'autre. Ou je l'utilise? Oui... Pour rallumer l'étincelle. Tu sais bien Luka. Je ne t'apprends rien, je crois. La flamme sous le nombril. La chaleur d'une pauvre nuit d'étreinte. Je n'ai rien à offrir. Seulement la chaire. Parce que je ne connais pas les sentiments, Luka. Cette purée d'émotions qui guide nos agissements. Je ne ressens que le silence et la solitude. Et le plaisir? Le plaisir quelques secondes peut être? Mais c'est toujours le vide qui revient, après les dernières notes. C'est toujours... le néant qui se creuse à mes reins. C'est... Comme l'alcool j'en redemande pourtant. Je brise des êtres, certes, mais qu'importe? Hein? Ça n'a pas d'importance dans un sens. Puisque je n'éprouve rien? Alors pourquoi ce mépris de moi même? Pourquoi... cette nausée lorsque je me croise dans un miroir? C'est moi le « bleu noir », Luka. C'est moi... Qui m'est tuée de mes mains. Elena est morte. Elena, elle... n'est plus. Elle est... le rien. Le rien... Pourquoi tu me protège alors Luka? L'eau n'a pas d'impact. Puisque je ne suis rien...

« Le froid finalement... ne part pas comme ça... ? »  Cette seule phrase filtre à mon cerveau. Alors je reviens à moi. Enfin... je crois? Mais peu m'importe. Je hausse mollement les épaules. C'est ma seule et unique réponse. Comment te dire... Que tout est noir? Comment te dire... Que le froid ne quitte jamais, ô desespoir?... Que... Tel un tatouage il grave l'intérieur. Et c'est pour la vie ce mariage, Luka. C'est... Je m'emmêle en métaphore. Je m'emmêle, je... vacille? Mais c'est ainsi pourtant. Je crois que la vie n'est qu'une suite de fatalité en réalité. Et c'est impossible d'y échapper. Il me faut un effort surhumain afin de ravaler un peu d'oxygène. Cette idée me broie. Cette idée me noie. Pourtant il me semble que je le savais déjà? Je ne sais pas. Je ne sais plus. Je ne crois plus. Je suis perdue. « Je crois que je suis perdue. »  En écho à mes songes, tes mots qui raisonnent comme une vieille blessure. Je connais moi aussi le doute, cette torture. Et je caresse ton doigt de mon pouce. Je te... rassure? Cependant... comment être convaincante, si moi même ne suis pas convaincue?

« Et il n'y a pas de lumière... Je ne suis pas la lumière... » Je me surprends un peu. Par mon timbre de marbre. Mon timbre de glace. Serait-se cette familière carapace? Fuyez votre vraie nature et elle revient au galop? Je m'injure en dedans. Je suis désolée, Luka... Mais je suis novice dans ce domaine là. Ne m'en tiens pas rigueur. Tu sais, c'est seulement... la douleur? La... noirceur? Ça ne se guérit pas ainsi les fêlures. Ca... ne disparaît pas à vive allure. Démons intérieurs. Mais JE suis le démon. Je... fais n'importe quoi. Et je divague... Pourquoi ces larmes sur mes joues dit... A quoi... bon vivre?

Je ne suis pas la lumière... Je m'incrimine. C'est moi la criminelles des coeurs sombres! L'ombre. Si on allait chez toi, Luka? Et si on bai... Quoi!? Non!... Je ne veux pas l'utiliser. Je ne veux pas t'utiliser. Tu es trop précieuse pour une telle chose. Trop... fragile? Et je te lance un regard. Un regard emprunt de... C'est la déconfiture à l'intérieur de mes prunelles grises. Le désir? Le martyr? Alors je baisse la tête. Soupirant. Lasse. Pars, Luka... Pars tant qu'il en est encore temps? Pars...

Mais c'est plus fort que moi
Je nous fais du mal
Ne t'éloigne pas de mes bras...
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
    « Baby Alone in Babylone ;; noyée sous les flots de tes larmes

avatarQuoi!!!
Darkness Falls est hanté par


▐ Mess'ges. :
2487

{ & You'
▐ $ [Vos points]:
1000/400  (1000/400)
▐ Ego-Centré:

MessageSujet: Re: « Tu sais que ta vie, c'est la mienne aussi... » {Pv} Ven 12 Nov - 21:41

« Et il n'y a pas de lumière... Je ne suis pas la lumière... » Le froid. Glacial. Ton de marbre. C'est comme... Comme une flèche qui perforce ce qui reste en moi.. ? Qu'est ce que je... ? C'est quoi ce ... froid ? Ce noir. Ca... Ca vient d'ou... ? Dis moi ce ... Dis moi ce que j'ai fais de mal ? Qu'est ce que ... Ma main quitte la sienne. Trop... Vite. Trop tot. Peut être qu'il n'est pas trop tard non... ? Mais Elena... Tu es partie une fois... Ma fierté je l'ai ravalée... ? Que... Pourrais je faire de plus pour t'aider à voir ... la sortie ? Je... ? Qu'est ce que j'ai fais de mal ? C'est encore de ma faute... N'est ce pas ? Tu t'es rendue compte que... que je n'étais pas quelqu'un de bien. Que je n'en valais pas la peine. Je comprends tu sais... On ne ramasse pas les ames perdues sur le bas coté... Surtout quand l'ame perdue... C'est moi ? Derriere le bel exterieur c'est le vide. Tu t'en es rendue compte Elena... C'est pour ça... Tu ne veux... Pas être ma lumiere. ? J'ai... Mal. ? Ca fait ça... L'abandon... ?

« Je... Je comprends. »
Un soupir. Luka... Tu es abbatue. C'est... Quoi ce regard ? Je croise mon reflet dans un filet d'eau qui coule. Caniveau. Dire les choses telles qu'elles sont. Je me vois dans un de ces endroits ou dorment les sans abbri, ou se soulagent les chiens. Belle image... ? Digne de mes pensées du moment... Je soupire. Mes yeux luttent contre les flots qui menacent; Non. Je ne sais pas pleurer. Luka... Tu n'es que l'ombre de toi même. Ou est passé la fiere... jeune fille ? Luka Van H' tu parle... Ce n'est plus qu'un nom sur du papier glacé, même plus une image. Je...
Suis perdue.... ? « Les gens comme moi... Ne meritent pas la lumiere. »

Je ne devrais pas rester la. Je suis pas digne de respirer son air. Je vais m'en aller... J'veux m'en aller. Comme un chien errant que je suis. Je ne merite pas de me regarder dans ses yeux... « Desolée... » Je releve mes yeux vers les siens. Elle est ... Si belle. Une dèesse froide... ? Au marbre des statues. Qui me hante... ? Tu vas me hanter Elena, si je pars maintenant... Je croyais.. Je.. Stupide j'y ai cru. Que tu pourrais ... faire partir le vide et l'obscurité. Je... ?

Je vais partir. Tourner les talons... Mais je ne peux pas. Dans ses yeux quelque chose me scotche... Se pourrait il que non... ? Que je me sois trompée... ? Qui est l'obscurité... ? Ou serait la lumiere... ? Je, ne bouge plus. Je ne bouge pas. Face à elle... ? Un peu. Un peu perdue... Un peu lache... ? Je... Ne sais plus ce que je dois faire. Et c'est plus fort que moi. Je pourrais me mordre la langue, je sens l'amer vermeil dans ma bouche. J'ai serré trop fort. Mes dents... sont aiguisée je crois. Ca saigne. Ca n'empeche rien. Je m'exprime.... Je crois.

« Elena... ? »

Et la ronde recommence... Ronde triste des sentiments je crois... ? Je me perds à nouveau. Quitte à souffrir encore... ? Je ne suis plus... moi même... ? Je ne sais plus... Quand même... ? « Je... ? » Un soupir. Ma voix s'étouffe. Ma voix se meurt... Il n'y'a peut être pas qu'elle... « Je... peux être lumiere pour nous deux.... ? » C'est ... Peut être un mensonge... ?

Je ne sais.... pas faire ça ?

;



Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://moonday-girl.skyblog.com
« I Don't Know Why. I Don't Know How. »
avatarQuoi!!!
Darkness Falls est hanté par


▐ Mess'ges. :
129

{ & You'
▐ $ [Vos points]:
20/20  (20/20)
▐ Ego-Centré:

MessageSujet: Re: « Tu sais que ta vie, c'est la mienne aussi... » {Pv} Ven 12 Nov - 23:07

Je m'en veux déjà. Je m'en veux je crois. Ta main hors de la mienne si vite. Je hoquete d'effroi. Luka? Je tourne les yeux vers son visage. Un peu méfiante. Un peu hésitante. Mon coeur se fend du désarroi dans ses prunelles grisonnantes. Luka? Luka, pardonne-moi... Tu sais j'ignore de quelle façon... ai... De quelle façon... aimer... C'est difficile de le prononcer. Ce petit verbe si grand de sens. Fuir est plus simple. Fuir est... Mon habitude? Alors j'incline un peu la tête. J'aimerais te... rassurer? C'est vrai, tu sais. Te prendre dans mes bras, je le voudrais. Seulement mon corps ne m'écoute pas. Seulement... L'intérieur est froid. J'enfonce mes poings amers dans mes poches. Si je pouvais me donner... un coup? Pauvre pantin cependant, je m'immobilise stupidement. Elena? Elena, réveille-toi. Tu passes à côté de l'espoir, là. Tu... étouffes la lueur sous tes doigts. Parce qu'en réalité, la lumière... Ce n'est pas toi. La lumière, c'est elle.

« Les gens comme moi... Ne méritent pas la lumière. »  Je sursaute, je crois? Je m'offusque. Je... J'ai... mal? Oui, au fond du « moi ». Au fond du... gouffre? Non! Luka, non. Tu ne comprends pas... Tu ne... Tu mérites bien plus que la lumière. Tu... Ce que j'aimerais être éclatante, tu sais. Aveuglante? Mais là est le problème, Luka. Je n'éclaire pas la nuit. J'assombris le temps. Et lorsque tu m'embrasses, tu ne t'éveilles pas d'un profond sommeil. Lorsque tu m'embrasses... Je ne suis pas le beau chevalier en armure blanche. Je suis... Le dragon de vapeurs noirs. Intouchable? Pourtant, il s'agit bien d'une épine au fond de moi, quand tu te brises sous ma voix...

Je gigote une jambe. Telle une enfant impatiente. Je... me questionne? M'interroge? Oser? Ne pas oser? Je crains que tu ne me rejette, si je... Si je saisis ta main encore une fois. Si je lies de nouveau tes doigts aux miens? Luka... « Non, je... Ce n'est pas ce que... Luka, je... Je suis désolée, de... » Je patauge. Les mots viennent trop nombreux. Ou pas assez peut être? Aucun ne s'aligne correctement. Aucun... n'a de sens? Je n'abandonne pas la partie, Luka... Je... ne te laisse pas... Ce n'est pas ça, Luka... Ce n'est pas...

Et je n'ajoute rien. Je... m'ensilence? C'est possible ça? Ce terme a t-il un sens? Mais, je ne quitte pas ses yeux qui me torpillent. Je... Lis en moi, Luka... Je ne sais pas comment retenir. Je ne sais pas de quelle façon nous maintenir. Il n'y a toujours eu que moi pour partir. Alors, ce soir... C'est ma punition. J'ai trop abusé de ta compréhension. Trop grappillée de patience. Et s'il faut subir cette sentence... Pourtant je ne veux croire que... J'ai tout gâché encore une fois? Luka... Malgré que... C'est bien réel ces sentiments au fond de moi...

Tu vas partir. Je le sens. Je le sais. Et je ne t'en voudrais pas. C'est moi la fautive. Je détourne les yeux. Honteuse? Haineuse? Envers mes propres réactions. Mes propres agissements. « Elena... ? »  Elena? Je me le répète plusieurs fois. C'est moi qui l'ai pensé trop fort, ou bien?... Non... Elle me parle. Elle... est là.  « Je... peux être lumière pour nous deux.... ? »  Je reste bouche bée. Comment fait-elle après... Je ne réagis pas tout de suite. Il me faut quelques minutes pour comprendre chaque mots. Pour... Réaliser la puissances de nos maux?... Je me perds. Je... mélange. Luka... Luka explique-moi... Pourquoi faire autant pour nous? Pour moi?...

Ce sont des larmes sur mes joues. Mais je ne sais plus si... je pleure de douleur ou bien... de... joie? « Tu ne m'abandonnes pas, même si... » Je constate. A voix haute, bien que je pensais l'avoir prononcé tout bas. Et je ne peux maîtriser cette vague d'euphorie. Elle me secoue de la tête aux pieds. Ou des pieds à la tête? C'est un tremblement. Une émotion vive. Qui me pousse à agripper son visage entre mains. A presser mes lèvres avides contre les siennes. « J'ai si peur de... De ne pas être... De ne pas être à la hauteur... De ne pas... Et tu es si belle quand... » Je ferme quelques secondes les paupières. Reprendre mes esprits un peu. Ma respiration si peu. « Si... On allait... Boire ce dernier verre?... »
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
    « Baby Alone in Babylone ;; noyée sous les flots de tes larmes

avatarQuoi!!!
Darkness Falls est hanté par


▐ Mess'ges. :
2487

{ & You'
▐ $ [Vos points]:
1000/400  (1000/400)
▐ Ego-Centré:

MessageSujet: Re: « Tu sais que ta vie, c'est la mienne aussi... » {Pv} Ven 12 Nov - 23:50

Dans mes rèves de petite fille, une héroïne en armure, Jeanne d'Arc des temps modernes, sauvait la pauvre princesse endormie. J'étais, la princesse endormie... Et même si ma vie n'était qu'une longue chimère.... C'est un peu ce qui s'etait passé. Quand j'avais fais ce dernier plongeon ? Quand je m'étais reveillée dans cette maison si tendre... Si chaleureuse. C'était comme un conte de fée. Tout compte fait. Les choses... ? C'étaient pas si mal passées pour moi. Avant... ? Mais c'était Avant. Avant l'amérique, avant Darkness Falls... Quand vient la nuit n'est ce pas...? C'était bien ça... Les tènèbres étaient une nouvelle fois tombées sur ma vie. Sans ...lumiere ? Il n'y'avait personne... Pour allumer le chemin. Juste des faux pas... des faux espoirs aussi.

Pour me comprendre Elena... Il faudrait connaitre ma vie. Savoir que quand la fierté se fissure... Je suis peut être... Quelqu'un de bien. Que tendre l'autre joue... ou je ne sais le proverbe c'est bien dans ma nature... Pour me comprendre Elena. Il faudrait que je te raconte. Et la encore... Qui sait ? Est ce que tu pourrais comprendre tout... ? Savoir que si j'ai peur, c'est d'être abandonnée. Il ne faut pas... Il ne faut pas attraper mon coeur pour le ... casser... ? Le reduire en miettes. Savoir que dans ma vie... ? Je fais ... Bien trop confiance. Et que je ... cache un coeur qui bat à cent à l'heure, deriere des attitudes... ? Deriere ma fierté. Un masque... de froid qui se fissure. Que Luka Van H' au fond n'est qu'une petite fille perdue sur la quelle les années ont marchées.

Je ne sais plus Elena... ? Mais je ravale toute ma force. Ca fait longtemps que je crois plus aux chevaliers en armures.... Ca fait longtemps que.... j'ai décidé que si je voulais une héroïne... je serais celle la. Je serais. Celle la. Et pas seulement pour moi au final.... ? Parce que je suis forte. je suis... forte ? J'essaye peut être de m'en persuader.

« Tu ne m'abandonnes pas, même si... »
A ses mots.... ? Je ne ... dis rien ? Mais je passe ma main sur sa joue, quelques secondes. Tendrement... Sur son cou aussi. Tout aussi tendrement. Et je descend plus bas, juste saisir sa main. Lui montrer.... Que je suis la. Que malgré tout... Je n'ai pas peur... ? J'entrelaçe nos doigts... ? Laisse moi faire Elena. Laisse moi... Te guider ... ? Même si je ne sais pas faire. Même si je ne suis pas experimenté. Je n'ai pas envie que tu sois comme toutes les autres. Il y'a... Quelque chose de different en toi. Quelque chose qui me fait dire que....

« J'ai si peur de... De ne pas être... De ne pas être à la hauteur... De ne pas... Et tu es si belle quand... »
Je rougis... Et je regarde ailleurs. Je ne ... Je me perds sur le bout de mes converses salies par la pluie et la boue... ? Usées. Elles sont comme moi. Usées... Usées de vivre avant d'avoir vécu. D'avoir trop... vécues aussi peut être. ? Non... Je ne reponds pas. Que pourrais je te dire Elena ? Que moi aussi.... Que moi aussi j'ai peur... De ne pas être à la hauteur. Que je ne ... le serrais pas ? C'était... Sur ?

. « Si... On allait... Boire ce dernier verre?... » Je releve mes yeux. Vers elle. Doux regard encore. Je ne... veux plus lacher sa main. Je veux... ? Essayer d'être forte pour deux. « Allons... Y ? » Avec un plus grand sourire. Peut être que... Peut être que tout n'est pas perdu. Peut être qu'il y'a.... encore de l'espoir ?

Je commence à marcher... Et je... tiens sa main ? Sous la pluie. Dans une des vitrines se renvoit notre reflet... ? Image de ... ? Qu'en sais-je ? Je suis juste fière de pouvoir marcher avec elle... ? De pouvoir l'emmener chez moi... ? Il faudrait... marcher jusqu'a ma voiture... je... ? Je bredouille un peu... ? « Il... Il faudrait.... Voiture... ? Rentrer... je.. ? Conduire ? » Je crois que j'ai perdu mes mots dans l'océan de ton regard ?

Je crois que je me suis... Perdue.... ? Je serre sa main... Et... Besoin de tendresse. Besoin d'un je ne sais quoi, je l'attire vers moi, pour... une etreinte douce ? Puis ce n'est qu'un murmure... « J'ai peur de ne pas être à la hauteur non plus. » Je crois que... J'ai parlé à voix haute. Malgré ... moi.


;



Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://moonday-girl.skyblog.com
« I Don't Know Why. I Don't Know How. »
avatarQuoi!!!
Darkness Falls est hanté par


▐ Mess'ges. :
129

{ & You'
▐ $ [Vos points]:
20/20  (20/20)
▐ Ego-Centré:

MessageSujet: Re: « Tu sais que ta vie, c'est la mienne aussi... » {Pv} Ven 19 Nov - 23:32

Je ne rouvre pas les paupières. Non. Pas encore. Je reste suspendue à la chaleur de son souffle contre mes lèvres. Je... me fonds. Oui... Je la sens, je crois. La glace qui se... fêle? Et mon armure qui ne souffre pas pourtant. Je souris. Un peu rêveuse. Un peu ailleurs? Et si finalement... C'était elle l'espoir? Si... c'était aujourd'hui le moment que j'attendais depuis... Si... Tellement de « si » encore. Mais moins de doutes cependant. La certitude enfin? Je ne sais pas... Mon corps est en fête, je crois? Il y a quelque chose de changeant. Un je ne sais quoi de noir glissant vers le fond. Glissant vers la fin? La fin... du désespoir quand vient l'aube et tombe le soir? Ou... La fin des courants d'airs sous ma peau amère? Mais je me crispe un peu. Ne pas se réjouir trop vite, n'est-ce pas? Le bonheur s'en va si vite, lorsqu'il... Le... Bonheur? Ai-je bien... employé ce mot? Ce mot de sept lettres dont je maudis le sens depuis le premier jour de ma naissance? Est-ce possible que... Non? Pas déjà. Je m'enthousiasme... Je... J'avais oublié, je crois. Oui, c'est ça. J'ai simplement oublié ce que pouvait être... l'apaisement?... Le bien être? Peut être n'irais-je pas jusque là tout de même. Ou peut être que... Je me sens euphorique? Un peu comme un verre de trop dans le sang? Mais je n'ai pas bu suffisamment ce soir. Je le sais. Je.. ne comprends pas ce qui m'arrive? Oui... Je me méfie, ma foi. Ça retombe très vite l'espoir, n'est-ce pas? Ca... s'envole telle une feuille sous un vent brusque...

« Allons... Y ? » Allons y... Je serre ses doigts entre les miens. Elle est bien là, oui. Non... Non, Elena tu n'es pas folle. Non, Elena tu ne rêves pas. Alors j'ose enfin reposer mes prunelles pleines... d'étoiles?... dans les siennes. Je... lui souris? Oui... Un franc sourire. Tendre. Doux. Ça me surprend. M'ébranle un peu. C'est l'absence d'habitude. Celle de la grimace sincère. Et non du... « bien faire pour bien parâtre »? Je me mords la lèvre. Masquer la joie sur mon visage fatigué. J'ai l'air d'une idiote avec ce rictus béat. Je le vois dans le reflet de cette flaque. On dirait une... imbécile heureuse?... Encore un petit mot qui m'est le comble de l'horreur quotidiennement. Mais... pourquoi cette nuit est-elle différente? Et... Pourquoi toi? Luka? Pourquoi pas une autre? Pourquoi?... Parce qu'il y a l'énergie? La force? L'espérance dans tes grands yeux d'aciers? Luka... explique-moi?...

Nous marchons. Côte à côte. Main dans la main. Comme deux amantes poussées par le vent. Deux âmes que la vie réunie, veillée par Madame La Lune. Je ne dis rien. Le silence ne m'effraie pas entre toi et moi, Luka. Nous parlons secrètement. Les non-dits sont quand même... compris? Il suffit d'un simple regard. D'un simple regard pour lire les pages. Les ratures. La... démesure? « Il... Il faudrait.... Voiture... ? Rentrer... je.. ? Conduire ? »  Je m'arrête un instant. Amusée par son bégaiement. Puis c'est plus fort que moi. Un rire m'échappe. Je... ris? Je ris de rire vraiment?... Je... m'emmêle, non?... C'est douloureux à l'estomac. C'est... la rouille qui me quitte lentement. Alors j'appuie la paume de ma main contre mon ventre. Maîtrise tant bien que mal mon hilarité. « Tu es... mignonne... On dirait une enfant... » Ma main se loge dans ses cheveux. « Une enfant... » Je le répète tout bas. Mes iris deviennent maternelle. Je suis... plus âgée c'est vrai. Et sa bouille d'enfant égaré me rappelle que trop bien la mienne...

« J'ai peur de ne pas être à la hauteur non plus. »  Je resserre mes bras autour d'elle. Qui peut prétendre pouvoir l'être dans un sens?... Certainement pas nous, hein Luka? Mes lèvres embrassent l'arrête de sa mâchoire et je murmure à son oreille; « Peut être qu'à deux... Peut être qu'on le sera... Finalement... »
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
    « Baby Alone in Babylone ;; noyée sous les flots de tes larmes

avatarQuoi!!!
Darkness Falls est hanté par


▐ Mess'ges. :
2487

{ & You'
▐ $ [Vos points]:
1000/400  (1000/400)
▐ Ego-Centré:

MessageSujet: Re: « Tu sais que ta vie, c'est la mienne aussi... » {Pv} Dim 21 Nov - 12:27

Je ne suis pas gentille. Je ne suis pas quelqu'un de bien. Je suis toute petite. Mais je suis sacrement belle. Je suis intelligente. J'en suis peut être un peu trop fiere. Je ne suis pas gentille... Je ne le suis que trop. J'ai un trop gros égo. Et je ne suis jamais a la hauteur. En plus de ça, je me lasse vite. En plus de ça... Je parle trop. Parce que parfois ... Le silence. Je ne suis pas quelqu'un de bien non... Ou plutot j'essaye de m'en convaincre. Ou plutot j'essaye d'en convaincre le monde. Puis qu'ici c'est paraitre et non être. A quoi bon être moi même. Autant... se proteger... se mentir. Ou peut être que non... ?

Et si.... Non.... ?

Allons y. C'est comme deux enfants egarés qui se retrouvent la nuit et qui essayent de construire un nouveau monde. Allons y. C'est aussi le bonheur. Petite lueur d'espoir au milieu de quelques mots. Allons y c'est... l'insouciance, c'est le ... C'est nos mains qui se serrent, et une legere decharge. C'est l'electricité de la joie peut être. Ou bien c'est l'espoir que l'on se transmet. Peut être oui... Peut être que c'est bien ça. Et moi, je suis desarmée face à elle. Et moi je ne sais plus que dire. Peut être que mon esprit s'emballe... Que mon esprit s'embrume. Je sais que je bredouille, mais je le fais en souriant.

Et mon sourire s'agrandit quand elle se fend en un rire. Un... Rire... ? Oui.. Rien qu'un rire, et puis ses douces paroles. « Tu es... mignonne... On dirait une enfant... » Mignone.... ? Je ferme un temps les yeux, pour que la joie de son rire s'infiltre dans mon être... Mignonne... ? Luka aurait été vexée, la carapace , l'armure. Mais moi... Au fond, je suis ... heureuse. Parce que je l'ai fais rire. Et c'est le bon début pour chasser peu à peu les nuages dans ses yeux. Les remplacer par des etoiles. Promis.. Elena, je peux essayer. Pour que tes yeux brillent de joie... Encore un peu plus... ? Non. Moi je ne suis pas de ces romantiques idéalistes qui tirent vers le haut pour aller decrocher la Lune. Je n'ai pas cette pretention, c'est surfait de toute façon. Je sais juste... Que pour chasser la tristesse, il faut... trouver un peu de joie. Un peu de chaleur... Et peut être que ça... Peut être que ça je sais faire. Ou... Je peux essayer.

Une enfant.... ? Peut être oui... Une enfant qui n'a pas eu d'enfance... Je suis encore jeune aprés tout. J'ai encore... Des choses à apprendre. Mais la vie m'a trop appris, j'ai trop appris toute seule... J'ai trop. Souffert pour encore rester debout... Malgré tout.. Mes pupilles luisent un peu. Leger eclat dans mes yeux. L'innocence qui revient... ?

Et elle serre ses bras autour de moi, alors que je lui dis que j'ai peur. Etre à la hauteur, qui peut encore le pretendre aprés tout... ? Ceux qui disent l'être, sont peut être tous des menteurs. Et je m'enfonce dans son etreinte... et je souris. Et je frissonne. Le bonheur c'est malheureux... Ca ne vient jamais par la joie. Allez comprendre... ? « Peut être qu'à deux... Peut être qu'on le sera... Finalement... » C'est un murmure... ? Et je souris. J'enfouis ma tête dans son epaule, et je souris... Et je reste blottie un moment, pour que la larme unique qui coule de mes yeux gris ... Pour qu'elle ne la voit pas.

Lentement, je releve la tête... C'est un murmure moi aussi... « Oui.. Peut être. Peut être qu'a deux... C'est plus facile de porter le poids du monde... on ne perd rien à essayer. » C'est un sourire. Un vrai. Un tendre. Un sincere. Et je me hisse sur la pointe des pieds pour deposer un baiser sur son front. Je te protegerais C'est la signification je crois... Je ne suis plus sure de rien. Si ce n'est que j'ai envie de chasser ses nuages.

« Viens. » Je me detache un peu, je glisse, pour la je ne sais combientieme fois de la soirée ma main dans la sienne. Comme si... C'etait sa place ? C'est peut être le cas. Je ne sais plus. Je ne veux pas ... bâtir de faux espoirs. Je ne peux pas... Je ne peux plus. « Enfin si tu le veux toujours... Ce dernier verre chez moi. » Et ce n'est qu'un sourire peu sur, un sourire triste qui se perd dans la nuit...

;



Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://moonday-girl.skyblog.com
« I Don't Know Why. I Don't Know How. »
avatarQuoi!!!
Darkness Falls est hanté par


▐ Mess'ges. :
129

{ & You'
▐ $ [Vos points]:
20/20  (20/20)
▐ Ego-Centré:

MessageSujet: Re: « Tu sais que ta vie, c'est la mienne aussi... » {Pv} Ven 3 Déc - 23:46

« Oui.. Peut être. Peut être qu'a deux... C'est plus facile de porter le poids du monde... on ne perd rien à essayer. » Essayer... Je la regarde dans les yeux et... Je me dis que peut être l'espoir est là. Au fond de ses deux grands puits d'acier. Peut être... que c'est... elle. Mon... ange? L'envoyée... descendue... du ciel?... Marie... Divinité parmi les esprits. Marie... Celle qui durant mon enfance a bercé mes douleurs les plus intimes. Celle qui... a déposé sur les blessures... ses points de suture... Marie... Mère parmi les mères. Mère de mes rêves de fillette apeurée. Mère... de mes fantasmes de tendresse. Du manque d'amour maternel. Marie, mon... espérance... La... lueur de douceur au fond de ce tunnel si... rude. Si... tortueux... Alors j'agrippe son visage entre mes mains glacées. Cherche au fond de ses iris brillantes d'intensité une... apparition? Ou peut être... la lumière... Vous savez... Cette lumière que l'on voit. Que l'on... ressent, lorsque la mort parvient. Lorsque la mort nous étreint. La... libération, enfin... J'en colle presque mon nez au sien. Sourcils froncés. Luka... es-tu... la liberté?... Luka... es-tu la mère protectrice que j'adule depuis toujours?... Et si c'est... le cas, es-tu là... pour moi?... Parce que... toi... c'est moi?... Je m'emmêle, je crois. Je... mélange... La réalité... La fiction... Mes souhaits... Mes... illusions... désillusions?... Ma... vie...

Ses lèvres contre mon front chassent les questions sans réponses. Je ferme les paupières. Le vent contre mon visage. La fraîcheur lorsqu'il souffle dans mes cheveux trempés. Qu'il s'immisce sous mes vêtements humides. Je... le ressens oui. Mais... comment est-ce possible si... moi même je suis déjà de glace? Le froid peut-il... éprouver le froid?... Si ce n'est le cas, alors... Cela voudrait-il dire que... la braise n'est pas morte... Que... l'étincelle n'a pas étouffé?... Je lève les yeux au ciel. Interrogeant le ciel de mes prunelles grises. Lune. Étoiles. Dites-moi... Suis-je... si emmarbrée qu'il n'y paraît?... Ou bien?... Il y a t-il encore... de la viande?... Des organes... palpitants... d'existence?... Alors... ce n'est pas... l'hécatombe à l'intérieur? Ce n'est pas... des plaques de verglas à la place du coeur?... Des cendres dans les veines bitumées?... Mais bien... de la vie... De la vie...

Sa petite main au creux de la mienne. Comme... une évidence. Le... bruit de la plume contre le papier. Un mot... Une larme... Le beau... Je serre doucement ses doigts entre les miens. Scellons notre avenir Luka. Scellons... nos âmes torturées jusqu'à la fin... Jusqu'à ce que la mort nous prenne... Et même si ça doit être pour cette nuit. Même si tout s'arrête ici. Scellons... nos vies... C'est si fragile, tu sais Luka. Les poumons qui s'imbibent d'oxygène. Le coeur de sang. Tout ça peut se briser... Tout ça peut... disparaître... en un claquement de doigts... Il faut... si peu pour nous faucher, Luka... Nous avançons tous sur le fil du rasoir... Tous les jours... Et... un courant d'air suffit parfois... pour anéantir l'enfant qui bat en chacun de nous...

« Enfin si tu le veux toujours... Ce dernier verre chez moi. » Un sourire. Tendre. Et mes doigts qui s'égarent encore une fois dans sa chevelure. « Je le veux. » C'est une... affirmation sans nul doute à cette demande. Pas un mariage. Non. Mais une promesse. Celle que demain encore nous serons là. A se tenir la main, malgré les obstacles. Malgré... la vie qui écarte les cicatrices quelques fois. Une certitude donnée. Alors je plonge au fond de ses yeux. Je te promets... mes jours à venir si les tiens te semblent trop lourds. L'aube ne sera pas un adieu, Luka. Un simple au revoir...

Mais ce soir... Ce soir emmène-moi, Luka... Emmène-moi, là où plus rien ne pourra nous atteindre... Emmène-nous dans notre bulle... Tu sais... Le lieux où se recueillent les âmes en peine... Notre... chez-nous?...
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
    « Baby Alone in Babylone ;; noyée sous les flots de tes larmes

avatarQuoi!!!
Darkness Falls est hanté par


▐ Mess'ges. :
2487

{ & You'
▐ $ [Vos points]:
1000/400  (1000/400)
▐ Ego-Centré:

MessageSujet: Re: « Tu sais que ta vie, c'est la mienne aussi... » {Pv} Sam 4 Déc - 15:50

Qu'est ce que c'est l'espoir... Dis moi Elena? Qu'est ce que c'est... ? C'est quand tout est noir... ? C'est quand il y'a trois taches rouges sur la neige... ? Qu'est ce que c'est l'espoir... ? L'espoir... vaincu pleure... Atroce despotique. Tiens d'ou est ce que cela me sort... ? C'est du Baudelaire non... ? Entre le spleen et l'idéal... ? Je ne me mefie plus. C'est quoi l'espoir alors... ? Est ce que me voir dans tes yeux... Et pour toi Elena... Est ce que je suis l'espoir ? Est ce que je suis cette etincelle de vie... ? Je veux offrir mon coeur à la science... Pour qu'ils decouvrent un jour que le noir... Ca se nourrit de tout. Je me perds. Mes pensées s'anarchisent. Je m'egare... C'est peut être parce qu'elle est à mes cotés... ? C'est peut être parce que je m'en demande trop. Et alors ? J'ai envie de crier... ? J'ai envie de pleurer. J'ai envie d'être autre... Et je n'y arrive jamais...

Laisse moi être ton espoir.

Je.. Sens ses mains qui tiennent mes joues. Mon visage. Je sens... ses mains... Son souffle non loin de moi. Et je sens le souffle du vent sur nous... Deux ames en peine... Deux ames... En peine. Qui se decouvrent... ? A l'abbri. Mais nous ne sommes pas a l'abbri du vent. Nous ne sommes pas deux enfants qui nous tenons les mains. Pourtant... Dans nos esprits... Nous sommes des enfants. Comme des enfants... Que... des enfants... ?

Nous sommes.... perdues. Et c'est le vent sur les eceuils de nos vies. Laisse moi être ton recif... ? Elena... Je sens la chaleur de sa peau contre mes douces levres. Et je frissonne. Il fait froid. Une sourde chaleur monte en moi aussi... Ca contraste.. Je ne sais pas ... Je ne sais... Quoi ? Et peut être que je me glace... Ou que je le suis deja. Je souris... Je m'adouçis... Je me perds. Je ne sais même plus qui je suis. L'envie de glisser une clope à mes levres. Mes pensées ne s'ordonnent pas. Je ne le fais pas. Je suis deja assez... nocive comme ça. Je crispe ma main dans la sienne. Je m'adouçis encore. Le cycle se repete sans fin. Je ne sais ... plus. Je me ... perds peut être bien...

Aide moi à me ... retrouver ?

Ses mots resonnent.... Je le veux. Ca sonne comme une promesse.. Je sais que mon visage s'illumine. Je sais.. Qu'elle peut voir... Qu'elle peut LE Voir... L'espoir. Celui qui demeure... dans mes traits. Celui qui vient d'apparaitre avec ses quelques mots. Je suis une enfant de nouveau... Elena c'est ça. A tes cotés je me sens.... renaitre ? Comme si les mauvaises choses... Elles n'etaient arrivées que dans une realité alternée... Elena... Peut être que... Toi aussi ce soir. Tu es... Tu es mon espoir.

Et je souris.. Je tatonne dans ma poche, c'est un vieux mousqueton , et une clé toute aussi vieille. Ma voiture... ? Ma maison... Je ne sais plus.... « Viens. » Jamais je ne lache sa main, c'est comme une bouée de survie. C'est comme... Un gilet de sauvetage... C'est comme le masque à oxygene, dont je ne pourrais pas me passer. C'est une bouffée d'héroïne.... Aussi. Et je ne la lache plus... Tant qu'elle me permet de la tenir.

L'air est frais. Passent les minutes... C'est une porte bien trop connue... C'est une legere allée... C'est ma demeure... Pauvre Loft parmi les autres lofts... C'est... Ma bulle que pour une nuit je veux partager avec toi. C'est ma bulle que.... ? C'est un refuge que je t'offrirais toujours. Pour ce dernier verre... Pour... quelques instants de ... repit. de repos. ...

« Fais comme... comme chez toi. » Je bafouille... Je ne suis vraiment... Rien qu'une enfant parfois....Et je rougis. Jusqu'aux oreilles... Vraiment....



C'nul desolée --"

;



Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://moonday-girl.skyblog.com
« I Don't Know Why. I Don't Know How. »
avatarQuoi!!!
Darkness Falls est hanté par


▐ Mess'ges. :
129

{ & You'
▐ $ [Vos points]:
20/20  (20/20)
▐ Ego-Centré:

MessageSujet: Re: « Tu sais que ta vie, c'est la mienne aussi... » {Pv} Sam 4 Déc - 23:21

« Viens. » Allons y... Au bout du monde. Sur la lune. Tant qu'il n'y a que nous. Tant qu'il n'y a que ta voix. Tant que... Et je m'agrippe à ta main. J'ai peur de te perdre en chemin Luka. Tu sais... le vent... le vent est si... vicieux quand il prend le temps... Le vent... Vent... combien de fois... ai-je souhaité sa mort... tant j'ai maudit son corps... Il... envole l'âme, Luka. Tu sais... il faut faire attention, lorsqu'il déploie ses brises. Leur douceurs sont... trompeuses quelques fois. Ne l'oublie pas... Elles... prennent le coeur et la tête... sans même de... défaite?... Alors je m'arrête subitement. Je deviens... statue. Pas de marbre non. Ni de glace. Mais de... craintes? Oui, d'angoisses. Et je plonge mes grandes prunelles grises dans les siennes. Notre acier se mélange. Notre acier?... Je... me perds je crois... Derrière mes névroses. Et c'est difficile... de passer outre les blessures qu'elles affligent... J'écarquille les yeux. Comme une... folle?... Bien que je ne peux me voir. Ce n'est que cette image qui me vient en tête. Mais, cela ne retire toutefois pas l'expression sur mon visage. Je me voûte un peu. Posture... défensive? Je la tire par le bras. Luka... Luka... « Le vent... il faut... Il faut y faire attention... » Timbre de gamine attardée. Je suis... une fillette encore tu sais. Une fillette qui n'a pas eu le temps de grandir... Une fillette qui... craint... la vie?...

J'ai peur, Luka... d'avancer... C'est si... difficile, tu sais... De mettre un pied devant l'autre. De... ne pas trébucher? Et le vent toujours. Qui veille. Qui surveille. Comme un monstre tapie dans l'obscurité. Attendant le moment propice. Attendant... le déséquilibre. Mais la nuit aussi. Prenant le corps. Pénétrant les songes. C'est être aspirée dans le vide. Un souffle qui attrape le corps. Qui... absorbe l'intérieur en même temps. Un gouffre. Un... puits sans fond. Mais... je me perds là encore, il me semble. Je divague... Je... somnambule. Et je ne distingue que le sombre bientôt. Les étoiles. La lune. La lueur des réverbères. Les phares jaunâtres des véhicules. Tout disparaît derrière des tâches brunes. Toi aussi. Tes prunelles claires. Je vacille... Je ne... sens plus ta main dans la mienne. Luka? Luka!? Je... panique. Je... m'égare. Le sol se dérobe sous mes pas. L'impact ne m'atteint pas pourtant. Je ne ressens pas l'humidité du bitume contre mon visage. Je me sens sombrer. Sombrer dans un je-ne-sais-quoi. Un... silence...

Je rouvre les paupières. Désorientée d'abord. Tout est là pourtant. Toi aussi. Et tes doigts entre les miens. Je m'accroche à ton regard. Luka?... Je secoue la tête en premier temps. Ce n'était... qu'un rêve? Un songe. Un demi-mensonge... A la merci de mes fantasmes. J'inspire. Profondément. Ma tête manque d'air. Combien de temps c'est écoulé? Combien de... minutes dans toute cette obscurité? Mes yeux te torpillent. Luka... je suis... désolée?... J'ignore de quoi m'excuser, mais... Pardonne-moi... De moi. De... mes faux pas... Je pourrais me recroqueviller sur moi-même. Me rouler en boule sur le bord de la chaussée. C'est si difficile d'être moi, parfois... Si... douloureux aussi... Luka... excuse-moi, si je défailles quelques fois... Mais... je n'ai... pas d'autre choix...

Il fait bon... Il fait... chaud? Chez toi. Et mes iris brillantes qui explorent autour d'elles. Qui ne savent plus où se poser. C'est beau, Luka... C'est... toi?... J'effleure la surface d'un meuble du bout des doigts. M'imprègnent des lieux. Du parfum des murs. Je surprends ma curiosité. A se demander ce que tout ces objets observent de toi, lorsque tu te retrouve seule. Je les... envie peut être? De connaître de toi le meilleur comme le pire. « Fais comme... comme chez toi. » Je souris. D'une douce mélancolie. « Ça te ressemble... »
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
    « Baby Alone in Babylone ;; noyée sous les flots de tes larmes

avatarQuoi!!!
Darkness Falls est hanté par


▐ Mess'ges. :
2487

{ & You'
▐ $ [Vos points]:
1000/400  (1000/400)
▐ Ego-Centré:

MessageSujet: Re: « Tu sais que ta vie, c'est la mienne aussi... » {Pv} Dim 5 Déc - 12:26

A chacun de mes pas... je doute... de tout. Nous marchons dans le vent glacial, et je resserre ma main dans la sienne... Sa main dans la mienne. Elle... On dirait une enfant, que la vie non plus n'a pas epargné. On peut être enfant à tout age... On peut... n'avoir pas eu d'enfance, ou la redecouvrir aprés. Parce qu'être une femme accomplie n'empeche pas d'être une enfant des sentiments. Non... Etre une femme accomplie... N'empeche rien... Ni la douleur. ni la deprime... Ni cette peur froide et gelée qui s'insinue au fond des coeurs. Et j'esquisse un sourire, dans la nuit, dans le froid. Je te protegerais du vent... Je pourrais lui dire cela. Mais je passerais pour une abruti. Il faudrait... Il me faudrait trouver les mots, ça ne devrait pas être si difficile pourtant. Bordel Luka. T'es ecrivain ou t'es la premiere greluche du quartier... Mais... les mots moi. ils me viennent à l'ecrit... Pas en face de la fragilité. Alors je me contente de sourire. De deposer de mes levres, un doux baiser, sur sa joue. « Je te .... protegerais ... du vent aussi. » Finalement je l'ai dis. Je suis peut être vraiment stupide. Je suis un chevalier servant d'un autre siecle. Mal dans son époque... Mal dans sa tete... Qu'importe ?

Et puis un leger arret... Je sens qu'elle se perd ailleurs, c'est marqué dans ses yeux fermés, ça sort des pores de sa peau. Je ne sais pas agir... Je reste... La, et j'attends qu'elle rouvre ses yeux. J'attends... Qu'elle nous...Qu'elle me revienne. Et je ne dis rien. Je me contente d'être la, ficelle protectrice d'un fragile cerf-volant. Rocher protecteur au milieu de la tempete. Mes metaphores sont mauvaises.. Je suis mauvaise en emotions. Mais ce qui compte ... est la. Au fond. Je reste accrochée au sol, en empechant le vent et les songes de l'emporter trop loin Est ce que pour une fois je sers à quelque chose... ? Est ce... que... ? Qu'importe. Je chasse mes pensées. Un coup de vent fait bouger des cheveux devant mes yeux... Je souffle un peu. Et je les repousse d'une main hative qui retrouve sa place dans ma poche au plus vite. Il fait... Froid.

Et quand j'ouvre la porte une vague de chaleur entoure nos corps. Fais comme... chez toi. Je n'aurais pas pu trouver plus cliché comme quelques mots à dire. Je sonde... l'interieur de mon loft. De verre et d'acier. Noir. Rouge. Blanc. Un peu de gris par ci par la... Ca me... Ressemble. Ca me ressemble oui. Même elle...Elle vient de le remarquer. C'est à la fois... Fragile et complexe... C'est dans des couleurs qui s'opposent... Et le blanc.. est souvent taché de rouge. « C'est... Moi. » Oui... Je n'aurais pas pu... Dire mieux n'est ce pas ? C'est moi.

D'un geste plus ou moins rapide, je pose mes lunettes sur le bureau, et je reste... un temps. Immobile... Les bras balants... Je la regarde. Elle est belle... Maintenant que le vent ne peut plus la blesser. Maintenant que le vent... n'est plus. Elle est encore plus belle qu'au milieu des tempetes. Je dois... avoir le regard un peu trop... Emmerveillé. Je baisse les yeux. Je sais que... je rougis un peu. Et je me mets à bredouiller.... « Tu veux... boire quelque chose... je peux tout faire... Je.. enfin... Comme tu veux. » Parce qu'au fond... je n'ai pas d'assurance. Parce que je suis habituée à limiter mes rapports humains. Parce que... j'ai peur. Toujours. Et que je suis.... moi aussi bien souvent une enfant perdue à qui il faut montrer le chemin.



;



Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://moonday-girl.skyblog.com
« I Don't Know Why. I Don't Know How. »
avatarQuoi!!!
Darkness Falls est hanté par


▐ Mess'ges. :
129

{ & You'
▐ $ [Vos points]:
20/20  (20/20)
▐ Ego-Centré:

MessageSujet: Re: « Tu sais que ta vie, c'est la mienne aussi... » {Pv} Dim 19 Déc - 22:15

J'ai des prunelles enfantine. Ô enfance que je n'ai... point eu?... Regard émerveillé... pendu. Regard émerveillé... Souvenir... ensommeillé? Et ma mémoire comme un demi-songe. Papa et ses vieilles mains usées sur ma peau pâle. Papa et ses lèvres au coin des miennes. Tel une promesse éternelle. « Et toi, c'est moi... » Toi et moi, du bout des doigts nous tisserons un Autre... Mais aujourd'hui... C'est la solitude de l'espace... On est... si seule parfois... Maman aussi... Maman et son sirop d'érable. Maman et sa jalousie ravageuse. Maman et son... incompréhension? C'est le voile brumeux à mes yeux. Je ne dis rien cependant. Je contemple encore. Je me souviens... Quelques bribes d'images. Frêles. Il n'y a pas le son. Quelque fois, seule l'image manque. Des odeurs qui remontent également. L'essens. Aucune chronologie pour me repérer. Seulement... le fil conducteur de mon cerveau en mouvement. Un toucher familier, lorsque ma main s'égare sur la surface d'un meuble. J'ignore d'où provient ce sentiment. C'est agréable. Un parfum peut être. Celui de mon père. Celui... de mon amour... perdu? Est-ce lui, Luka? Est-ce lui qui se serait immiscer à travers les murs? A travers... toi? Ou bien est-il le signe? La cause de notre rencontre?... Serait-ce lui qui nous a guidé l'une vers l'autre? Serait-il... l'étrange messager?... Est-ce ses iris derrière les tiennes?... Je... me perds en désillusions... Je... m'égare... Alors je ferme les paupières. Je reprends mes repères... Luka... c'est aveuglant l'absence d'un père... L'absence amère...

 « Tu veux... boire quelque chose... je peux tout faire... Je.. enfin... Comme tu veux. » Je souris, derrière mes yeux clos. Devant sa... maladresse? Devant son... manque d'assurance? Parfois dit-on que je suis intimidante. Ai-je l'air si imposante que tes mots se manquent? Luka, dis-moi... Serais-tu petite face à moi? Moi qui ne suis... que l'ombre de moi même. L'ombre... des autres?... Alors je repose mes pupilles de petite fille sur son visage. J'incline la tête. Luka... ne le vois-tu pas?... Je suis... poussière errante... Je fais quelques pas. Assassine la distance qui nous sépare. Mes doigts comme une habitude autour des siens. Puis la paume de sa main que j'embrasse. « Mais... qui est l'autre... en toi ma vie... s'est réfugiée... » Mon accent français laisse à désirer sous ma voix qui vacille. Mais je lui adresse un franc sourire. Et c'est un rire tout aussi peu adulte qui m'échappe. Un ricanement léger. Je suis... reine... et ruine... Enfan... tine...

« Un... Martini? Si tu as... » Timbre de femme fatale de nouveau. Je suis... l'une et l'autre. Femme et enfant. Mais mes prunelles trahissent celle que j'étais jadis. Celle qui... n'a pas eu le temps de grandir. Je baisse la tête. Je ne veux pas que tu comprennes le masque. Tu sais... L'adulte qui cache l'enfant. Que se soit physiquement, comme... psychiquement?... Je ne... suis pas folle. C'est faux, je... n'ai pas de retard non plus. A vrai dire, je... psychote peut être... Je... Mais je ne veux pas que tu vois la faille... Je me renferme. Je... m'emmêle. Je... Et je recule subitement. Comme si l'on s'attaquait à moi. Ce sont deux mains tendues vers moi. Avides de l'en-dessous. Du... mystère?... Des pas en arrière encore. Une fuite contre l'invisible. Mais je ne fais pas attention au pied du fauteuil. Je ne fais pas attention. Voilà la chute. Mon corps qui s'évanouit. Petite masse. L'impact de mon dos contre le sol froid. L'onde de douleur. Je ne remue pas. Je n'ose pas. Je... meurs?...

Je crois qu'à cet instant mon cerveau a cessé de fonctionné. Je reste suspendue au plafond clair. Les yeux grands ouverts. J'attends, il me semble. J'attends... Je ne sais pas?... Quelque chose sans doute? Mais quoi?... Je ne le sais pas encore... Je... Peut être toi? Papa? Luka?...
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
    « Baby Alone in Babylone ;; noyée sous les flots de tes larmes

avatarQuoi!!!
Darkness Falls est hanté par


▐ Mess'ges. :
2487

{ & You'
▐ $ [Vos points]:
1000/400  (1000/400)
▐ Ego-Centré:

MessageSujet: Re: « Tu sais que ta vie, c'est la mienne aussi... » {Pv} Lun 20 Déc - 22:57

Perdue. Je suis… Perdue. J’ai toujours été perdue. Malgré la célébrité. Malgré le succès. Je suis celle que la vie n’epargne pas… Je suis celle qui ne sait pas. Celle qui hesite avant de s’enfoncer dans une route trop étroite… Mais qui y va quand meme… Parce que malgré les doutes la fierté, sur tout le reste prend le pas. Perdue… ? Je suis celle qui ne sait pas. Celle qui bredouille même chez moi. J’ignore ou je suis, j’ignore mes pas. Je ne sais même plus ce qu’il y’a chez moi. Elle touche ma main, je ne sais plus. Je me perds … Oui bien sur. Je me perds dans celle que je suis, celle que je ne suis pas. Dans celle que je prétends, celle que je suis vraiment. Elle parle… ? c’est une vieille replique de chanson je crois. C’est en Français, c’est cette langue que je parle… Que je parlais ? C’est dans cette langue que j’ecris en tout cas. C’est… ?

« Toi et moi du bout des doigts…. nous tisserons un autre… ? » Mon français à moi n’est pas hésitant. Mon Français est parfait, comme toutes les langues que je parle. Mais dans cette langue au moins je sais cacher le trouble, rester. Moi. Je suis une étrangère ici… En Amerique. Dans cette langue que je parle… L’Anglais. Je ne me sens pas… Vrai. Meme si la langue est celle de Shakespeare, je m’exprime mieux dans celle de Baudelaire. Un peu dans celle de Goethe. Que de grands noms à mon panthéon. Mais quelle est la langue Van H… ? Mes reperes sont ils dans le français ? Qu’est ce qu’une langue… ? Qu’est ce qu’un nom.

Perdue dans mes pensées je l’entends a peine me demander un martini, et comme un automate bien reglé je marche vers le frigo, vers le meuble à verre, vers le meuble à bouteille. Trois glaçons, une lamelle de citron… ? C’est ce qu’il faut non… ? Mais je n’ai pas le temps. Elle est par terre. A terre… ? Elena.

« Elena »

Je m’approche d’elle. J’ai tout laché… Il n’y’a pas eu de casse mais j’entend le verre hypothétique se briser dans mon cerveau. C’est elle qui se brise… ? Ou peut être que c’est moi. Je m’agenouille. Un genou à terre à coté d’elle, et je caresse sa joue. Elle a l’air en vie. Elle… ? Elle… a fait un malaise.

« Elena… ? S’il te plait, je ne sais pas comment faire… »

Je suis juste une petite fille… Une petite fille brisée. Je passe ma main … encore. Sur son front. Sur sa joue. Et je la bouge un peu. Je la remue. Je n’ai pas de… notions ? je ne sais pas. Le corps humain m’echappe… Comme les relations. Je sais lui donner du plaisir … Au corps. Mais je ne sais pas le soigner. Je ne le connais pas. Je ne sais pas… Plus… ? Je ne sais…. Plus ?

« Elena… »


Je la regarde… ? Aide moi… Dis moi quoi faire… ? Je souleve sa tete… .pose un cousin dessous…. Pour pas qu’elle…. Pour pas qu’elle ai mal. Mais c’est peut être trop tard … ? Reagis… S’il te plait… ?

;



Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://moonday-girl.skyblog.com
« I Don't Know Why. I Don't Know How. »
avatarQuoi!!!
Darkness Falls est hanté par


▐ Mess'ges. :
129

{ & You'
▐ $ [Vos points]:
20/20  (20/20)
▐ Ego-Centré:

MessageSujet: Re: « Tu sais que ta vie, c'est la mienne aussi... » {Pv} Jeu 23 Déc - 13:42

Je me suis égarée ce soir. J'ai perdu l'équilibre. Je n'ai pas su me rattraper. Je n'ai pas su... me sauver? Il fait froid, je crois. Mais je ne ressens plus grand chose. Le corps a gelé. L'esprit... n'est plus? Il a... perdu?... J'ai tout... perdu... J'entends sa voix de loin. Comme un écho égaré entre les sapins. A moins que ce dernier ne s'adresse au vent. Oui... parce qu'il s'agit bien de la brise sur mon visage? Non? Il s'agit bien... de la pluie sur mes paupières closent?... Je... divague, il me semble. Une pression sur ma joue. Mon front. Et ma silhouette qui se retrouve secouée. Je grimace. C'est... l'impression que j'ai du moins. Pourtant... je le sens. Je n'ai plus d'emprise sur mes mouvements. Je... m'emmarbre? Non! Bien sur que non! Je prends racines! Je deviens arbre à mon tour... Je deviens... chêne. Saule pleureur?... Cette image me fait sourire. Intérieurement, puisque l'extérieur n'est qu'écorce. Je suis... écorce?... Mais... l'écorce... Elle s'effrite avec le temps. Elle... est semblable à ma propre vie... L'écorce... Elle... se dissout sous les épreuves du temps... C'est une violente crainte qui m'assaille. Laissez-moi fuir... Laissez-moi... Mais la terre avale mon corps. Alors, je crie... C'est bien mes plaintes en résonance autour de moi. Et ça tourne. Tourne comme dans une spirale. Les couleurs se mélangent. Les couleurs... Les forment... Les sons... Je ne... comprends plus... Je serre le poing sur deux petites gélules d'un rose pastel. Qu'est ce que... Qu'est ce que j'ai fais? Qu'est ce qui... m'a pris? « Elena. » Elena? Est-ce moi qui... prononce mon propre prénom? Elena... Elena?... Elena!

« Elena...» Je cligne des yeux. Papillonne un peu. Elena... Le plafond redevient blanchâtre. Délaisse ses teintes grises. Ses teintes ciel. Je fronce les sourcils. Il fait si chaud d'un coup... Ma tête surtout. C'est le tonnerre entre ses parois. C'est... des coups de massue à mes tempes. Je suis... perdue? Je ne sais plus... où je suis?... Je sens l'angoisse accélérer mon rythme cardiaque. Et par la même occasion, la douleur s'intensifier à mon crâne. Je grimace. Mes doigts agrippent une main. Comme une vieille habitude. Comme une... évidence?... Puis je reconnais le visage si familier de Luka... La scène reprend tout son sens. Ma fuite. Ma chute. Puis ce souvenir si présent encore... Je ferme les paupières. « Lu... Luka... » Je bredouille... Les mots ne s'alignent pas. Les mots... ne viennent pas? Alors je m'enferme dans mon éternel mutisme. Luka... Luka... tu m'entends malgré mon silence? Pardonne-moi Luka... Je fais n'importe quoi, tu sais... Je suis... tout en faux pas...

Je m'ensommeilles... Je... Alors je me fais violence. Je rouvre les yeux. Et je... je lui souris. Un peu maladroitement. Luka... Ta mine d'enfant apeurée me presse la poitrine. Luka... ne... t'inquiète pas?... J'oublie parfois... que je suis plus âgée que toi. Que... j'ai plus... d'expérience que toi? Concernant la vie... Mais ça ne veut rien dire pourtant? Ça ne veut... rien dire... J'effleure doucement l'arrête de sa mâchoire. Luka... Luka, regarde-moi... « Ca... va... » Ma voix est un peu rauque. Un peu... brisée? Ou bien... est-ce seulement moi?... Moi qui... suis brisée?... Mais peu importe... D'un mouvement sans aucun doute trop lent, je tire sur son bras. L'entraine vers moi. Je resserre mes bras autour d'elle. Telle une... mère avec sa fille? « Rassure-toi... Mam... Je vais bien... » Maman va bien?... Je me perds en confusions. Mais c'est bien un sentiment maternel animant mes gestes à cet instant. C'est bien... « Je vois les hommes dragons qui se battent... Je vois tout ce qu'ils font... tout ce qu'ils ratent... Je vois dans tes yeux trop grands pour ton âge... Des nuages, des orages, des naufrages... Le beau temps... Je te l'ai promis... Même si souvent, je fais tomber la pluie... Tout va bien, ne t'en fais pas... Tout va bien, ne t'en fais pas... » Berceuse hésitante. D'un timbre fragile. D'un français peu assuré. Et je glisse mes doigts dans sa chevelure. Tout va bien, ne t'en fais pas...
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
    « Baby Alone in Babylone ;; noyée sous les flots de tes larmes

avatarQuoi!!!
Darkness Falls est hanté par


▐ Mess'ges. :
2487

{ & You'
▐ $ [Vos points]:
1000/400  (1000/400)
▐ Ego-Centré:

MessageSujet: Re: « Tu sais que ta vie, c'est la mienne aussi... » {Pv} Ven 24 Déc - 2:35

Qu'est ce que c'est ... La vie ? J'ai comme cette sensation étrange... Qu'il manque quelque chose... ? Qu'il manque quelqu'un pret de moi... ? J'ai comme la sensation que la vie m'echappe... Tout est perdu. Tout... est... perdu ? Et ma vie... est perdue... Aussi... Je crois. Alors je me raccroche à pas grand chose... Ou je me raccroche à beaucoup. La sensation que je me nois. La sensation que je derive. C'est ... ? secouer un corps presqu'inconscient... Je ne sais... Je ne ... sais pas. La... Je m'accroche à Elena... ? Je m'inquiete. Je me perds. Je perds tous mes reperes. Elena. Ne me laisse pas.. Ne creve pas sur mon tapis, je ne .. le supporterais pas. Je ne sais pas vraiment ce que je fais. Je crois que je me... sombre ? Sombre... Tout est sombre. Melancolie... Tu me prends. Recrache moi... maintenant. Et je ne sais plus. Et je ne sais pas. Elle ouvre lentement les yeux. Moi je ne sais que repeter son prénom en boucle, comme un leitmotiv , comme une plainte aussi. Elena... ? S'il te plait.

Luka... C'est mon nom dans sa bouche, je me penche encore... J'ai chaud de sa main sur l'arrete de ma machoire. J'ai chaud de sa presence et de ses mots. Ca va. Sa voix me rassure un peu... Mais elle n'a pas l'air bien... Et moi. Moi je ne suis qu'une petite fille que l'on a fait grandir trop vite. Je suis perdue Elena. Donne moi... Les clés pour te lire, je crois que je ne sais plus vraiment ce que je fais. Je crois que je me brise, je crois que je... me fissure. Sous cette armure sordide. Elle m'attire vers elle, je plie en silence, blottie dans ses bras, je l'entends respirer. Mais j'ai entendue son faux pas vocal. "Mam...." C'est donc ça.... ? Maman Va bien c'est ça ? Ca sort d'ou Elena... ? Ais-je donc tant l'air d'une enfant toute brisée ? Est ce cela que tu cherche ... ? Je ne cherche pas ça. Je ne cherche pas.... Une mere... ? Je cherche... ? Je ne cherche rien en fait. Mais je ne dis rien. La revolte n'est meme pas violente. Je ne fais que me perdre dans mes pensées. Dans le gris de mes yeux se lit peut être la tristesse... Mais moi, je profite de sa tendresse... Elena... Elle me berce comme... une enfant, et je me complais dans ses bras.

« Elena.... » Ses mots sont doux, sa voix peut être mal assurée, me calme et m'apaise quand même. Et ma tête posée sur sa poitrine je pourrais m'entendre ronronner. Mais... ce n'est pas une position... ? ce n'est pas une situation. Les choses ne devraient pas être ainsi. Les choses devraient.... être autres . ... Qu'en sais je ? Je crois bien que je me perds. S'il ... Vous plait... ?

« Elena... » Je devrais me lever, mais non. Je me contente de la regarder... Nous sommes au sol. Et alors... ? Qui viendrait nous voir ? Nous... Sommes tranquilles? Lentement je laisse ma main ... quelques doigts, caresser son bras. Lentement. Et je depose un baiser dans sa nuque. Elena. La... Je suis bien. « Est ce... que... ? Je peux... rester la ? Toujours ? » Je la regarde dans les yeux... Je parle de tes bras Elena. Je parle de ton coeur. Est ce que tu sauras comprendre... ? Est ce que tu sauras... Me comprendre ? Elena.... ?

;



Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://moonday-girl.skyblog.com
« I Don't Know Why. I Don't Know How. »
avatarQuoi!!!
Darkness Falls est hanté par


▐ Mess'ges. :
129

{ & You'
▐ $ [Vos points]:
20/20  (20/20)
▐ Ego-Centré:

MessageSujet: Re: « Tu sais que ta vie, c'est la mienne aussi... » {Pv} Ven 24 Déc - 14:15

« Tout va bien, ne t'en fais pas... Tout va bien, ne t'en fais pas... » Ça résonne à l'intérieur de moi. Comme un écho lointain. Un souvenir ravivé au grès du vent. Et je me crispe un peu. Je me ferme. Tout va bien... Tout va bien? Même... quand ça ne va pas? Même... lorsque la vie étouffe le beau de ses doigts cruels? Papa... crois-tu que tout aille bien? Qu'il n'y a pas ce trou béant au creux de moi? Que je n'ai... plus de coeur? Parce que... je ne le sens plus, tu sais... Je ne le sens plus vivre comme il le faisait jadis. Mais... tu étais encore là... Tu étais encore là pour le faire vibrer. Tandis qu'aujourd'hui... Aujourd'hui... c'est le vide, papa. C'est... le silence. Un silence religieux qui règne sous ma peau pâle. Derrière mes prunelles grises. Mes couleurs deviennent... ternes? Oui... je ternis avec le temps. Avec le temps... Alors j'abaisse cette pellicule sur mes yeux. Je ne veux plus observer la vie, papa. Je ne veux plus... être spectatrice? Mais... c'est si difficile... de prendre part à la partie. De... trouver sa place?... De sourire pour de vrai. Les miens sont... mensonges. Les miens sont... faux? Et si j'étais... fausse? En tout points? Comment se souvenir de ce qui est sincère?... Quand durant toute une vie on a... fait semblant? Je ne sais plus... Je suis... perdue... Je ne... suis plus... Et ne... serais plus?...

Elena... Je reviens à moi. Elena... Ou peut être... que c'est bel et bien cela le réel. Le... concret? Le... vrai? Mon prénom dans sa bouche. Comme un murmure. Comme une... caresse. Un peu de baume sur cet organe de cendres. Sur les plaies infectées d'amertume. Je glisse ma main dans sa chevelure. Je suis... là, Luka... Je ne... m'envolerais pas? Et je resserre mes bras autour de ton corps. Autour de toi. Petit animal si frêle. Petit animal... égaré? Tel deux tours infranchissables. Luka... je ne laisserais... plus rien t'effleurer? Je ne laisserais... plus rien te briser... Je te... le promets?... Mais les promesses... ne sont que brise d'été... Elles réchauffent un peu l'âme. Refroidissent le corps en sueur. Apaisent quelques minutes. Le temps qu'elles se prononcent. Puis... le néant. Elles se perdent dans le vent. C'est le... retour à l'avant... Pourtant je voudrais tant te promettre la quiétude. Une maison aux grandes baies vitrées sur le sable blanc. Et la mer à perte de vue. La mer... La... mère?...

« Est ce... que... ? Je peux... rester la ? Toujours ? » Je baisse un peu la tête. Cherche tes grandes prunelles enfantines. Pour me plonger au creux de toi. Au creux de... ton âme? Et ma main qui ne cesse de se perdre entre tes longues mèches brunes. C'est une promesse silencieuse. Une... certitude. N'ont-elles pas plus de poids, lorsqu'elles n'ont pas de mots? Lorsqu'elles... sont d'une douce pudeur?... Luka... Tu peux... rester... Tu peux... vivre à l'intérieur même de moi?... Entre mes bras?... Jusqu'à ce que tu sois suffisamment solide pour voler de tes propres ailes. Jusqu'à... la fin? Mon index descend l'arrête de ton nez. « Toujours... » Ce n'est qu'un chuchotement entre les murs silencieux de ton appartement. Dehors la pluie fait rage. Je l'entends cogner contre les carreaux. Mais... rien ne peut nous atteindre ce soir... Rien...

Je souris. Un peu... maladroitement. Puis je t'étreins encore plus fort. Encore... plus tendrement?... «  Le jour s'est levé sur les marches de Saint-Paul . Au milieu d'oiseaux une vieille femme vient s'asseoir simplement tout en appelant les gens . "Hep ! Mes petits vous réclament. Pensez aux petits oiseaux, soyez gentils. Ça vous fera des rêves plus doux. Car leurs petits ont faim et vide est leur nid. Ce n'est rien, rien deux pence pour vous.'' Pour nourrir les petits oiseaux; deux pence, deux pence, deux pence le sac !  A ce cri, au-dessus d'elle, tous les oiseaux emplissent le ciel... » Je susurre simplement. Triste et mélancolique. C'est un vieux souvenir. Un « autrefois ». Quand j'étais « enfant ». Et ma voix se tremble pourtant. Les larmes aussi. Au bord des yeux. Oh, papa... Papa...


Désolée.. Je regardais 'Mary Poppins', et ça m'a rappelé de vieux souvenirs d'enfant..
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
    « Baby Alone in Babylone ;; noyée sous les flots de tes larmes

avatarQuoi!!!
Darkness Falls est hanté par


▐ Mess'ges. :
2487

{ & You'
▐ $ [Vos points]:
1000/400  (1000/400)
▐ Ego-Centré:

MessageSujet: Re: « Tu sais que ta vie, c'est la mienne aussi... » {Pv} Ven 24 Déc - 20:56

Noir... Tout est noir... Tout est peut être gris, et mes oreilles bourdonnent soudainement, distinctement. Peut être que la vie n'est qu'une longue souffrance. Je ne veux pas ouvrir les yeux je suis si bien la... Mes yeux touchent une peau douce, je suis appuyée sur quelque chose de confortable... Peut être une poitrine... ? Douce et delicate en tout cas. Je suis... bien ? Dans un endroit d'ou je n'aimerais jamais bouger. Ou j'aimerais rester toujours. Mais si... si je prends conscience de la realité, je ne suis plus une enfant, je suis une femme. Une femme... Couchée contre une autre femme, dans une posture qui même si elle est on ne peut plus chou ferait palir ma mere, dont les cheveux sont probablement deja blancs. Pourtant je ... Je ne bouge pas. Blottie contre Elena qui me promets que je pourrais rester toujours.
Je ne suis pas bete, je ne me leurre pas, je sais que toujours c'est jamais. Qu'il y'en a d'autres qui ont droits à ces bras, comme il y'en a probablement d'autres qui auront droits aux miens. Je ne suis pas possessive… Ou je ne le dis pas. Je ne me leurre pas. Jamais c’est un peu toujours… Mais toujours c’est à jamais jamais. Je me comprends seule, je n’ai pas si besoin que ça d’être comprise des autres. Peut être que si…. ? Peut être que non… ? Je sais que je me nois. Je sais que je me perds. C’est une chutte sans fin…

C’est un gouffre sans fond.

La douleur.

Et dehors l’orage continue, mais la pluie c’est dedans aussi. Il pleure dans mon cœur. Poeme bien connu. Il pleure en dedans de lourdes gouttes assasines. Mais elle me tient, chantonnant, … psalmodiant peut être. Et je me sens bien… ?

Mais bien vite le moment est fini et lentement je me leve, comme si c’était le réveil… comme si… Le moment de reve était fini. Trop vite fini… Je grimaçais un peu… Et je me relevais, la soulevant avec moi, comme si elle était … précieuse. Comme si elle … était… une princesse.

« Elena…. »

Je la regarde. Je ne sais plus quoi lui dire… Je ne sais plus quoi faire. Je ne sais plus qui je suis , ou je vais… ? Je suppose que tout est fini, je suppose que tout est perdu. Je suppose qu’il n’y’a plus… rien ? Ma vie a toujours eté dans le sombre n’est ce pas ? Moi je ne sais plus.

« Tu devrais… t’asseoir. Je … Tu… ? »

Moi je ne réfléchis plus, je la prend soudainement dans mes bras et je depose un baiser sur sa joue, laissant une larme couler sur mes joues ,tomber sur son epaule presque nue. J’ai honte. Honte d’etre fragile, mais je m’accroche, je me mord l’interieur des lèvres jusqu’au sang pour ne pas pleurer d’avantage. Je crois que je m’effrite. Je crois que je m’effondre…

« Desolée… »

Desolée de quoi… ? Je me suis perdue je crois….


;



Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://moonday-girl.skyblog.com
« I Don't Know Why. I Don't Know How. »
avatarQuoi!!!
Darkness Falls est hanté par


▐ Mess'ges. :
129

{ & You'
▐ $ [Vos points]:
20/20  (20/20)
▐ Ego-Centré:

MessageSujet: Re: « Tu sais que ta vie, c'est la mienne aussi... » {Pv} Sam 1 Jan - 21:49

Il fait chaud. Au fond de moi. Et je la vois quand mes paupières se ferment. La lumière. La lueur... C'est une étincelle sous ma peau. Un halo d'une teinte vive. Mais qui se serait immiscée sous le costume de chaire. Papa?... J'y crois... Quelques minuscules minutes. Instant fugace de plénitude. Mon père derrière mes gestes. Je perçois sa main à la place de la mienne. Ce ne sont plus de longs doigts pâles. Seulement l'usure du temps. Et je souris. Comme une enfant. Comme... avant. Papa... es-tu réellement là?... Réellement... moi?... J'ose y croire, c'est vrai. J'espère. Alors je ferme les yeux. Je ne veux pas retrouver la réalité maintenant. Pas tout de suite... Je veux rêver encore. Quelques secondes seulement. Et cependant... Lorsque je me perds à observer le plafond de nouveau. Il n'y a que la fraîcheur du marbre au bout de mes ongles. Je soupire. Discrètement. Un peu de tristesse dans mon souffle. Un peu de... glace qui s'évapore. Je ne dis rien. Je ne retiens pas la larme à mon oeil. Celle qui se faufile jusqu'à ma nuque. Elle me fait mal pourtant. De givre. Je me raccroche au reflet de la lune à travers la fenêtre. A son élégance. Sa droiture. Sa... tranquillité. Ne vois-tu pas astre nocturne?... comme je te tends les bras... Emmène-moi... Oui... emmène-moi là bas. Avec toi. S'il te plait... Si je te... promets d'être sage? Même si la fillette aux creux de mes reins... Je promets d'être image. D'être... mirage...

Un courant d'air contre mon torse. Puis... le vide? Je lui adresse un regard. Une plainte. Une... supplication? Reste... Reste avec moi, Luka... Même s'il ne faut pas... Même si... ça n'a aucun sens? Mais... qu'est ce qu'avoir du sens signifie au fond? Hein? Il y a t-il une règle, Luka? Un mode d'emplois à suivre? Dis-moi... quels sont les jeux de nos existences? Quel est le manuel à ne pas lâcher des yeux? « Elena…. » Elena... L'appel à la raison... Et je suis sur mes deux jambes. Je ne sais plus comment je me suis relevée. Je ne sais pas si j'en ai eu la force. Je sais simplement que ses bras se sont serrés autour de moi. Qu'elle était... là près de moi. Mes prunelles n'ont pas délaissé les siennes. Je la déshabille. Je creuse. Je me fonds en elle. Luka... ne peut-on pas rêver encore ainsi?... éternellement?...

« Tu devrais… t’asseoir. Je … Tu… ? » Sa fragilité est une douce pudeur. Je frémis. Frissonne un peu. Mais je ne bouge d'un cil. Je... m'immobilise. Deviens carrelage. Et si je... devenais statue Luka? Décoration dans ton salon? Ses lèvres à mon visage. Je reprends consistance. Resserre une étreinte autour de sa frêle silhouette. Une goutte d'eau sur mon épaule dénudée. Il pleut Luka... Il pleut chez toi... Ne le sens-tu pas? Je recule. Seulement pour contempler ses prunelles de glaces. « Désolée... » Mais c'est un chemin humide près de son nez. J'incline la tête. Luka... Regarde... « Il pleut sur toi... »

Mes mains comme deux caresses entourent son visage. Puis j'embrasse le souvenir de cette larme. L'égratignure d'eau sur sa peau pâle. « Il faut... faire attention au givre... »
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
    « Baby Alone in Babylone ;; noyée sous les flots de tes larmes

avatarQuoi!!!
Darkness Falls est hanté par


▐ Mess'ges. :
2487

{ & You'
▐ $ [Vos points]:
1000/400  (1000/400)
▐ Ego-Centré:

MessageSujet: Re: « Tu sais que ta vie, c'est la mienne aussi... » {Pv} Sam 9 Avr - 13:05

Je suis une gamine perdue. Une fillette qui a encore peur la nuit, c’est pour ça que je couche avec n’importe qui. Parce que n’importe qui c’est toujours mieux que solitude. Je suis une gamine bizarre… J’ai pas de fleur dans mes cheveux, mais j’ai le romantisme d’un gars du 19eme siècle… Et pourtant je passe ma vie a fuir ce qui est , ce qui fut, ce qui put être un peu. Je suis une jeune fille tendre, qui a encore peur de l’orage. Et je suis perdue. Il pleut dans nos cœurs et l’orage gronde, mais il pleut au dehors aussi. Au fond, tellement de choses se sont passée depuis cette rencontre dans ce parc. Si j’avais su que ce soir je finirais chez moi avec un miroir de fragilité. Un miroir de ma fragilité. Si j’avais pu savoir ce qui se passerait ? Serais-je sortie quand même… ? Et qui sait de quoi est faite la vie ?

Elena… Je ne la lache pas vraiment des yeux, et une de mes larmes finit sur son épaule. Elena… Si tu me laisse m’en aller je me brise. Mais si tu me garde contre toi, tu sais… Je me brise aussi. Parce que je ne suis pas le genre de poupées qui savent rester sans bouger. … Et je suis tellement fragile. Sous mes airs de guerrière… Sous mes airs de sarcasmes… Et je suis tellement faible, que je ne sais pas me relever a chaque fois que je tombe. Je sais juste retourner en arriere et fuir devant la difficulté.

Et pourtant j’étais la. Je n’avais pas encore fuis, et ses gestuelles tendres, le baiser sur les sillons de mes larmes. Et pourtant je n’avais pas fuit et ses gestes doux et tendres ne m’avaient pas dissuadés. Je restais la… Face à elle. Contre elle. Elena… Tendre et douce Elena. On porte toi et moi nos cœurs à bout de bras. Et au fond ça fait quoi… ? Au fond ça donne quoi ? Il n’y’a jamais d’ailleurs, il n’y’a jamais d’avenir. Mais la tendresse d’un soir, éphémère et fugace est toujours de la tendresse. Mais la tendresse donnée ne se rejette pas.

Et peut être que je rougis… Peut être que je souris. Ou peut être que si je ne fermais pas les yeux de nouvelles larmes couleraient. La pluie… « La pluie… La pluie m’effraie. » Et je frissonne un rien. Maladroite j’attrape sa main, Maladroite je ne sais pas quoi dire, je la regarde… Je la fixerais presque jusqu'à refermer mes yeux. Son visage gravé dans mes iris. « Il pleut… partout au fond. »

;



Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://moonday-girl.skyblog.com

Quoi!!!
Darkness Falls est hanté par

Contenu sponsorisé


MessageSujet: Re: « Tu sais que ta vie, c'est la mienne aussi... » {Pv}

Revenir en haut Aller en bas

« Tu sais que ta vie, c'est la mienne aussi... » {Pv}

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut
Page 2 sur 2Aller à la page : Précédent  1, 2

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
« Darkness Falls '  :: « Darkness Falls :: ▌Centre ville ▌ :: Le Parc-
Sauter vers: